Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

100% électrique : la première saison de Formule E démarre
Partenaire12/09/2014 à 11:30
Temps de lecture: 4 min

À première vue, les monoplaces de Formule E ressemblent comme deux gouttes d'eau leurs cousines issues de la Formule 1.

À première vue, les monoplaces de Formule E ressemblent comme deux gouttes d'eau leurs cousines issues de la Formule 1.

La Renovo Coupé, première supercar tout électrique "made in USA", ou encore la réédition "branchée" de la mythique DeLorean de "Retour vers le futur", ont fini de nous convaincre que moteur électrique pouvait rimer avec performances sportives. On avait d'ailleurs eu un avant-goût du potentiel de l'électricité dans le monde de la course automobile avec la R18 e-tron quattro, la voiture hybride essence-électrique d'Audi qui a réalisé le doublé lors de la dernière édition des 24 Heures du Mans. Mais si la voiture électrique est déjà au coeur de toutes les attentions en cette année 2014, le lancement ce week-end de la première saison de Formule E, qui fait concourir des monoplaces de type F1 100% électriques, va encore lui donner un sérieux coup de projecteur.

Un championnat d'un tout nouveau genre

C'est la ville de Pékin qui a été choisie pour accueillir la première épreuve du championnat du monde de Formule E. Le départ de cette course inédite, qui pourrait révolutionner le sport automobile, est prévu samedi matin à 10 heures. Et déjà, certains s'inquiètent du bruit que feront ces monoplaces d'un nouveau genre. Pourtant, la Formule E émet bien un son futuriste et unique, qui rappelle un peu celui d'un avion au décollage. Mais surtout, le bruit qu'elle émet est assez discret pour permettre aux "e-Prix" de se dérouler en plein coeur des villes sans provoquer de nuisances sonores. Un gros avantage qui va leur permettre de séduire un nouveau public, et de donner un coup de jeune à l'univers de la course automobile.

Si la Formule E va pouvoir s'affranchir des circuits traditionnels, il ne s'agit pas de l'unique singularité de ce championnat d'un nouveau type. L'une des principales innovations réside dans la possibilité pour les fans de s'impliquer directement dans le déroulement des courses en votant pour leur pilote favori. Les trois champions qui récolteront le plus de votes bénéficieront chacun d'un boost de puissance de cinq secondes, qui augmentera temporairement la puissance de leurs bolides pour passer de 202, 5 à 243 chevaux. En plus de créer de l'interaction entre le public et les pilotes, ce système ingénieux permet d'apporter une touche ludique bienvenue. Les supporters pourront véritablement influencer le déroulement de la course, ce qui permettra d'apporter un peu de fraîcheur dans l'univers parfois trop sérieux de la course automobile.

La dernière grosse particularité de la Formule E est son format inhabituel, adapté aux contraintes du tout électrique. En effet, comme on peut s'en douter, les Formule E ne sont pas capables de tenir toute la durée d'une course, qui est fixée à une heure. Les pilotes devront donc changer de monoplace en plein milieu de l'épreuve. Il avait été envisagé de changer la batterie mais cette idée a vite été abandonnée pour des raisons de sécurité. Ce paramètre devrait réserver de nombreuses surprises.

Un laboratoire pour le développement de l'électrique

Si la Formule E se veut plus divertissante que la Formule 1 et ses pilotes aux salaires exorbitants, elle pourrait aussi préfigurer l'avenir de la course automobile. C'est pourquoi on y retrouve de nombreux pilotes renommés comme Jarno Trulli et Nick Heifeld, deux des pilotes les plus expérimentés de l'histoire de la F1, mais aussi deux femmes, l'Anglaise Katherine Legge et l'Italienne Michela Cerruti. Ces dernières prouvent que la mixité est possible dans le monde de la course automobile, souvent considéré comme macho. Sur la grille de départ s'aligneront également quatre Français : Charles Pic et Frank Montagny chez Andretti Autosport, Stéphane Sarrazin (Venturi Formula E Team) et Nicolas Prost, le fils de la légende française de la Formule 1 Alain Prost, qui fait partie de la Team e. dams-Renault. D'ailleurs, le quadruple champion du monde de Formule 1 est co-fondateur et actionnaire de l'écurie e. dams-Renault. À noter que l'acteur américain Léonardo DiCaprio est également de la partie, en tant que co-fondateur de l'écurie Venturi.

La constructeur français Renault, qui fait partie des pionniers dans le développement de la voiture électrique, est très impliqué dans cette épreuve futuriste. Il l'est d'abord en tant que partenaire technique, car toutes les monoplaces engagées seront des Spark-Renault SRT 01, des bolides issus de la collaboration entre Spark Racing Technologies et la marque au losange, mais aussi McLaren Electronic Systems, Williams Advanced Engineering et Dallara. Mais Renault est aussi engagé dans la compétition via son écurie officielle e. dams-Renault, qui apparaît comme la grande favorite à l'aube du coup d'envoi de la saison.

Comme pour la Formule 1, cette nouvelle aventure est l'occasion pour Renault, mais aussi Michelin qui fournit les pneus qui équiperont toutes les monoplaces, de disposer d'un véritable laboratoire pour le développement des véhicules du futur. Si le Formule E reste avant tout un championnat automobile, elle servira de terrain d'essai au développement et à l'évolution de la technologie électrique qui demande énormément de temps. À l'heure actuelle, les batteries utilisées sur les voitures engagées dans la compétition disposent d'une autonomie de 25 à 30 minutes. L'objectif est d'améliorer la technologie pour permettre aux monoplaces de tenir toute la course sans changer de voiture ni de batterie. Tous ces efforts permettront d'améliorer les batteries, qui constituent actuellement l'un des principaux obstacles à la démocratisation de la voiture électrique.

Le championnat 2014-2015 comporte dix épreuves se déroulant en Asie, en Europe et aux Amériques. Mais l'objectif, dans un futur proche, est d'étendre la compétition au monde entier, à l'Afrique, l'Australie ou encore la Nouvelle-Zélande. Il est prévu d'ajouter au championnat une ou deux courses par an jusqu'à arriver à un calendrier de 16 à 18 courses. Ce ne devrait pas être un problème, car à travers le monde, les villes se pressent au portillon pour accueillir une épreuve de Formule E.

Pour cette saison, après la capitale chinoise, les Formule E vont se disputer la victoire dans des villes telles que Berlin, Londres, Los Angeles, Buenos Aires ou Bangkok. Pour ceux qui voudraient suivre ce nouveau chapitre de la course automobile, toutes les courses seront diffusées sur Sport +, la chaîne du groupe Canal Plus. Et si les épreuves automobiles s'ouvrent à de nouvelles technologies, on peut raisonnablement s'attendre à voir débarquer un jour un championnat réservé aux voitures fonctionnant à l'hydrogène. Le futur est en marche.

Les Risques en Bourse

Fermer