Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet

: les 8s de QT : resumé de mon avis

buitre11
05 févr. 201614:05

tiré d allocine

Un peu léger pour un Tarantino, et je ne parle pas de la durée (excessive ?) de 3 heures, dont il faut attendre 45 min pour la première réplique drôle et 2 heures pour le premier coup de feu au revolver. C'est un polar-western qui s'éternise et un peu et traîne en longueur, néanmoins servi par la diversité des huit personnages qui se sont arrêtés dans cette cabane au milieu des paysages enneigés et au demeurant très beaux, premiers plans magnifiques et contemplatifs. Mais même l'enquête policière se fait attendre, ce n'est qu'au bout de 1h15 voire 1h30 que l'on comprend qu'il y a un traquenard. Avant, il n'y a presque pas de réelle histoire.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • Back-1.0
    11 février 201607:57

    Il faut bien un Tarentino pour trouver un officier noir dans l'armée de l'union, reconverti en chasseur de primes chasseur de blancs, sans que ça ne choque personne.
    Disons qu'il prend quelques liberté avec la réalité historique et le contexte social et racial de l'époque...je sais bien que le l'Union et le Nord étaient de grands progressistes et c'est sans doute pour ça qu'il a fallu attendre les années 60 pour qu'un noir puisse s'asseoir dans un bus de blanc....alors un noir officier...à la rigueur dans le régiment black...il devait y en avoir 2, la propagande avait sûrement besoin de photos...mais chasser des criminels blancs au sortir de la guerre de sécession...même pas en rêve.

    5ème édition

    Signaler un abus

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer