1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Taux

Taux : CYBO. offre 29/7. calcul revise

Martalo
19 juil. 201920:15

Sur la base d'un remboursement a 60% du nominal, cela fait un haircut de 40% (deja perdu donc). Comme les acifs recus, actions Cybergun, cotaient 0.107 eur a la cloture avant la nouvelle offre, decotent significativement sur la valeur de conversion, cela se traduit par un second haircut. In fine la valeur de la nouvelle offre est de 40.1% (et non de 60%). C'est insuffisant.
Exemple pour un detenteur de 10 obligs de 100 eur nominal, soit 1000 eur. Abandon de 40%, reste 60% soit 600 eur de nomial. Ces 600 eur sont rembourses en actions sur base 0.16 eur / action, soit 600 eur / 0.16 eur = 3750 actions. Or, sur la base du cours de l'action Cybergun a la cloture du 18/7 (avant l'annonce de l'offre), la valeur des 3750 actions est de : 3750 x 0.107 eur = 401.25 eur.
Ceci represente seulement 40.1%, et non 60%
Donc la nouvelle offre, certes amelioree, reste encore tres insuffisante. Pour obtenir 60%, il faudrait simplement que l'action cote au moins ...0.16 eur. soit plus de 50% de hausse. Une alternative, plus realiste, serait de convertir sur la base de 0.107 eur et non 0.16 eur.
60% est il un prix acceptable? Pas forcement. Le remboursement du solde peut etre differe, ou des ABSA peuvent etre emises au lieu d'actions simples. D'autres options existent.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

29 réponses

  • Balup
    19 juillet 201923:50

    60% est bien sûr un prix acceptable, généreux même, regardez la cote de l'obligation depuis 10 ans et combien de fois elle a coté sous 60 et 50, voire même jusqu'à 30.
    Vous êtes sur un produit coté qui vaut moitié moins qu'à l'origine, alors avec 60%, on dit merci.
    Si le deal est accepté le titre ira de manière certaine au dessus de 0.2, la capitalisation de Cybergun a déjâ avoisiné les 30M avec un endettement très important. Désendettée, la société capitalisera au moins cela, soit 0.25€ par titre pour 120 millions d'actions.

    Sinon vous pouvez dire non, regarder le titre s'écrouler et risquer de ne jamais être remboursé et tout le monde sera perdant.

    Signaler un abus

  • Balup
    20 juillet 201900:15

    Franchement vous êtes entrés sur un produit risqué les gars, sur une société qui avait de grosses difficulté et qui aurait pu se retrouver en liquidation judiciaire et vous faire tout perdre ou presque.
    Il y a eu des années d'intérêt en plus, et là on vous propose 60% alors que l'obligation en cote presque 50 ! Le titre Cybergun a été divisé par 1000 depuis le démarrage des obligations, et maintenant que la société se redresse on vous offre l'opportunité de récupérer une bonne partie voire toute votre mise si vous vendez les titres obtenus au bon moment et vous crachez dans la soupe ?

    Signaler un abus

  • sousa_de
    21 juillet 201909:10

    Vous oubliez ceux qui les possedent depuis le debut et qui ont déjà fait un effort avec l allongement de la maturité et la réduction du coupon. Si on avait placé cette somme dans une assurance vie, on serait a 130% sans faire un calcul poussé. Dans la perte est bien plus importante que ca. Je pense qu il y d autre solution. Pourquoi ne pas faire une augmentation de capital ? Comme ca tout ceux qui veulent investir et bénéficier de la hausse peuvent y aller et les créanciers sont remboursés. Comme ca tout le monde sera content ?

    Signaler un abus

  • gerardsb
    21 juillet 201919:00

    Bonjour sousa_de
    Si on y regarde de près, à ce jour les coupons ont ramené 43.85% hors taxes et impôts, qui plus est les coupons ne bénéficient pas d'abattement comme les dividendes. Si l'on prend comme référence la flat tax. Le revenu net n'est plus que de 26,30% en 9 ans soit du 3%/l'an pour sauver une boite ou les risques se sont avérés de plus en plus importants avec la bénédictions des actionnaires qui ont toujours dit.. OUI et validé tout ce qu'ont leur proposait.
    Fin 2016, les revenus des coupons auraient déjà dus être de 40%, donc 3 ans plus tard seulement 2,85% de plus ont été versés avec en prime un risque supplémentaire de perte en capital au lieu de 13,75% de plus de revenus.
    Or on demande aux obligataires de renoncer à ce qu'ils ont prêté pour sauver Cybergun qu'ils ont déjà sauvé deux fois, mais on n'envisage pas de prononcer les résultats avant, et l'on a toujours pas de preuves de contrats signés avec l'armée et la gendarmerie (dont on sait que les ressources financières sont énormes) ou bien les forces armées US dont on connaît aussi les revirements décisionnels gouvernementaux et surtout les exigences. Il fut un temps me semble-t-il où les résultats étaient présentés début juillet.
    Comme vous le précisez, ceux qui on conservé les obligations depuis le départ sont extrêmement perdants, et ceux qui n'y sont plus ont déjà pris leurs pertes. Donc les pertes sont déjà patentes ou latentes. Je ne vois pas pourquoi il faudrait en rajouter.
    On peut comprendre les actionnaires qui se sont faits laminer... mais il n'y a aucune raison pour que les obligataires subissent un sort identique, si ils sont obligataires et non actionnaires c'est qu'ils ont mieux identifié les risques et ne croient pas nécessairement n'importe quelle fable. En fait, rien n'empêchait les actionnaires de quitter le navire dès que les premières voies d'eau sont apparues.

    Si l'on revient aux propos de Martalo qui sont frappés au coin du bon sens, il y a d'autres solutions. Pourquoi les obligataires devraient-ils pénalisés par rapport aux souscripteurs d'OCEANE créés en janvier ?
    Ces derniers n'ont-ils pas bénéficié de deux rabais successifs à la souscription puis sur le cours de bourse. Leur apport a donc été converti avec un taux très avantageux qui explique vraisemblablement un cours de 0.09 récemment.
    En plus ils bénéficient de BSA valables pendant 5 ans permettant de souscrire à 0.50 ou 0.6 je ne sais plus.
    On peut aussi rallonger la maturité, modifier ou différer les taux, différer le remboursement, etc...
    Ce que je redoute c'est que les résultats soient mauvais, voire très mauvais. Si les comptes ne sont pas publiés avant et que les obligataires refusent lors de la deuxième ag puis que les comptes sont différés, c'est que j'ai vu juste.
    De plus le risque vu ailleurs avec des investisseurs tout joyeux mais bernés par la suite, c'est trop de titres donc regroupement de titres baisse du nominal, suivi de nouvelle(s) ak.

    Signaler un abus

  • jcombare
    23 juillet 201919:50

    Tout a fait d'accord.
    Rien que ces derniers mois, enieme contrat OCA, resultats semestriels non publiés, engagement à rembourser dette et enieme pipotage de contrat novateur miracle. Où est passée le cash de 8mio du dernier contrat OCA de 2019???....
    Et le libellé "discussion constructive avec obligataires" trop drôle.
    Jamais l'AG n'aurait lieu avant publication des résultats avec un autre direction et encore moins si les résultats n'étaient pas pourris.
    Si AG avant résultats je voterai contre tout résolution d'échange. Échange à 60% contre une penny stock qui va tomber à 6cts? On croit réver. In fine ca va faire du 15% !!!

    Triste mais si les actionnaires cautionnent ces méthodes il faut en assumer les conséquences.

    En effet bien d'autres options existent.

    Signaler un abus

  • Martalo
    23 juillet 201920:32


    https://cybergun.com/wp-content/uploads/2019/07/Formulaire-de-vote-par-correspon dance-ou-par-procuration-2e%CC%80me-convocation.pdf

    Signaler un abus

  • Balup
    23 juillet 201920:37

    Les mecs qui ne comprennent pas que s'ils disent non, le titre Cybergun va plonger, l'obligation aussi, et que de toute façon ils ne récupèreront jamais leur invest.

    En gros vous avez le choix entre 60% en titres à 0.16, sachant que si vous acceptez il y a de fortes chances pour que l'action y aille (la capitalisation serait la même qu'avant le début du financement) aille même bien au-dessus grâce au désendettement et aux nouvelles perspectives (la société a déjà capitalisé 30M, à 0.16 elle serait à 19M), ou alors, si vous refusez, bien moins ou potentiellement rien du tout pour tout le monde.

    Signaler un abus

  • gerardsb
    24 juillet 201921:50

    Si les obligataires votent non, d'autres propositions peuvent être envisagées
    extrait du bulletin de vote par correspondance :

    "Si un amendement et/ou une ou plusieurs résolutions nouvelles sont présentés à l'Assemblée, alors l'Obligataire"
    (un seul choix possible) :
    1- donne pouvoir au président de l'Assemblée pour voter en son nom sur l'amendement et la ou les
    résolutions en question ; ou
    2- s'abstient sur l'amendement et la ou les résolutions en question (ce qui est assimilé à un vote contre
    la ou les résolutions en question) ; ou
    3- donne procuration à ...

    Donc on peut repartir pour un tour, 2, 3, 4 tours peut-être et pourquoi pas ?

    Donc ne pas se laisser enfumer.

    Signaler un abus

  • jcombare
    26 juillet 201900:53

    ces derniers mois OCA de 3mio puis 5mio puis 9mio
    soit 17mio EUR de cash en moins d'un an.

    Signaler un abus

  • Balup
    26 juillet 201918:36

    L'obligation cote 50% de son prix d'origine et a déjà coté moins que ça plusieurs fois, un remboursement intégral est inenvisageable.
    Avec la proposition de 60%, les obligataires s'en tirent très bien et n'auront jamais plus. En cas d'absence d'accord le 29, le cours de l'obligation va s'effondrer et le cours de l'action aussi, ce sera perdant-perdant pour tout le monde. La prochaine proposition s'il y en avait une serait pire et avec un cours de l'obligation à 25 ou 30% les obligataires n'auraient presque plus de levier de négociation. Les nouveaux entrants à un cours très bas pourraient valider n'importe quoi, ils seraient en PV de toute façon.
    En cas d'accord en revanche, le cours de l'action Cybergun bondirait et ce serait gagnant-gagnant pour tout le monde, les obligataires auraient de grandes chances de récupérer l'intégralité de leur investissement.

    En clair, si vous avez envie de récupérer vos sous, votez oui car sinon vous risquez d'avoir moins ou rien. N'écoutez pas ceux qui vous disent qu'en cas de liquidation vous récupèreriez tout, ce n'est pas vrai, car il ne resterait quasiment rien.

    Alors votez oui, ne faites pas de bêtise.

    Signaler un abus

  • sleipnir
    26 juillet 201919:27

    Contrairement à ce qui est trop souvent dit, sur 10 ans l'oblig n'a qu'exceptionnellement coté au dessous de 40%, elle a majoritairement coté au dessus de 60%, et encore récemment à plusieurs reprises vers 80%.

    Un remboursement à 60% est donc l'extrême limite acceptable (pour ma part je refuse de descendre en dessous de 70%), mais à condition qu'il s'agisse d'un vrai remboursement, pas de remboursement en monnaie de singe, ce en quoi consisterait un remboursement de 60% en actions sur la base de 0.16€ pour une action qui en côte en fait moins de 0.11.
    Dans un tel schéma, ce n'est pas 60% de la valeur de l'obig qui est remboursée, mais 60*(0.11/0.16), soit 40% à peine, soit de l'ordre des plus bas sur 10 ans.

    Et ceci, alors même que la conversion en action est intrinsèquement extrêmement risquée, à 2 jours de la présentation des résultats.

    Pourquoi ceux des actionnaires qui trouvent cette proposition si généreuse n'accepteraient-ils pas une AK à 0.16€ pour rembourser en cash 60% de l'oblig, les obligataires faisant eux l'effort d'abandonner 40% de leur créance?

    L'obligataire peut accepter un niveau raisonnable d'abandon de créance, mais ceci ne peut ête accepté qu'en contrepartie d'une offre en cash pour une première part, en actions à un prix attractif pour une seconde part, et un report pour une 3ème part (emission d'une oblig senior ayant une échéance de moyen terme et un taux de 3/4%).

    Signaler un abus

  • Balup
    26 juillet 201921:18

    Mais parce que les actionnaires n'accepteront pas de participer à une AK pour vous rembourser alors même qu'ils viennent d'être dilués à 65% par un financement OCA !
    Et Cybergun n'a pas 9M en caisse, autrement dit, soit vous acceptez des actions, soit vous prenez le risque énorme de vous retrouver avec rien, mais rien, mais vraiment rien du tout.
    Et là, l'obligation ne cote pas 80, ni 70, ni 60, mais bien 50%, et sans les limites à la baisse elle aurait coté 30 depuis trois semaines.

    Signaler un abus

  • sleipnir
    26 juillet 201921:37

    Les obligataires peuvent accepter des actions, mais pas que des actions, et pas à n'importe quel prix. Par ailleurs les actionnaires doivent accepter eux mêmes un effort substantiel pour effectuer le remboursement d'une dette dont je souligne qu'elle est bien antérieure aux OCA, et qui donc devrait être prioritaire (ce à quoi les actionnaires auraient dû penser en son temps).

    Ils doivent accepter un effort substantiel, et ceci au risque de tout perdre, bien plus que les obligataires, car en cas de RJ les actionnaires sont d'un rang bien moindre. Les efforts doivent donc être réparti au prorata de cette réalité.

    Signaler un abus

  • jcombare
    26 juillet 201921:39

    Pourtant les OCA se succcedent les unes apres les autres....

    Si y a pas 9m en caisse apres 20mio d'oca y a juste aucune raison d'accepter un échange actions.

    0ui 50% sans ATP et pas 20/30. Et le niveau de cotation ne veut absolument rien dire. Encore plus sur une penny stock à manipulation de cours et sans résultats depuis 1 an

    Actionnaire votera quad ca sera son tour et va faire son poker sur action et ses papotages sur son forum action

    Par ailleurs félicitations aux obligataires qui ont tres bien gérés la 1ere AG

    Signaler un abus

  • Balup
    26 juillet 201921:44

    Les OCA ont servi à réduire la dette, non il n'y a pas 9M en caisse, le gars qui ne comprend rien du tout.
    En cas de RJ, je répète, vous ne toucherez rien ou quasiment rien puisqu'il n'y a pas du tout 9M de fonds propres, mais allez y tentez le coup, on vous regarde couler le navire.

    Signaler un abus

  • jcombare
    26 juillet 201921:56

    Et bah continue à voter pour des OCA pour réduire la dette obligataire le gars qui comprend tout.
    Va faire ton poker sur ton forum action.

    Plus serieusement, aux autres obligataires.
    Avec resultats cachés depuis 1 an difficile d'envisager autre chose qu'un allongement dette
    Seuls résultats permettent de déterminer à quel strike envisager une partie BSA (Action no way)

    Signaler un abus

  • Balup
    26 juillet 201922:26

    Les OCA ont ramené le cours plus bas que terre, il y a pléthore de sociétés cotés qui se financent pas OCA qui finissent en RJ voire en LJ parce que les fonds ne parviennent même plus à vendre les actions nouvelles sur les marché tellement il y en a.
    Le pire des financements c'est celui là, parce que les actions créées font chuter le cours, ce qui entraine la création de plus de titres pour convertir la même somme jusqu'à un moment où on ne peut quasiment plus le faire tellement le titre est dilué, et là ça peut casser.
    Un autre financement OCA juste après le dernier alors que le cours est déjà au plus bas (on capitalisait 18,5M avant financement, 9,5M aujourd'hui avec une situation pourtant assainie) serait très risqué, et pour faire une AK, il faut appater suffisamment d'investisseurs et ce n'est jamais simple.

    Ce n'est pas si simple que ce que vous avez l'air de penser, je vous taquine mais ce que je dis est vrai : Si vous votez non, pas de prêt bancaire possible, si pas de prêt bancaire possible, autre financement OCA ou AK mais risqué.

    La capitalisation actuelle est très basse, sans la dette elle le serait encore plus, on irait entre 20 et 30M voire plus en fonction des résultats. Avec les actions nouvelles ajoutées aux anciennes, ça en ferait 120M, soit un cours entre 0.1666 et 0,25 après accord.

    Vous trouvez le cours bas actuellement mais il l'est à cause de cette situation incertaine, il serait bien plus haut sinon, la balle est dans votre camp maintenant.

    Signaler un abus

  • sleipnir
    26 juillet 201922:27

    Les OCA ont permis de réduire la dette, mais il reste les 9m€ de cette souche d'oblig. Il est en effet regrettable que personne parmi l'actionnariat n'ait demandé à affecter une partie des 20m€ reçus au remboursement au moins partiel de la dette portée par cette oblig. Les actionnaires ne doivent donc pas s'arrêter au milieu du gué. Ils doivent poursuivre leurs efforts, cette fois concernant le remboursement de ces 9m€.

    En particulier, les actionnaires ne doivent pas s'attendre à ce que les obligataires, après un hair-cut de 40%, acceptent en plus d'acheter à 0.16€ des actions que les actionnaires eux mêmes ne daignent pas valoriser au dessus de 0.11€

    Dans les cas de difficultés de remboursement, tout le monde est appelé à faire des efforts, mais les actionnaires doivent en faire bien plus que les obligataires, tout simplement parce qu'une obligation est d'un rang plus élevé et d'un profil de risque moindre.

    Or jusqu'ici je n'ai entendu parler que d'efforts demandés aux obligataires. Cette situation doit changer.

    Ajoutons à cela que toute prise de décision de conversion en action d'une partie de la dette est extrêmement risquée à 2 jours de résultats dont personne ne peut rien présumer. Cela introduit un important coefficient d'incertitude qui ne peut que rendre les obligataires plus réticents, jusqu'à effectivement remettre en question le principe même de la conversion d'une partie de la dette en action.

    Signaler un abus

  • Balup
    26 juillet 201922:43

    Mais ça ne valorise que 0.11 parce que tout le monde est en attente de votre vote !

    Le calcul est simple, à 120 millions d'actions et un cours à 0.16, on retrouve la capitalisation pré-financement OCA quand le cours était à 0.6€, ce qui sera un minimum.

    Et pourquoi 60% ? Mais parce que c'est le prix moyen d'achat de cette obligation depuis 10 ans !

    Signaler un abus

  • jcombare
    26 juillet 201922:47

    Comment accepter un échange action à 25% alors que les résultats de septembre !!!2018!!! ne sont même pas connus.

    C'est de la négo agressive pour arriver lundi à un accord de report maturité et/ou ajustement coupons.

    Signaler un abus

  • Balup
    26 juillet 201922:49

    Vous ne voulez pas comprendre l'évidence, votre truc cote deux fois moins qu'avant, donc vaut deux fois moins, en votant oui vous récupèrerez tout ça que ça vaut, voire plus.

    Livrer davantage d'actions serait injuste pour les actionnaires, vous vous retrouveriez à faire une grosse PV avec ce remboursement anticipé. L'action ne restera pas à 0.11 en cas d'accord, ouvrez les yeux.

    Signaler un abus

  • sleipnir
    26 juillet 201923:49

    C'est la raison pour laquelle les actionnaires doivent pouvoir sans problème accepter une AK de 9m€ sur la base de 0.16€ par titre: Ils se retrouveront selon ta logique avec des titres valant au moins 0.22€ chacun. Il serait irrationnel pour les actionnaires de ne pas profiter d'une telle opportunité.

    Signaler un abus

  • gerardsb
    27 juillet 201915:56

    Il n'y a pas grand chose à rajouter Sleipnir.
    Cybergun veut évidemment faire disparaître cette dette de ses écriture... mais comment n'ont-ils pas profité de l'opprtunité des oca pour le faire 9 M sur 17 soit la moitié. C'est à tort ce que j'avais escompté.
    D'un autre côté je ne m'explique toujours pas pourquoi HB a souscrit des titres à 0.84... Quand commet -il une erreur à ce moment là ou maintenant ?

    Signaler un abus

  • Kanoto9
    29 juillet 201911:21

    En vrai ce ne sera pas plus mal si ils refusent le vote aujourd'hui. Leurs obligations ne vaudront plus grand chose à échéance et l'action sera surement bien au dessus de .16, et là ils regretteront amèrement

    Signaler un abus

  • Martalo
    31 juillet 201900:25

    Quelqu'un a t il assiste a l'AG?

    Signaler un abus

  • p.petru
    01 août 201909:42

    apparemment la conversion a été logiquement refusée
    Sur le fond, si la société vaut quelque chose (si elle peut devenir renttable), un étalement de la créance plutôt qu'un abandon serait justifié

    Signaler un abus

  • jcombare
    01 août 201912:21

    Accord était impossible au vu de l'historique, de la situation cachée et surtout de la méthode de négo

    Au vu de la publication des resultats, situation tres lisible : business model non rentable avec CA en baisse.

    Retour à 2014 pour les obligataires.
    Pour septembre la direction serait bien inspirée de négocier en amont plutôt que de tenter des coups de poker. Tout le monde (act, oblig, sté) y sera gagnant

    Signaler un abus

Retour au sujet Taux

29 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer