1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet CUMERIO

CUMERIO : -->Cumério relève ses prévisions 2007

h.mackel
22 août 200711:42

Cumerio relève ses prévisions pour 2007
Le raffineur de cuivre Cumerio table désormais pour l'exercice en cours sur un Ebit récurrent de 75 à 85 millions contre 70 à 75 millions d'euros auparavant. Son prétendant Norddeutsche Raffinerie a augmenté sa part dans la société de 22,4% à 25,11%.

Bruxelles (L'Echo) - Le raffineur de cuivre Cumerio a dégagé au premier semestre 2007 un résultat d'opérations récurrentes (REBIT) de 39,6 millions d'euros et un résultat net de 26,4 millions euros. Par rapport aux chiffres générés il y a un an, le REBIT est en recul de 1,25%. Le premier semestre 2006 ayant bénéficié de rentrées élevées pour ses opérations de traitement et de raffinage (TC/RC), l'opérationnel récurrent s'élevait alors à 40,1 millions d'euros. Le consensus des analystes établi par nos soins tablait sur un recul nettement plus marqué de 16,5% à 33,5 millions.

Pour le résultat net, le glissement annuel est moins contrasté mais toutefois moindre que prévu également. Il recule non de 23,6%, mais de 21,19%. En termes de bénéfice par action, nous parlons dès lors d'un profit net de 1,04 euro par titre.

Fort de ce solide bulletin, le groupe émancipé d'Umicore relève ses prévisions de REBIT pour l'exercice en cours de 70-75 millions d'euros à 75-85 millions. Le résultat net récurrent devrait désormais se situer dans une fourchette comprise entre 46 et 50 millions d'euros.

Le segment de la raffinerie a réalisé 35,6 millions d'euros du REBIT, en retrait par rapport aux 41,6 millions il y a un an. Ce recul est dû à l'impact des TC/RC à la baisse, ainsi qu'à l'arrêt pour maintenance de sa fonderie bulgare de Pirdop, dont Cumerio a augmenté la capacité.

La meilleure performance vient des produits de cuivre, qui affichent un REBIT quasi quadruplé. D'un an à l'autre, il est passé de 2,3 millions d'euros à 8,4 millions. Comme au premier trimestre, les produits de cuivre ont connu une hausse des volumes de livraisons, tandis que les conditions du marché se sont améliorées, explique Cumerio.

Du point de vue de la plus-value actionnariale, les résultats semestriels sont considérés par certains comme un " non événement ". Cela en raison de l'offre de rachat amicale à 30 euros par action (soit 777 millions d'euros) de la part de l'Allemande Norddeutsche Affinerie (NA). Après avoir annoncé il ya quelques jours une part de plus de 20% dans le capital de Cumerio, l'Allemande est passée à 25,11% hier mardi.

L'OPA a été fortement médiatisée, suite au rôle joué par le controversé homme d'affaires autrichien Mirko Kovats. Via sa société A-Tec, ce dernier a rapidement accumulé une part stratégique de 25,01% du capital de Cumerio. Il avait ensuite fait jouer son pouvoir de blocage afin de s'immiscer dans les pourparlers de rapprochement entre Cumerio et son prétendant allemand.

Fin juillet, Kovats avait laissé entendre qu'il ne ferait plus obstruction à l'offre. Les motivations précises de cette position restent toutefois obscures. Selon son porte-parole en Belgique, Kovats mène depuis le début du mois d'août des négociations bilatérales avec NA à propos de ses conditions de participation. " Monsieur Kovats tient à souligner que ces négociations se passent dans un climat constructif ", a-t-il déclaré en rajoutant que " tout va dans le sens d'une reprise ".

Le communiqué de presse de Cumerio n'apporte rien de bien neuf à ce sujet. Sans rentrer dans le détail, la société esquisse les contours de l'OPA, répétant qu'il s'agit de combiner les forces de NA et les siennes afin de créer un leader du cuivre en Europe, que son conseil d'entreprise s'est prononcé en faveur de l'opération et que NA a soumis le dossier aux autorités européennes en matière de contrôle des fusions-acquisitions.

Pieter Jan Peumans

p.peumans@lecho.be

(c) L'Echo (tél: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610 cnd@mediafin.be)

Photo< Belga


09:58 - 22/08/2007
L'Echo

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

3 réponses

  • h.mackel
    24 août 200712:12

    Signaler un abus

Retour au sujet CUMERIO

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

1.08465 +0.57%
FDJ
30.345 +1.93%
15.84 -3.83%
58.45 -1.15%
44.295 -1.02%

Les Risques en Bourse

Fermer