1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

OXURION
2.6600 (c) EUR
+2.11% 

BE0003846632 OXUR

Euronext Bruxelles données temps différé
  • ouverture

    2.6300

  • clôture veille

    2.6050

  • + haut

    2.6900

  • + bas

    2.6300

  • volume

    28 640

  • valorisation

    102 MEUR

  • capital échangé

    0.07%

  • dernier échange

    06.12.19 / 17:35:16

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    2.5300

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    2.7900

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    30.11.-1

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet THROMBOGENICS (WI)

OXURION : ThromboGenics par Alain Deneef | 27 sep

microcd
27 sept. 200717:48


ThromboGenics par Alain Deneef | 27 septembre 2007

Bien que le titre ThromboGenics ait doublé depuis son introduction en Bourse, son potentiel pour le long terme n'est pas encore épuisé.

Depuis 2005, la place bruxelloise compte plusieurs groupes biotechnologiques. La plupart de ces nouveaux-venus n'ont pas déçu leurs actionnaires. Tant les actionnaires de Devgen que ceux de ThromboGenics ont vu leur mise plus que multipliée par deux. En dépit de cette prestation remarquable, nous pensons qu'il est encore trop tôt pour prendre ses bénéfices. Plus encore, nous estimons que ces actions restent dignes d'achat. Mais vu que nous devons nous limiter à vous présenter une seule valeur dans le cadre de cette rubrique, nous optons aujourd'hui pour ThromboGenics. Nous n'avons pas eu grand-peine à trouver cinq arguments pour vous convaincre. Et cerise sur le gâteau, nous vous dévoilons en fin d'analyse notre objectif de cours sur douze mois.

>>> Un riche passé

ThromboGenics fêtera ses dix ans l'année prochaine, mais les racines de l'entreprise remontent au début des années 1980. A l'époque, l'administrateur délégué actuel, le Professeur Désiré Collen et son équipe sont parvenus à produire le premier tissue plasminogen activator (tPA). Cette substance dissout les bouchons dans les vaisseaux sanguins et combat les thromboses. Genentech a pris une licence sur le tPa, a développé un médicament grâce à lui et l'a commercialisé avec succès. Le Professeur Collen est désormais un grand ponte du milieu. Non négligeable quand on sait qu'un bon management reste la première clé d'un investissement réussi.

>>> Le portefeuille de produits

Afin de procéder à la valorisation d'un groupe de biotechnologie, il faut tenir compte de son portefeuille. ThromboGenics, c'est tout sauf une entreprise « monoproduit ». Au total, ThromboGenics dispose de onze programmes en développement, dont un bientôt en phase III (la dernière phase d'étude avant la commercialisation) et plusieurs en phase II (avant-dernière phase). Vous trouverez sur la page suivante un tableau récapitulatif.

>>> Potentiel de la microplasmine

ThromboGenics développe la microplasmine pour les affections des yeux et le traitement de maladies cardiovasculaires. La microplasmine dissout les caillots de sang sans que la présence de plasminogène (une protéine qui joue un rôle dans la coagulation du sang) dans le sang ne soit nécessaire. C'est là que se situe la nouveauté puisque les médicaments existants capables de dissoudre les caillots ne fonctionnent qu'en présence de plasminogène dans le sang. La microplasmine devrait pouvoir dissoudre les caillots plus rapidement et plus efficacement. Les effets secondaires (comme les hémorragies) seraient également moins importants. En ce qui concerne les affections cardiovasculaires, l'entreprise poursuit ses recherches de phase IIa pour la microplasmine dans le but de lutter contre les thromboses cérébrales, les thromboses du tronc cérébral et la mauvaise circulation dans les jambes. L'application à la thrombose cérébrale recèle un potentiel considérable parce qu'outre les avantages précités, elle permet de soigner encore les patients 9 à 12 heures après l'attaque. Les moyens dont dispose la médecine actuellement ne permettent un traitement que jusque 3 heures après la thrombose, de sorte que seuls 3 % des cas peuvent être traités. En ce qui concerne les maladies des yeux, le groupe a lancé l'année passée ses recherches de phase IIb afin de déterminer les doses optimales à administrer pour faciliter ainsi une intervention chirurgicale. D'ici la fin 2007, cette application de la microplasmine devrait être prête pour la phase III. Grâce à son augmentation de capital en mai, ThromboGenics dispose de suffisamment de fonds pour financer elle-même les études de phase III. Et plus les recherches restent longtemps en interne, plus les royalties seront élevées dans les années à venir. En tout cas, le potentiel est immense. La microplasmine peut être utilisée dans cinq indications différentes (voir ci-contre).

>>> Le staphylokinase en phase 3

L'un des principaux arguments qui nous poussent à recommander ThromboGenics est le fait les études sur le staphylokinase entreront bientôt en phase III. Ce médicament est le successeur du tPa ; il s'agit d'un médicament qui lutte contre les caillots de sang qui provoquent les infarctus. Comparativement au tPa, il est actif plus longtemps dans le sang et est plus efficace. La phase III ne se déroulera pas en interne car depuis décembre 2006, ThromboGenics a passé un accord de licence avec Bharat Biotech International Limited
(Hyderabad, Inde) pour la production, le développement clinique et la commercialisation dans les pays en développement et dans certains pays industrialisés du THR-100, une nouvelle variante du recombinant staphylokinase. En échange de cette licence, ThromboGenics a négocié des recettes à deux chiffres sur les ventes de Bharat Biotech. Nous prévoyons l'arrivée des premières royalties dès 2009 ; à terme, elles atteindront annuellement quelque 6 à 8 millions EUR. Une bonne affaire donc !

>>> Valeur de la phase préclinique

ThromboGenics développe également cinq candidats médicaments dont le fonctionnement a été démontré en phase préclinique, notamment le TB 402 (anti-facteur VIII) et le TB 403 (anti-PIGF). Le médicament le plus prometteur est celui qui permet de réprimer la formation de vaisseaux sanguins dans les tumeurs cancéreuses. Il ressort d'études effectuées sur des animaux que cette substance est plus efficace que le blockbuster Avastin de Genentech et occasionne moins d'effets secondaires. Plusieurs études cliniques de phase I devraient commencer au second semestre 2007. Les résultats des recherches devraient être publiés à l'automne dans une revue médicale qui fait autorité. Quand on sait qu'un traitement à base d'Avastin coûte 50.000 EUR et que 100.000 patients sont concernés, on obtient un potentiel de marché de 5 milliards EUR. A titre d'information : la capitalisation boursière de ThromboGenics s'élevait fin septembre à 233 millions EUR.

La biotechnologie est réservée aux investisseurs à long terme et exige de disposer de préférence d'un portefeuille diversifié. Le portefeuille de produits de ThromboGenics confère à l'entreprise un potentiel de taille. Depuis l'introduction en Bourse, quasi tous les programmes se sont révélés conformes aux attentes, objectifs et promesses. Il ne serait pas très réaliste de penser que tous les programmes liés aux produits en portefeuille vont aboutir et donner naissance à des médicaments commercialisables, mais la moitié suffit déjà pour attribuer à ThromboGenics un potentiel énorme. Notre méthode de valorisation est un mix de la somme des parties et du DCF ( discounted cash flow ou actualisation des flux futurs de trésorerie). Malheureusement, nous ne pouvons pas vous livrer le détail de nos calculs (il nous faudrait plusieurs pages d'analyse), mais avec le staphylokinase qui entrera bientôt en phase III et la microplasmine dont nous pouvons attendre prochainement les résultats de la phase IIb, nous parvenons à un objectif de cours de 14 EUR, ce qui représente un potentiel de près de 50 % sur douze mois.

Alain Deneef

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet THROMBOGENICS (WI)

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer