Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

VAN DE VELDE
19.300 EUR
+0.10% 

BE0003839561 VAN

Euronext Bruxelles données temps différé
  • ouverture

    19.500

  • clôture veille

    19.280

  • + haut

    19.500

  • + bas

    19.300

  • volume

    265

  • valorisation

    257 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    11.08.20 / 10:52:33

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    18.340

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    20.250

  • rendement estimé 2020

    4.15%

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    18.46

  • dernier dividende

    1.03 EUR

  • date dernier dividende

    02.05.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet

VAN DE VELDE : pour faire le point

Profil supprimé
19 août 200722:59

valeur comptable : 9,4
PER 2007e : 16,7
dividende : 3,68 % net de précompte belge

Plus :

très bon track record
PER raisonnable pour le secteur du luxe
dividende

minus

perspective d'expansion peu claire
groupe famillial qui veut le rester
pas bon marché non plus

mon avis : achat sur correction ( en dessous de 33 )

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

13 réponses

  • l.pirson
    27 août 200716:37

    Votre objectif de cours me semble correctement établi.

    Je me permettrais juste une petite remarque concernant le per : celui-ci consiste en la comparaison entre le cours de l'action et le bénéfice par action.

    De mont point de vue, le bénéfice par action n'est pas vraiment la donnée la plus importante pour juger de la rentabilité d'une entreprise. Car ce qui compte pour un actionnaire, ce n'est pas le montant inscrit sur la dernière ligne du compte de résultat mais plutôt le cash qui a réellement été généré par l'entreprise.

    Par exemple, si la quasi entièreté du bénéfice est nécessaire à l'entreprise pour renouveler périodiquement son matériel de production, le cash qu'il reste pour les actionnaires sera forcément réduit par rapport à une entreprise dont l'activité ne nécessite que peu d'investissement.

    La notion que je trouve la plus "parlante" pour étudier la rentabilité d'une entreprise est le free cash flow.

    Ainsi, si je compare Van de Velde avec Latecoere, une autre société que vous suivez, nous obtenons les per 2006 suivants :

    Vandevelde : 16.6
    Latecoere : 9.5

    Latecoere moins chère que Vandevelde ? A mon avis, non car si on regarde la trésorerie créé par chacune des entreprises, on constate que VDV a généré 2.22 euros par actions et Latecorere a détruit 0.55 euros par action. Ce phénomène provient en grande partie d'un moindre besoin en investissement comparativement au bénéfice réalisé de Vandevelde par rapport à Latecoere.

    Au cours actuel, Vandevelde cote donc à 17 fois la trésorerie qu'elle a généré en 2006, ce qui, inversé, nous donne un rendement de 5.88 %, supérieur aux emprunts sans risque en euros à 10 ans avec une marge de sécurité raisonnable de 30 % . Pas une affaire exceptionnelle donc mais si on tient compte d'une croissance, même modéré, un bon investissement à long terme (dans mon esprit, long terme = 10 ans).

    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    27 août 200720:51

    mais je voulais avant tout faire simple, et me suis limité au PER. le forum étant calme ;-)

    Dans mes petites fiches j'ai même un cash flow légèrement plus élevé, un peu moins de 2,5 par action.

    La position nette de trésorerie est de +/- 49 millions EUR, donc +/- 3,5 par action.

    Perso je regarde de plus en plus le niveau d'endettement. On ne saurait être trop prudent. Là aussi, VDV est en bonne position.






    Signaler un abus

  • l.pirson
    28 août 200707:36

    calme ...

    En fait, je parlais non pas des cash flow mais bien des free cash flow, c'est à dire la trésorerie qui reste dans la société APRES que celle-ci ait procédé aux investissements de maintien de son outil de production.

    Par exemple, pour Vandevelde 2006, je prends le résultat net (31061) auquel j'ajoute les amortissements, réduction de valeur ou variation des provisions (2 739) et déduis les investissements réalisés hors acquisition (dans le tableau des flux de trésorerie : +105 - 3 578 ). C'est cette méthode que j'ai trouvé la plus parlante pour déterminer le cash réellement généré par l'entreprise.

    Je partage évidemment votre point de vue sur l'extrême solidité bilantaire de l'entreprise. La position de trésorerie nette a cependant probablement diminué avec l'acquisition d'Intimacy, acquisition de mon point de vue excellente stratégiquement.

    On sait en effet qu'il est très difficile pour une entreprise étrangère de pénétrer le marché américain. Je m'en rends compte au travers d'autres sociétés que je suis. Le fait de disposer d'une "tête de pont" sur ce territoire toujours contrôlée par le management américain et ce, afin d'assurer la distribution des produits me semble un excellent choix.


    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    04 septembre 200706:43

    Très intéressant, votre petit aparté.
    Et en ce qui concerne les banques (fortis par exemple), quelle est votre méthode d'estimation et/ou de comparaison ? Quels sont les critères et/ou points de comparaison pertinents ?
    Bonne journée.

    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    04 septembre 200721:39

    Personellement, je regarde

    1) la capacité à génèrer du cash
    2) la croissance de cette génération de cash
    3) la progression des coûts
    4) le dividende
    5) l'actionnariat de contrôle ( ceci dans l'optique d'une hypothétique consolidation future du secteur )
    6) l'existence de litiges
    7) l'existance d'une stratégie ( ex: ING )

    Malheureusement, comme l'expérience récente vient de le montrer, la structure des actifs au bilan d'une banque est tout sauf transparente. Par ailleurs un bilan bancaire est assez difficile à décrypter puisqu'il ne dit pas tout sur les véhicules connexes genre SIV...

    En fin de compte tout revient à croire ou non en un maintien de la croissance bénéficiaire. Entre 2003 et maintenant, on est dans un rapport 1-3 à 1-6, les prévisions font état d'objectifs de 10% de croissances annuelles

    Signaler un abus

  • l.pirson
    05 septembre 200710:22

    la difficulté d'analyser un organisme bancaire. D'une part, beaucoup de banques exercent d'autres métiers que la banque proprement dite, ensuite l'exposition au divers risque est difficilement chiffrable et enfin le fait que la manière de raisonner sur une banque me semble un peu différente que pour une autre société.

    Sur le petit blog que je tiens avec quelques amis, nous nous sommes essayé à l'évaluation de KBC (que j'ai personnellement acquis en 1999 et renforcé lors de la crise du subprime il y a quelques semaines).

    Voici l'URL de l'analyse de KBC.

    http://valeurconviction.blogspot.com/2007/08/valeur-du-mois-kbc-group.html

    Vous constaterez que certains points sont abordés parmi ceux mis en exergue par Monsieur phc (maîtrise des coût, poursuite de la croissance). Par contre, contrairement à ce que je pratique pour une entreprise industrielle, je ne valorise pas l'organisme bancaire en fonction du cash généré pour la simple raison que je ne parviens pas à le déterminer pour une bancaire. Warren Buffet him self a d'ailleurs acheté Wells Fargo au début des années 90 en se basant sur la capacité bénéficiaire de la banque ...

    Signaler un abus

  • l.pirson
    05 septembre 200710:36

    Je vois dans votre profil que vous êtes amateurs de "Ciney Blondes"...

    Etes-vous originaire de la capital du Condroz ?

    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    05 septembre 200719:00

    Pas du tout Monsieur, ce qui ne m’empêche pas d’apprécier les bonnes choses. Et comme vous pouvez le lire dans un courrier que vient de m’adresser un ami, plaisir peut rimer avec investissement rentable. Notez que je n’ai pas vérifié les chiffres ni les assertions de cette publicité qui sans doute est exagérée.

    NOUVEAU PLACEMENT POUR EPARGNANTS : LE PEL !

    Si à l’ouverture d’Eurotunnel, vous aviez pris 1000 Euros d’actions, aujourd’hui vous seriez sans doute très déçu puisque l’action ne vaut plus que 0,22 Eur !

    Si l’an passé, vous aviez acheté pour 1000 Euros d’actions Vivendi, aujourd’hui, vous n’auriez plus que 70 Euros.

    Si l’an passé, vous aviez acheté pour 1000 Euros d’actions France Télécom, aujourd’hui, il vous resterait 159 Euros.

    Si l’an passé vous aviez acheté pour 1000 Euros d’actions Alcatel, il vous resterait 170 Euros.

    Par contre, si l’an passé, vous aviez acheté pour 1000 Euros de casiers de Leffe, vous auriez tout bu et aujourd’hui, il vous resterait encore pour 380 Euros de vidanges consignées, soit le plus haut rendement !

    Le P.E.L – Plan d’Epargne Leffe,

    L’épargne qu’il vous faut !


    Remarques :
    1) La publicité ne précise pas si ce placement est déductible fiscalement dans le cadre de l’épargne pension.
    2) Je suis heureux d’apprendre que Vivendi existe toujours.

    Bonne soirée.

    Signaler un abus

  • l.pirson
    05 septembre 200720:01

    Personnellement, j'ai un faible pour les OPA (Orval Pour s'Abreuver) :-))

    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    06 septembre 200705:53

    http://valeurconviction.blogspot.com/2007/08/valeur-du-mois-kbc-group.html

    Très instructif votre démarche (comparaison fortis/KBC/Well Fargo).

    dans le même ordre d'idées, avez-vous effectué une comparaison entre Colruyt et Delhaize ?

    (pas uniquement pour comparer les prix de vente de quelques excellentes bières belges, bien sûr)

    Bonne journée

    Signaler un abus

  • l.pirson
    06 septembre 200708:14

    Une comparaison approfondie entre les deux enseignes n'est pas possible pour la simple raison que les deux entreprises, bien qu'actives dans la grande distribution, ont des activités très différentes. Delhaize retire l'essentiel de ses revenus des US, Colruyt de Belgique.

    J'ai pourtant tenté de comparer la partie belge de Delhaize vec Colruyt mais là aussi ce fut impossible. En effet, une très grande proportion des ventes de Delhaize en Belgique se fait par l'intermédiaire de franchisés alors que ce type de vente reste minoritaire chez Colruyt.

    Cette différence d'approche dans le réseau de distribution empêche toute comparaison financière valable entre les deux entreprises.

    Par contre, si l'on compare les performances purement financières, que ce soit sur le plan du ROE, de la marge nette ou de la croissance par action, Colruyt surclasse Delhaize ...

    Signaler un abus

  • Profil supprimé
    30 septembre 200715:36

    Monsieur Pirson,
    Je reviens à votre estimation de VDV. (c'est dimanche, la plouse est tondue et y a rien à la télé)

    Je propose de considérer les hypothèses (qui me semble raisonnables par rapport au passé) suivantes :

    Dividendes en croissance de 8 % par an ;
    BPA en croissance de 8 % par an
    Revente la 10ème année à 12 X BPA.
    Actualisation par rapport à un placement sans risque à 5 %.

    Mes calculs donnent les valeurs suivantes :

    Total dividendes perçus en 10 ans : 28,16 (Valeur actualisée chaque année 21.09)
    BPA 10ème année : 4.97
    Prix de vente : 59.59 (valeur actualisée 36.58)
    Valeur intrinsèque : 21.09 + 36.58 soit 57.67
    Flux total en 10 ans : div (28.16)+ revente (59.59) soit 87.75
    Potentiel par rapport au cours actuel de 37 : 9.02 % par an

    Je peux vous envoyer mon fichier Excel
    En ce qui concerne le free cash flow, à combien l'estimez-vous pour 2006 et 2007?

    Signaler un abus

  • l.pirson
    01 octobre 200713:44

    et vos projections en terme de croissance que de taux d'actualisation me semblent raisonnables.

    Seul point que je ne partage pas avec vous est le montant de départ du dividende. Il ne faut pas perdre de vue que le dividende afférent à l'exercice 2006 était un "double dividende" à caractère exceptionnel. Personnellement, je tablerais sur une croissance de 8 % mais en prenant comme point de départ un dividende net de 1 euro.

    Concernant les FCF, je me projette toujours à long terme sur une entreprise et seules ses perspectives long terme m'intéresse. Je pars du principe qu'une entreprise de qualité, nonobstant les coup de tabac ponctuel, gardera sur une longue période un taux de croissance intéressant. Peu m'importe donc les résultats de 2007 ou 2008, ce qui compte, c'est que je conserve la conviction que Van de Velde maintiendra son taux de croissance à long terme.

    Pour répondre à votre question tout de même, j'ai projeté un taux de croissance des FCF de VDV de 8.5 % pour les 10 années qui viennent. J'avais utilisé un taux d'actualisation lors de ma mise à jour en mars de cette année de 4 % (ce taux doit donc à présent être revu à la hausse). La marge de sécurité appliquée est de 30 % et le FCF espéré pour 2016 est de 5.06 euros. Je tenais compte également de la trésorerie nette disponible dans l'entreprise et qui pouvait, à tout moment, être distribuée à l'actionnaire.

    Ce qui me donnait à l'époque un seuil d'achat sous les 41 euros et un seuil de vente au dessus des 59 euros. Au vu de la hausse du taux d'actualisation, cette fouchette doit être revue sensiblement à la baisse : probablement entre 33.5 et 48.5 euros.

    Pour terminer, je dirai que VDV fait partie de ces entreprises peu consomatrices de cash et, de ce fait, peuvent être valorisée un peu plus chèrement que les autres en terme de PER.



    Signaler un abus

Retour au sujet

13 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5039.42 +2.65%
14.196 +3.58%
34.345 +3.32%
75.09 +4.20%
3.42 -0.15%

Les Risques en Bourse

Fermer