1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

BEKAERT
19.200 EUR
-2.04% 

BE0974258874 BEKB

Euronext Bruxelles données temps différé
  • ouverture

    19.320

  • clôture veille

    19.600

  • + haut

    19.320

  • + bas

    18.760

  • volume

    49 578

  • valorisation

    1 160 MEUR

  • capital échangé

    0.08%

  • dernier échange

    29.05.20 / 17:15:19

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    18.240

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    20.160

  • rendement estimé 2020

    2.63%

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    11.18

  • dernier dividende

    0.35 EUR

  • date dernier dividende

    14.05.20

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet BEKAERT

BEKAERT : Les BRICS prêts à aider l'euro

III000
24 oct. 201100:31

Techniquement, le Fonds de secours créerait un "véhicule spécial" ou "special purpose vehicle" qui lui serait "lié" pour "attirer les investisseurs qui ont des ressources disponibles", détaille une source proche du dossier. Autrement dit, "des pays émergents, des fonds souverains, mais aussi des investisseurs privés", ajoute-t-elle.

Leur capital et leurs garanties permettraient de lever de l'argent sur les marchés pour ensuite acheter de la dette des pays fragiles de la zone euro. En contrepartie, le FESF s'engagerait à endosser en première ligne d'éventuelles pertes liées à un défaut de paiement d'un de ces Etats.

Pour contourner la crainte de voir le FESF devenir le cheval de Troie des Chinois en Europe, une variante consisterait à créer le même "véhicule" mais adossé au Fonds monétaire international (FMI). Il bénéficierait alors de son statut de "créancier privilégié" qui lui permet d'emprunter à bas coût.

Les grandes puissances émergentes du groupe des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) se sont dites prêtes ces dernières semaines à aider la zone euro, une fois qu'elle aura montré sa détermination à régler ses problèmes.

Rendez-vous a été donné au sommet du G20, qui réunira grands pays riches et émergents les 3 et 4 novembre à Cannes (France).

Le G20 doit aussi évoquer à cette occasion une éventuelle augmentation des ressources du FMI pour aider la zone euro. Mais si les émergents y sont favorables, les Etats-Unis, premier contributeur du Fonds, s'y opposent.

AFP

http: !espace!
//www.lecho.be/actualite/economie_politique_europe/La_zone_euro_se_dispute_autou r_de_l_idee_d_appeler_la_Chine_a_l_aide.9119177-3323.art

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • III000
    24 octobre 201100:32

    3-4 novembre;va y avoir du sport!

    Signaler un abus

Retour au sujet BEKAERT

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4698.66 -1.52%
13.23 -4.93%
33.58 -2.16%
57.01 -5.17%
7.802 -2.43%

Les Risques en Bourse

Fermer