1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

VISA RG-A
178.730 USD
-0.38% 
valeur indicative 162.444 EUR

US92826C8394 V

NYSE données temps différé
  • ouverture

    179.070

  • clôture veille

    179.410

  • + haut

    179.250

  • + bas

    178.605

  • volume

    0

  • valorisation

    308 661 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.11.19 / 15:32:24

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    124.455

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    0.56%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    32.90

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet Visa Inc.

VISA RG-A : KRACK EN COURS

victor
14 mars 200613:25

Les Bourses du Golfe poursuivent leur chute, Dubaï en tête

DUBAI (Reuters) - La crise de confiance des Bourses du Golfe s'amplifie avec une chute de près de 12% de la Bourse de Dubaï, revenue à ses niveaux d'il y a 11 mois après avoir enfoncé un important niveau de soutien.

La Bourse d'Arabie saoudite, la plus importante du monde arabe, a perdu 4,82% à 14.887,74 points et celle du Koweït 3,67% à 10.057,40 points, sa plus forte baisse en près de trois ans. Aux Emirats arabes unis, l'indice DSI de Dubaï a plongé de 11,71% à 611,86 points après avoir cassé le support de 680.

La Bourse de Doha, au Qatar, a perdu 3,4% et celle de Bahrein 1,84%. Seul le marché d'Oman a pu clôturer dans le vert avec un gain modique de 0,02%.

Après trois années de hausse, dont un cru 2005 marqué par un gain moyen de 92%, le doute a gagné les places du Golfe.

"Le sentiment est négatif dans toute la région", constate Hany Hussein, gérant chez Machrekbank à Dubaï. "Les investisseurs n'attendent même pas les résultats du premier trimestre, c'est une vraie crise de confiance".

"Une demande aveugle a propulsé les Bourses du Golfe à des niveaux de valorisation exagérés", explique Abdelmounaim Addas, analyste chez Abalkhair Financial Consultancy en Arabie saoudite. "Cette demande s'est tarie et il n'y a plus de liquidités sur le marché".

Selon lui, les banques de la région pourraient réduire d'au moins 30% la part des actions du Golfe dans leurs portefeuilles.

APPEL AUX GOUVERNEMENTS

La survalorisation des Bourses du Golfe avait déjà été soulignée le mois dernier par le Crédit Suisse qui relevait que leur ratio moyen cours/bénéfice, en incluant l'Egypte, était près de trois fois supérieur à celui de l'indice MSCI des marchés émergents.

Depuis le début du mouvement de correction le 26 février, la Bourse saoudienne a vu partir en fumée le quart de sa capitalisation boursière, soit plus de 260 millions de dollars.

La crise de confiance a amené certains investisseurs à réclamer une intervention des gouvernements.

Si le gouvernement koweïtien a promis d'accroître ses parts dans des fonds d'investissement, le ministre saoudien des Finances s'est contenté pour le moment de donner des assurances sur la bonne santé de l'économie du royaume.

"C'est vrai que les indicateurs macroéconomiques et financiers sont au beau fixe, c'est juste l'élément psychologique qui est si négatif", confirme Wadal al Taha, chez Emaar Financial Services, en jugeant indispensable de nouvelles assurances des pouvoirs en place.

Abdelmounaim Addas est du même avis, ajoutant que l'indice saoudien risque d'enfoncer les 13.000 points sans intervention du gouvernement. "Cela risquerait de poser un problème financier grave pour toute la société saoudienne car beaucoup de gens ont emprunté de l'argent pour investir en Bourse", note-t-il.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

19 réponses

  • phenix
    14 mars 200613:52

    Signaler un abus

  • victor
    14 mars 200614:01

    ?) ATTENTION...

    Signaler un abus

  • raybarre
    14 mars 200614:05

    effet politique non negligeable pour declencher la baisse au moyen orient (revers de Jr sur les ports, retrait de fonds arabes en usd pour les placer en euros), plus invasion de Jericho par tsa hal...

    Signaler un abus

  • victor
    14 mars 200614:21

    Signaler un abus

  • sfox-
    14 mars 200614:41

    La verité est la = > Une demande aveugle a propulsé les Bourses du Golfe à des niveaux de valorisation exagérés

    Signaler un abus

  • victor
    14 mars 200614:45

    Signaler un abus

  • sfox-
    14 mars 200615:27

    le marché des changes a pris l'habitude, depuis un an au moins, de considérer les déséquilibres américains comme un risque secondaire.


    Le dollar était orienté en légère hausse contre l'euro à la mi-journée mardi, pas affecté par un déficit des comptes courants abyssal en 2005, que les investisseurs ont appris à relativiser.

    Vers 14H00 GMT (15H00 à Paris), l'euro valait 1,1953 dollar, contre 1,1960 lundi vers 22H00 GMT. Le dollar valait 118,09 yens, contre 118,80 lundi soir.

    L'euro, qui avait commencé les échanges européens orienté à la hausse, était en léger recul jusqu'à la publication à 13H30 GMT de deux indicateurs américains.

    Premièrement, le déficit des comptes courants au quatrième trimestre aux Etats-Unis a enregistré un nouveau record, à 224,9 milliards de dollars, contre 218 milliards attendu par les analystes, et après 185,4 milliards au troisième trimestre. Cela porte le déficit sur l'année au niveau record de 804,9 mds USD.

    Par ailleurs, les ventes de détail ont reculé plus qu'attendu en février, de 1,3%, contre 0,9%.

    Même si l'euro s'est provisoirement redressé après ces données, l'effet a été de courte durée et très modéré, et le billet vert gardait la main vers 14H00 GMT, épargné par la conjonction de nouvelles négatives.

    "Aujourd'hui (mardi), le marché devrait s'appliquer à voir au-delà de ce déficit et le dollar ne devrait pas en pâtir", a réagi Daragh Maher, économiste à la banque Calyon. Selon lui, les investisseurs demeurent rassurés par le montant des entrées de capitaux aux Etats-Unis, qui couvrent pour l'instant ce déficit.

    Par ailleurs, le marché des changes a pris l'habitude, depuis un an au moins, de considérer les déséquilibres américains comme un risque secondaire.

    Mais, prévenait l'économiste de Calyon, "la complaisance du marché pourrait changer".

    La livre sterling progressait face au billet vert, à 1,7364 dollar, et était stable face à l'euro, qui valait 0,6885 livre.

    Le franc suisse reculait face à l'euro, qui cotait 1,5692 franc suisse.

    Le yuan chinois cotait 8,0476 pour un dollar mardi au terme des échanges sur le marché interbancaire, contre 8,0492 lundi, et un cours pivot officiel fixé à 8,0475 yuans.

    L'once d'or valait 545,25 dollars mardi au fixing du matin sur le London Bullion Market, contre 543,50 lundi soir.

    Signaler un abus

  • sfox-
    14 mars 200615:27

    Signaler un abus

  • sfox-
    14 mars 200615:28

    la complaisance du marché pourrait changer... alors restons joueurs

    Signaler un abus

  • raybarre
    14 mars 200618:18

    krach immo (a defaut de krach equities...) mais il ne passe pas !

    ;-{


    http://www.marketwatch.com/News/Story/Story.aspx?guid=%7B0CF65944%2D4955%2D4F0B%2DACCB%2DD163F5758FAA%7D&siteid=mktw&dist=

    Signaler un abus

  • victor
    15 mars 200609:07

    decliner si la hausse se poursuit!


    tout un art


    sinon game over 3 ou 4 fois par an! lol

    Signaler un abus

  • raybarre
    15 mars 200609:11

    i, mais le krach immo est plus lent par nature, pas evident de le suivre car les produits financiers ont en general une valeur temps trop elevee...

    Signaler un abus

  • victoi11
    26 janvier 200708:17

    Signaler un abus

  • raybarre
    01 février 200715:12

    ça va?

    Signaler un abus

  • victoi11
    11 août 200706:00

    BE CAREFULL MEN! IT LOOKS LIKE A KRACH

    Signaler un abus

  • raybarre
    11 août 200710:38

    je vois la-bas dans le noir?

    ;-}

    bonjour

    Signaler un abus

  • victoi11
    11 août 200722:15

    HELLO!

    Signaler un abus

  • victorol
    15 octobre 200709:46

    Signaler un abus

  • victoi11
    02 février 200810:09

    Signaler un abus

Retour au sujet Visa Inc.

19 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer