Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Retour au sujet DISTRIGAZ

DISTRIGAZ : info

06 mai 200806:37

L'action Distrigaz suspendue
L'action du distributeur de gaz belge Distrigaz est suspendue à la Bourse de Bruxelles, annonce la CBFA. Le titre restera suspendu jusqu'à la publication d'une annonce officielle du groupe Suez. Il affichait une hausse de 3,60% à 6.476 euros au moment de la suspension. Vendredi dernier, il avait clôturé sur un bond surprennant de 8,8% à 6.251 euros. Le groupe énergétique Suez, en instance de fusion avec Gaz de France (GDF), doit vendre sa participation de 57% dans le gazier belge.
Photo : Erwin Van Bruysel, administrateur délégué de Distrigaz

Bruxelles (L'Echo) - L'action du distributeur de gaz belge Distrigaz est suspendue à la Bourse de Bruxelles, a annoncé ce lundi la Commission Bancaire, Financière et des Assurances (CBFA).

"La CBFA procède à ce type de suspension lorsqu'il existe des mouvements inhabituels sur un titre, par exemple lorsqu'un seuil équivalent au volume de 10% du capital échangé est atteint", a expliqué une source proche du dossier.

Le titre Distrigaz restera suspendu jusqu'à la publication d'une annonce officielle du groupe Suez. Il affichait une hausse de 3,60% à 6.476 euros au moment de la suspension. Vendredi dernier, il avait clôturé sur un bond surprennant de 8,8% à 6.251 euros.

Le groupe énergétique Suez, en instance de fusion avec Gaz de France (GDF), doit vendre sa participation de 57% dans le gazier belge conformément à la demande de la Commission européenne de limiter l'impact de la fusion des deux géants de l'énergie sur le marché sur la concurrence.

Suez a fait une liste finale des trois candidats favoris pour la reprise, soit l'italien ENI, le français EDF et l'allemand E.ON.

L'analyste Koen Dierckx signale dans une note publiée ce lundi qu' "une série d'articles de presse indique des progrès dans le processus de vente de la part de Suez dans Distrigaz". "Apparement ENI a toujours la meilleure offre", a-t-il précisé. L'offre de l'énergéticien ENI oscillerait entre 4 et 8 milliards d'euros.

Quant à la candidature d'EDF, la question a été abordée lors d'un entretien entre Nicolas Sarkozy et Yves Leterme ce lundi à Paris. Selon l'Agence France Presse, l'Elysée a indiqué après la rencontre que la France et la Belgique continuent à s'opposer sur la candidature de l'électricien français. M. Sarkozy a expliqué Yves Leterme qu'EDF ne devait être "ni mieux, ni moins bien traité que les autres" dans ce dossier. Pour sa part, M. Leterme aurait argué du fait que la Belgique acceptait mal l'idée que la France contrôle le gaz belge.


Vincent Georis
vincent.georis@lecho.be
(c) - L'Echo

0 réponse

Retour au sujet DISTRIGAZ

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.