1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet Marché des changes

Marché des changes : les bc ont intérêt à réussir leur coup

j.tavern
09 oct. 200813:21


de poker "surprise" du 8 Octobre 2008. La partie mondiale sur le tapis des marchés financiers continue, avec l'adrénaline qui monte inversement à la baisse significative des taux , hier. Le pari, au pot, vaut maintenant encore plus de plusieurs milliers de Mds de $ ?

Conclusion : Je souhaite que les bc gagnent ou bien avoir tort (perso je ne croyais pas au bluff ou au cinéma de la baisse des taux FED ou BCE si tôt). On verra. Rire

bc = banques centrales

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

7 réponses

  • MIG10
    09 octobre 200815:16

    RECO

    Les "surprises" en 1 jour !!! de la BCE

    ou

    La "surprise" en 1 jour en FRANCE : Récession, au bord du GOUFFRE etc...etc;;;

    LOl


    Signaler un abus

  • cab12
    09 octobre 200815:34

    Signaler un abus

  • gcurri
    10 octobre 200809:38


    en réalité dans ce monde altruiste chacun se demande comment ni.ker son voisin et lui tenir la tête sous l'eau
    :-((

    Signaler un abus

  • cab12
    11 octobre 200800:12

    existentielles : j'ai toujours tendance à appuyer sur la tête de celui qui se noie ! ...

    C'est bon pour le business, paraît-il ...

    Signaler un abus

  • r.espic
    11 octobre 200815:02

    comment on peut résoudre le problème.

    Signaler un abus

  • j.tavern
    13 octobre 200813:48


    étaient probablement pas faites pour rétablir la confiance mais quoi alors ?

    Par exemple pour le ratio €/$ les dévaluations relatives simultanées du 8 Octobre 2008 avec 0,50% de baisse des taux ont été de l'ordre de 12% (0,50/4,25) et de 25% (0,50/2,00) pour l'euro et le $ respectivement. Donc l’euro a été multiplié par un coefficient de 0,88 (1-0,12) et le $ par 0,75 (1-0,25). Puisque le ratio €/$ était disons autour de 1,35 le ,7 Octobre 2008 (avant les dévaluations), il s’ensuit qu’au premier ordre en moyenne , le ratio €/$ instantané, est attendu normalement désormais vers :

    . €/$ -> 1,35 x (0,88/0,75) = 1,35 x 1,17 = 1,58

    Ssi l’euro n’avait pas été dévalué mais uniquement le $, le ratio attendu instantané ci-dessus aurait été de : 1,35 x (1/0,75) = 1,80


    Conclusion : la dernière baisse des taux BCE de 0,50% reste certes loin de la trappe à liquidité (taux d’intérêt inférieurs à 1,50%, en zone rouge des taux, voire piège à l’assèchement économique de la collecte de l’épargne). Cependant, si elle peut favoriser les exportations UE , en contre partie elle rogne le différentiel : taux d’intérêt – taux d’inflation qui doit rester le plus possible avantageux (positif) pour les prêteurs sinon ce sont les contribuables pauvres qui paieront encore plus l’addition de la crise que nous traversons. Les dévaluations monétaires restent souvent les solutions triviales et faciles pour un pays et/ou continent mais hélas! elles ont une borne inférieure fatale : la trappe à liquidité et à la confiance.

    Donc dorénavant à nouveau, le pouvoir d’HA dans toute l’UE doit être défendu âprement par l’ensemble de tous les syndicats c.à.d. demander également un infime de l’ordre de +5% des revenus surtout ceux inférieurs à 4 smics/mois. Infime ou epsilon comparé aux milliers de Mds d’euros consacrés à la défense à postériori des niveaux de vie dans l’industrie financière : salaires colossaux et bonus astronomiques souvent indécents prodigués par des effets de leviers virtuels, avec principalement l’argent des dépôts de salariés de l’industrie non financière et avec aussi la complicité politique tacite du fisc comme cerise sur le gâteau-pactole constitué au sein des banques domestiques et centrales (bc). Noël 2008 sera beau pour l’UE d’en bas si tous les syndicats de l’UE s’entendent sur les doléances relatives au pouvoir d’HA comme leurs homologues dans la finance par un partage plus juste des richesses réelles. Rire

    Signaler un abus

Retour au sujet Marché des changes

7 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer