1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Marché des changes

Marché des changes : Indicateurs sur mon écran radar (I)

fut.bot
23 oct. 200811:19


Pétrole : $68
Taux Fed : 1,50%
Fed funds futures: 98.90
Spread Fed / BCE : 2,25%
Spread Treasuries / swap libor (TEDSP) : 2,54 %
VIX : 70
P/E des stars du DOW et NASDAQ : 16 (pour PG) et 18 (pour AAPL)
M1 (savings deposits) : 4.048 milliards $
Euro-dollar : 1,28 $


*****

Quelques explications après les turbulences de ce septembre meurtrier :

1) Taux Fed et futures
Le taux est actuellement très bas (1,50%), mais le marché anticipe encore une baisse de 0,50% d'ici la fin octobre (proba 80%) avec une certitude de 100% pour une baisse de 0,25%.

Cette baisse serait accompagnée d'un deuxième stimulus accordé aux ménages pour relancer l'économie (probablement voté d'ici novembre)

2) Spread FED/BCE
la différence de rémunération entre FEd et BCE est énorme et historique. On l'a il y a quelques jours, la BCE a synchronisé sa baisse avec la FEd, elle ne pouvait courir le risque d'augmenter ce spread.
Il y a tout lieu de penser que la prochaine action de baisse de la Fed sera là aussi synchronisée avec la BCE (pas de réduction du spread pour le moment)

3) TEDSP
Cet indicateur mesure la confiance accordée aux banques vs la confiance accordée à l'état. Le TEDSP a atteint un sommet rare pendant la faillite de Lehman (à 4,50%). Il est redescendu à 2.54% ces jours derniers, indiquant que la confiance revient et que le marché interbancaire se dégèle. Cependant, il est encore au dessus des normes et il faudrait un retour sous 1,50 pour être sorti d'affaire. Je note toutefois que la tendance s'inverse et que le pic est derrière nous.

4) VIX
L'indicateur de volatilité a lui aussi explosé ses valeurs normales. L'état de panique étant en moyenne constaté autour de 40, ce dernier a été pulvérisé et a atteint 80 ces jours derniers. La volatilité reste haute, mais le MACD et le RSI montrent des signes d'épuisement. Ces indicateurs laissent entrevoir un répis, ou mieux un retournement de tendance.

5) Pétrole
De retour sous 70$ le baril, plus personne ne semble y préter attention. Pourtant, nous avons eu droit, tout l'été, aux discours de cassandres sur le baril à 200$, l'hyperinflation, etc..
Ce retour si rapide (division par 2 du cours en quelques semaines) indique si besoin est (encore) que le cours était manipulé à ce niveau pour affaiblir la Chine et l'Europe, mais aussi pour servir la campagne électorale US.
Avec un pétrole à 70$, tout le monde devrait donc se réjouir car cela veut dire : plus d'argent pour les ménages US, des coûts de production moins élevés, une reprise des importations et des exportations, une sauvegarde du processus de mondialisation.
Cet indicateur est simplement ignoré des médias (alors que mis en avant cet été au démarrage de la campagne des républicains) car il est nécessaire de mettre les électeurs sous pression jusqu'au 4 novembre !
Toute bonne nouvelle est simplement ignorée par les médias US et européens, qui souhaitent voir leur poulain élu avec un score confortable.

6) P/E des stars du DOW et du NASDAQ

Les P/E sont tout simplement en chute libre. Ce qui signifie que les investisseurs demandent des taux de rendement énormes pour vouloir investir. Des sociétés comme Apple ou Procter& Gamble se retrouvent à des prix massacrés, déconnectées des fondamentaux. Avant hier Apple affichait une hausse de CA et de résultat net incroyable de 26%, démontrant sa capacité à innover, gagner des parts de marché et résultat ? + 5,9% en bourse ! En temps normal, le titre aurait bondi de 10 à 15%.
Une malheureuse société comme AT&T qui n'a fait que +5,5% de résultat net, avec un gain de 2 millions de nouveaux clients (médiocre performance que même orange n'oserait envisager dans ses rêves les plus fous) a été sabrée hier a perdu hier 7,6 %. Avec un P/E inférieur à 10.

7) M1
Je regarde plus particulièrement la masse d'argent disponible sur les comptes bancaires courant (le disponible). Cette masse évolue positivement et régulièrement depuis 2007. Elle augment de près de 300 milliards en 1 an. Cela traduit un changement d'attitude que j'ai observé autour de moi (et dans les librairies) : les ménages se désendettent et commencent à épargner !!
A l"exception de l'immobilier, leur patrimoine financier (épargne en cash) augmente ! Ce qui est sain. cet argent sera dépensé, dès que le sentiment de confiance sera revenu. Pour le moment, la chute des indices induit un sentiment d'inquiétude qui ralentit la consommation.
Le sentiment de peur touche particulièrement les retraités (base électorale de Mc Cain) et permettra de voir un retournement d'opinion favorable à Obama dans ce segment de votants.

8) L'eurodollar
L'euro a décroché comme je l'avais indiqué depuis début juillet. Il était trop élevé par rapport à sa valeur réelle (les touristes européens s'en sont aperçus quand ils sont venus aux USA cet été)
Il est aujourd'hui en état de survente et je m'attends à une consolidation dans le range 1,25 - 1.37 (un dollar trop fort nuirait à la reprise américaine)

Conclusion :

De multiples indicateurs montrent que nous sommes proches d'un rebond, voire d'un retournement de tendance. Toutefois, bon nombre de chiffres mettent en évidence des ANOMALIES qui suggèrent des manipulations pré-électorales. Je m'attends à un retour des indices après les élections , et toujours à un pétrole sous 80$ à la fin de l'année.
Je pense aussi que 2009 sera le point de départ d'une stabilisation de l'immobilier US et donc le point de départ de la reprise de la consommation.






Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

17 réponses

  • mave2
    23 octobre 200811:36

    Great Job as Usual :-))

    Signaler un abus

  • b.Drefer
    23 octobre 200812:00

    ne vois tu pas plutot un baril de petrole a 50$ d'ici la fin de l'année?

    Signaler un abus

  • fut.bot
    23 octobre 200815:00

    <<ne vois tu pas plutot un baril de petrole a 50$ d'ici la fin de l'année? >>

    C'est possible. mais je préfère rester sur ma prévision de début juillet : "baril sous 80$ "(ce qui faisait douter bcp ici)

    Je m'attends à une contre-offensive de l'OPEP et à une possible entrée dans le tour de table de la russie (la russie qui vient de créer un mini-opep du gaz).

    De plus, à l'approche des fêtes nous devrions avoir une augmentation de la consommation (transports + chauffage) dans notre hémisphère.

    Donc pas mal de facteurs plaidant pour un retracement du pétrole, tout en restant sous le seuil de 80$ d'ici décembre.



    Signaler un abus

  • fut.bot
    23 octobre 200815:19


    J'ajoute aussi par rapport au post initial qu'il y a un parallèle entre cette élection US et l'élection de Jacques Chirac à 80% en 2002.

    Dans les 2 cas, le processus démocratique a été mis en danger (et faussé) par les médias.

    Les médias américains sont en grande partie contrôlés par les démocrates (à l'exception de chaînes comme Fox). La déferlante de commentaires, reportages, articles anti-républicains, n'offre absolument aucun moyen au lecteur de se détacher de la pensée dominante et de se poser quelques bonnes questions (comme savoir qui est à l'origine de la crise des subprimes ?).

    Les médias américains ont entretenu le pessimisme économique depuis le mois de mars et ont généré la panique à partir de l'été 2008 en incitant les gens à retirer leurs fonds des banques (ce qui a d'ailleurs provoqué la rupture de liquidité de Washington Mutual en l'espace de quelques jours).

    Les médias entretiennent et alimentent le pessimisme au gré des événements, à tel point qu'il devient impossible de regarder la TV sans avoir envie de se tirer une balle. Tout fait l'affaire pour déprimer le citoyen US : En janvier c'était l'immobilier, en mars c'était la peur de récession, cet été c'était le pétrole et l'hyper inflation, en septembre c'était les banques, maintenant c'est de nouveau la récession.. Il nous manque juste un petit coup de fièvre aviaire ou d'explosion d'un trou noir créé par l'accélérateur de particules du CERN (j'exagère à peine, l'info est restée en pleine page plusieurs jours : les européens vont détruire la planète en fabriquant un trou noir)

    Tout comme en France en 2002, avec la manipulation sur l'insécurité (et la montée du FN et JMLP au 2eme tour), les médias US jouent à fond la carte de l'insécurité financière qui fait peur aux retraités traditionnellement républicains. John Mc Cain est dont scié à la base.

    Outre le fait que les cours sont manipulés par les SWF pétro-monarchiques et les HF pro-démocrates, l'industrie médiatique tourne à fond pour entretenir le pessimisme et l'angoisse avant les élections.

    Comme pour Jacques Chirac en 2002, le score d'Obama risque donc d'être historique avec un différentiel de 10% (rare aux USA).

    Hier, Al Q.uaida indiquait qu'elle soutenait John Mac Cain (info largement reprise par Bloomberg, le NYT et NBC). La ficelle est grosse et on voit bien de quel coté se tiennent les pétro-monarchies.

    Comme je le disais début juillet, il faudra attendre le 4 Novembre !



    Signaler un abus

  • wagnerli
    23 octobre 200815:29

    Signaler un abus

  • Kebek
    23 octobre 200815:40

    touche un seuil technique incassable sous les 60 (chantiers monstruex type oil sands alberta, artique, siberie ) on se stabilisera autour de 80.

    Signaler un abus

  • Kebek
    23 octobre 200815:42

    politique Us -et canadienne dans une autre mesure- bref manip et betise a tous crisn, lamentable cirque mediatik, encore bien vu fut bot.

    Signaler un abus

  • M7105160
    23 octobre 200816:06

    http://seekingalpha.com/article/90892-the-great-consumer-crash-of-2009
    Les states seront pllus que jamais en faillite l'année prochaine, c'est un secret de polichinelle, il faut arrêter de s'imaginer qu'ils maitrisent encore quoi que ce soit.
    Affaiblir les Chinois ? Les américains sont à leur merci, si d'aventure il leurs prenait l'envie de vendre en masse leurs tbonds, la faillite américaine serait immédiate.

    Signaler un abus

  • pmlahaye
    23 octobre 200816:19

    tout de même fin novembre début décembre. La "chasse" aux HF spéculatifs est ouverte depuis qq temps et des "battues administratives" sont possibles jusque fin décembre.

    Signaler un abus

  • fut.bot
    23 octobre 200816:26


    << tu doutes de rien>>

    Je doute de tout au contraire ;-)

    ****

    Néanmoins, si je me souviens bien, vous doutiez, cher farfadet, d'une baisse du pétrole et de l'euro en juillet (arguments à l'appui). Ce qui m'a valu quelques quolibets peu sympathiques de votre part.

    D'une manière générale, on peut débattre de tout si l'on respecte les autres, c'est un signe d'intelligence. Les gens agressifs et insultants sont généralement moins doués.

    Je peux toujours me tromper, à vous de me donner vos arguments (et vos sources de travail) plutôt que : LEAP a prédit un crash, untel voit le gold à 2000$, truc dit que les US sont en faillite, etc..

    Ce genre de propos n'apporte rien, je préfère des travaux perso ou des infos qui viennent de source sérieuse.





    Signaler un abus

  • chcouf
    23 octobre 200818:37

    Reco pour le boulot et la synthèse.
    Je serais moins optimiste car je pense qu'il y a encore des cadavres dans les placards ou plutôt que l'on a habilement déplacé ces cadavres afin qu'il ne soient pas découverts tout de suite.
    Une accalmie dans la tempête.

    Signaler un abus

  • M7105160
    23 octobre 200821:59

    "L'épargne", est forcée par les banques qui ne prêtent plus de peur de se retrouver en cessation de paiement.
    Les PER à venir sont inconnus, les perspectives de bénéfices (à la baisse quelques soit les bourses) évoluent chaque semaines.
    Le pétrole à 200 ? C'est la banque Goldman Sachs qui l'a prédit, cette même banque qui à été sauvé de la faillite par l'Etat au pays du libéralisme le plus intégriste.
    La baisse des courts provient de la contraction de la demande à commencer par la demande américaine qui a retrouvé sont niveau d'il y'a 15 ans.
    Les américains sont les premières victimes du choc pétrolier, leur industrie automobile est sous perfusion d'argent public, no comments sur les faillites de companies aériennes et les quartier fantômes car non desservis par des transports publis inexistant.
    Les "alliés" des américains ? Qui sont-ils ? Surement pas notre amis Chavez http://www.youtube.com/watch?v=EfGXz-5rFkg
    Même les Brésiliens et les argentins ont laché le dolar pour commercer entre eux.
    Eventuellement certaines pétromonarchies ayant des bases américaines chez elles n'ont pas beaucoup d'autree choix qu'être leurs "alliés".

    LEAP ? En annoncant la catastrophe il y'a plus d'un an pour le quatrième trimestre 2008, je n'ai pas l'impression qu'ils se soient trop trompés. Les banquiers US et les autorités monétaires en revanche no comments.
    Sur l'Euro ils prévoyaient l'éclatement de la zone pour 2010, je te l'accorde ils ont peut-être été optimiste. Nous ne somme cependant pas en 2009 et le dollar n'a jamais été si bas face au yen qui reste la monnaie "arbitre".

    Bref, avec un ratio dette/PIB > 1, et une économie en contraction, je ne vois absolument pas comment les américains peuvent s'en sortir, ce n'est pas moi qui le dis mais eux...Ce bandit de Paulson qui a déja prédémissioné ne me contredira pas.

    Signaler un abus

  • M4244115
    23 octobre 200822:12

    Signaler un abus

  • fut.bot
    23 octobre 200822:27


    résultat record pour le 3eme trimestre : 15 milliards de $
    + 9% par rapport à 2007 !


    Encore une fois, dans ce marché toutes les bonnes nouvelles sont ignorées et le seront probablement jusqu'au 4 novembre...

    Signaler un abus

  • fut.bot
    24 octobre 200817:54


    Signaler un abus

  • fut.bot
    24 octobre 200818:06


    La good news est qu'un nouveau plus bas n'a pas été touché...

    Si avec ce maximum de panique le Dow conserve son support du 10/10/2008, on peut commencer à espérer voir un rebond prendre forme
    la semaine prochaine ou ... à partir du 4 novembre.

    Néanmoins, il est plus probable que la semaine à venir soit encore une semaine de secousses. Il faudrait maintenant une intervention des autorités (SEC, AMF, etc) pour stopper l'hémorragie : ie interdire les ventes à découvert et stopper les cotations au delà de 5% de baisse.

    Les HF puttent les indices pour contrebalancer leurs pertes sur ventes d'actions. Le cycle infernal est enclenché depuis que des trillions de $ sont sortis des stocks markets pour aller se réfugier sur les treasuries.

    Le dollar est maintenant en état de surachat et il est hautement probable qu'un rebond des devises se produise.

    Attention à ne pas shorter l'euro ou les stocks maintenant. Le retournement peut se produire et être brutal.

    Pour les traders débutants. un conseil : restez cash et attendez que les choses se calment. Ce qui se déroule en ce moment est historique et piège tout le monde. Même les meilleurs.

    Signaler un abus

  • M7105160
    24 octobre 200818:14

    Avant l'effondrement US.
    Pas gagné que l'Euro en sorte vivant, beaucoup de choses dépendront des asiatiques.

    Signaler un abus

Retour au sujet Marché des changes

17 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer