1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

GIMV
47.350 EUR
-0.42% 

BE0003699130 GIMB

Euronext Bruxelles données temps différé
  • ouverture

    47.950

  • clôture veille

    47.550

  • + haut

    47.950

  • + bas

    47.100

  • volume

    6 144

  • valorisation

    1 204 MEUR

  • capital échangé

    0.02%

  • dernier échange

    01.04.20 / 14:54:30

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    45.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    49.700

  • rendement estimé 2020

    5.26%

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    2.5 EUR

  • date dernier dividende

    01.07.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet GIMV

GIMV : ça va décoller

niconi14
04 déc. 200922:25

La société d'investissement Gimv a est parvenue à ramener ses chiffres largement dans le vert, engrangeant un bénéfice net de 75,4 millions d'euros au premier semestre de son année comptable 2009-2010. Elle entend poursuivre son développement alors qu'elle frise désormais le top 5 européen des sociétés de private equity.
(L'Echo) - La société d'investissement flamande Gimv a engrangé, au premier semestre de son année comptable 2009-2010, un bénéfice net (part du groupe) de 75,4 millions d'euros, revenant ainsi largement dans le vert après la perte de 159,8 millions d'euros essuyée un an plus tôt. Sa politique de dividende prévue pour le millésime devrait rester inchangée.

Ce résultat positif provient pour l'essentiel des plus-values non réalisées sur les entreprises de son portefeuille, qui ont atteint 64 millions d'euros. Au premier semestre 2008, la société régionale flamande d'investissement avait subi le contrecoup de moins-values totale de 175 millions d'euros, précise la Gimv dans un communiqué.

Ce net redressement montre que la baisse continue des marchés commence à se stabiliser, et la politique de diversification de Gimv en Europe devrait lui permettre d'affronter l'avenir sereinement, estime Koen Dejonckheere, l'administrateur délégué de la société. "Nous occupons à nouveau une position financière solide", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

Corollaire de ce redressement, la Gimv vient de s'associer avec le fond Agri Investment Fund (AIF) pour lancer un fonds destiné aux entreprises innovantes dans les secteurs agricole et apparentés. Ce fonds sera doté de 60 millions d'euros, chacun des partenaires apportant une part égale.

L'essor de la société nordiste lui permet désormais d'occuper la 6e place des sociétés européennes de private equity, a précisé Herman Daems, leprésident du conseil d'administration de la Gimv.

Le résultat financier de la Gimv est lui aussi dans le vert. Il se solde par un bénéfice de 10,3 millions d'euros, après une perte financière de 23,1 millions enregistrée au 30 septembre 2008. Une évolution positive qui s'explique essentiellement, selon la Gimv, par les intérêts sur la trésorerie nette. Le bénéfice opérationnel atteint pour sa part 2,1 millions d'euros,marquant ainsi un net contraste avec les pertes subies lors des deux semestres précédents (-1,3 pui -11,4 millions d'euros).

Les plus-values non-réalisées enregistrées au premier semestre 2009-2010 concernent pratiquement toutes les activités: 44,5 millions d'euros pour les rachats (Buyouts & Growths), 19,4 millions pour le Venture Capital.

Selon la GIMV, ces plus-values non-réalisées sont le reflet de deux facteurs positifs: le redressement des participations cotées en Bourse (60,8 millions d'euros) et l'augmentation des multiples dans les entreprises non cotées (65,8 millions). Leur impact positif est partiellement annihilé par la baisse des résultats des participations (25,9 millions d'euros), par la baisse de valorisation des rondes de capital dans les participations de venture capital (20,3 millions d'euros), par la baisse des valorisations de fonds de tiers (9,5 millions d'euros) et par les effets négatifs des cours (7,2 millions).

Au cours du premier semestre, la Gimv a investi au total 96,8 millions d'euros, dont 54,2 millions en Buyouts & Growth, 40,7 millions en venture capital et 1,9 million en nouvelles initiatives. Les principaux investissements concernent le groupe de télévision Alfacam, la société de communication Bananas et le groupe VCST, qui conçoit et fabrique des pignons de précision pour les moteurs.

Sur le plan géographique, la société flamande reste très présente sur son marché domestique, mais cherche à s'étendre dans les pays voisins. La Belgique ne représente que 32% des investissements de la Gimv au premier semestre écoulé, contre 40% un an plus tôt. On notera à l'inverse un effort particulier consenti sur le marché français, qui représente 25% de ses investissements, contre 5% au premier semestre 2008-2009.

Rayon désinvestissements (36,3 millions d'euros au total), la Gimv a vendu notamment ses participations dans Thrombogenics, Metris, Bandolera et TerStal. Le montant global est plutôt modeste, ce qui s'explique par un climat général peu propice aux ventes.


"Ce n'était pas le moment de vendre des actifs. Une partie de nos désinvestissements sont d'ailleurs des désinvestissements de restructuration dans des sociétés très endettées,comme par exemple Bandolera", explique Koen Dejonckheere. Qui se veut rassurant: "Même dans un climat négatif, notre rendement, en termes de valorisation du portefeuille, reste positif".


Au 30 septembre dernier, la valeur des fonds propres de la société d'investissement s'élevait à 971,3 millions d'euros, contre 950,6 millions six mois plus tôt. Son portefeuille est quant à lui évalué à 712 millions d'euros, contre 578 millions un an plus tôt.

Sauf circonstances exceptionnelles, la GIMV prévoit de maintenir sa politique de dividende prévue pour l'exercice 2009-2010. Le dividende de base restera inchangé à 2,36 euros brut (1,77 euro net) par action.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

2 réponses

  • befs
    17 décembre 200915:28

    Mais quand????

    Signaler un abus

  • woulou
    23 décembre 200917:45

    comme décollage j'ai connu mieux ....
    allez voir auplata france ce jour = +30 %
    ça c est décoller ...
    gimv ne décollera pas comme elle ne se crashera pas
    non plus
    faut arrêter de simplement coller/copier le comment
    de test invest - et indiquer décollage
    c est tout de même pas si simpliste

    Signaler un abus

Retour au sujet GIMV

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4217.36 -4.07%
34.99 -1.13%
68.34 -14.72%
0.0019 +72.73%
15.1 -3.21%

Les Risques en Bourse

Fermer