Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet

: Les 10 pistes d'inve.d'un gérant value

Profil supprimé
11 déc. 200713:44

10/12/2007 - Schroders

Par Justin Abercrombie – Responsable de l’équipe de gestion Quantitative Equity Product (QEP), gérant du Schroder ISF* Global Active Value Fund

Si le fonds GAV n’est pas contraint en matière d’exposition sectorielle, géographique et tailles de capitalisation boursière, bien souvent des thèmes spécifiques apparaissent lorsqu’une région ou un segment de marché nous permet de saisir des opportunités de création de valeur. En 2007, par exemple, nous avons généré des performances positives dans des thèmes de gestion « value » aussi variés que le transport maritime en Asie, les valeurs mondiales du secteur des télécoms et les titres automobiles européens.

Le gérant du fonds GAV, Justin Abercrombie, nous présente 10 idées d’investissement pour 2008 :



Télécommunications – Europe


Jusqu’à récemment, les valeurs du secteur des télécommunications ont été négligées par le marché, les intervenants ayant encore en mémoire la bulle technologique. Toutefois, à de nombreux égards, ces valeurs sont désormais attractives. Leurs performances étant peu corrélées au cycle économique, elles offrent une certaine sécurité en cas de baisse des marchés ou de persistance de la volatilité comme c’est le cas actuellement. Les valeurs européennes des télécoms, en particulier, bénéficient de solides fondamentaux (dividende élevé, rendement des flux de trésorerie, bénéfices stables et activités sous-jacentes soutenues) et constituent un thème d’investissement intéressant.



Petites et moyennes capitalisations japonaises


Ce segment du marché japonais a été malmené ces dernières années en raison de son exposition à l’économie intérieure, en quasi stagnation. Cependant, les valorisations de nombreuses petites et moyennes capitalisations japonaises semblent désormais très attractives. Nous pensons que ces titres recèlent un potentiel de valorisation important. En outre, compte tenu de sa spécificité et de son indépendance, le marché japonais est un bon moyen de diversifier un portefeuille investi à l’échelle internationale.



Compagnies d’assurance


Les valeurs financières ont enregistré des ventes importantes ces derniers temps en raison de l’effondrement du marché des crédits hypothécaires subprime. La perte de confiance des investisseurs a également touché les valeurs de l’assurance, malgré une exposition bien moins importante aux subprime et au marché du crédit. C’est pourquoi nous pensons que les valeurs de l’assurance permettent de miser sur le regain de confiance à l’égard des valeurs financières.



Valeurs technologiques asiatiques


Les valeurs technologiques asiatiques sont extrêmement attractives par rapport à leurs homologues mondiales. Proposant des technologies sophistiquées à des prix relativement faibles, les sociétés de Taiwan sont particulièrement bien implantées dans certains segments de marché (par exemple les semi-conducteurs). Selon nous, le risque politique est d’ores et déjà intégré dans les cours.



Grandes capitalisations du secteur des matériaux


Plusieurs valeurs de ce secteur ont récemment enregistré des hausses importantes. Selon nous, compte tenu de leurs fondamentaux, elles le méritaient. Nous pensons même qu’elles possèdent encore un potentiel de valorisation. La gestion « value » ne consiste pas seulement à investir lorsque les cours baissent, mais également à identifier des poches de valeur lorsque les prix progressent moins vite que les fondamentaux.



Services aux collectivités – Etats-Unis


Les valeurs de ce secteur représentent environ 6% des actifs du portefeuille Global Active Value. Nous ne nous sommes positionnés à l’achat sur ces valeurs que très récemment car ces dernières années la hausse de leurs titres n’a pas été aussi marquée que celle de leurs homologues européennes.



Consommation - Europe


Le marché anticipe beaucoup l’avenir. En effet, les cours des valeurs européennes du secteur de la consommation (média, BTP et distribution) intègrent déjà une éventuelle récession. Ces valeurs possèdent donc un potentiel de valorisation très important si la situation actuelle se révèle être un simple décrochage de milieu de cycle, ou si les taux d’intérêt sont nettement abaissés.



Afrique du Sud


Nous investissons dans de nombreuses sociétés sud-africaines car elles renferment une valeur importante. Elles pourraient également bénéficier du succès croissant du thème des « marchés frontières », les investisseurs recherchant des opportunités d’investissement sur de nouveaux marchés, comme en Afrique.



Pétrole et gaz


Les valorisations des sociétés du secteur du pétrole et du gaz reflètent toujours l’idée que les prix du pétrole retomberont bien en deçà de leurs niveaux actuels. Les investisseurs ont accordé trop d’importance aux mauvaises nouvelles comme les changements de dirigeants intervenus chez BP.



Petites capitalisations – Marchés émergents


Sur les marchés émergents, nous sommes en train d’arbitrer les grandes capitalisations en faveur des petites valeurs. Les valorisations des plus grandes sociétés sont désormais onéreuses en raison de la prime de liquidité. Toutefois, les marchés émergents restent des destinations d’investissement attractives et nous tablons sur une forte progression des petites capitalisations, notamment en Asie.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

33.045 +1.99%
4876.1 0.00%
4.62 -31.04%
13.28 +2.95%
36.01 +1.55%

Les Risques en Bourse

Fermer