1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Produits de Bourse

Produits de Bourse : BULLETIN DU MATIN: 5 octobre 2010

LRP42
05 oct. 201008:43

BULLETIN DU MATIN: 5 octobre 2010 05/10/2010 07:49

La prudence reste ancrée sur les marchés

ACTIONS
Les Bourses européennes pourraient ouvrir sur une note contrastée mardi en raison de l'aversion au risque persistante des investisseurs.
IG Markets prévoit pour l'ouverture que le FTSE s'adjugera 3 points tandis que le DAX serait stable à 6.134 points. Le CAC est attendu en hausse de 2 points, à 3.652 points.
La prudence s'est installée sur les marchés lundi en raison de craintes persistantes à l'égard des économies périphériques de la zone euro. Les inscriptions au chômage ont augmenté en Espagne au mois de septembre tandis que l'Irlande fait face à un déficit considérable dans son budget de décembre.
Les contrats à terme américains s'inscrivent en baisse mardi. Les actions ont dans l'ensemble cédé du terrain lundi, les investisseurs ayant privilégié les emprunts du Trésor et le dollar, dans l'attente des statistiques officielles sur le chômage et du coup d'envoi de la saison des résultats d'entreprises.
Les inquiétudes à l'égard des banques européennes et la perspective de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif par la Fed ont continué de peser sur les marchés. Les investisseurs se sont également positionnés en vue de la publication du rapport mensuel sur l'emploi vendredi.
Le président de la Fed, Ben Bernanke, a déclaré lundi estimer que de nouveaux rachats d'actifs par la banque centrale pourraient aider l'économie, signe que la Fed est susceptible d'emprunter cette voie si la conjoncture économique reste peu encourageante.
En Asie, les places boursières sont pour la plupart en repli mardi, les investisseurs japonais se focalisant sur le programme d'assouplissement de la Banque du Japon, qui vient d'annoncer une baisse surprise de son taux directeur et la création d'un fonds temporaire destiné à acheter certains actifs financiers tels que des emprunts d'Etat à long terme, des billets de trésorerie ou encore des obligations d'entreprises. Le fonds se montera au total à quelque 35.000 milliards de yens.

OBLIGATIONS
Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sans grand changement ou en légère hausse mardi, tandis que les marchés réfléchissent aux implications de la faiblesse des marchés d'actions et des problèmes de dette de la zone euro.
La Banque centrale européenne a annoncé lundi avoir acheté la semaine dernière plus d'emprunts d'Etat qu'au cours des trois derniers mois, ce qui rappelle que la crise de la dette souveraine en Europe est toujours là, selon Martin van Vliet, économiste chez ING Bank. "Malgré la belle reprise des achats d'obligations, les spreads de taux des emprunts périphériques restent bien plus larges qu'ils ne l'étaient le 7 mai, soit la dernière séance avant que la BCE annonce son intervention. Cela suggère que le travail de la BCE n'est pas terminé".
Les obligations d'Etat américaines progressent mardi poursuivant leur mouvement de lundi. Certains investisseurs misent sur une accélération des achats d'emprunts d'Etat de la Fed pour soutenir l'économie.
Les craintes liées à une éventuelle menace terroriste en Europe, les inquiétudes relatives aux problèmes de dette souveraine dans la zone euro et la faiblesse des marchés d'actions américains alimentent le repli vers les actifs plus sûrs comme les emprunts d'Etat américains.
Au pic des achats, le rendement du titre à deux ans est tombé à un point bas de 0,399%.
"La faiblesse persistante de l'économie et l'anticipation de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif de la part de la Fed sont les catalyseurs de cette stabilisation des taux. Si l'on ajoute à cela les problèmes en Europe, les conditions sont réunies pour des rendements bas", observe Kevin Giddis, chez Morgan Keegan Inc.
Le président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke a appelé le Congrès à adopter des règles budgétaires plus strictes tout en mettant en garde contre une réduction prématurée du déficit.

CHANGES
L'euro et la livre s'inscrivent en baisse face au dollar mardi.
La monnaie unique est pénalisée par les révélations sur l'ampleur du déficit de l'Irlande.
"La progression (de l'euro) en fin de semaine dernière ne semble reposer sur rien de fondamental et paraît excessive", commente Julia Coronado, économiste chez BNP Paribas à New York.
Mardi, la Banque du Japon a annoncé une baisse surprise de son taux directeur, le ramenant à une fourchette de 0,0 à 0,1%, une mesure destinée à lutter contre l'appréciation du yen.

PETROLE
Les cours pétroliers se replient mardi, plombés par l'appréciation du dollar et la baisse de Wall Street, notent des analystes.
A 6h00, le contrat de novembre sur le Brent de la mer du Nord cédait 0,14 dollar, à 83,14 dollars le baril. Vers 7h00, le contrat de novembre sur le brut léger doux du Nymex abandonnait 9 cents, à 81,38 dollars le baril.
Le repli de Wall Street lundi ainsi que la montée du billet vert face à l'euro pèsent sur les marchés du brut, observe Phillip Futures dans un rapport.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet Produits de Bourse

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer