1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CISCO SYSTEMS
46.2900 (c) USD
-0.64% 
valeur indicative 42.8868 EUR

US17275R1023 CSCO

NASDAQ données temps différé
  • ouverture

    46.7300

  • clôture veille

    46.5900

  • + haut

    46.8100

  • + bas

    45.9000

  • volume

    27 361 450

  • valorisation

    196 374 MUSD

  • capital échangé

    0.64%

  • dernier échange

    19.02.20 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    44.2500

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • rendement estimé 2020

    3.02%

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    14.45

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CISCO SYSTEMS

CISCO SYSTEMS : Cisco OPA

Lynas59
27 déc. 201021:22

En 2010, les géants de la technologie ont donné la priorité aux acquisitions de petite taille. L'année 2011 pourrait être celle du retour des grandes opérations.

Des groupes comme H-P, Oracle ou Cisco Systems étaient encore des spécialistes il n'y a pas si longtemps. A mesure qu'ils ont étendu leurs activités pour marcher sur les plates-bandes de leurs concurrents, ils se sont transformés en supermarchés de l'informatique. Dans leur quête de croissance, ils souhaitent absorber une part toujours plus importante du budget informatique de leurs clients, en se positionnant à la fois sur les logiciels, les services, le stockage, les serveurs et les réseaux. Cisco et Oracle se sont ainsi lancés dans les serveurs et Hewlett-Packard dans les réseaux. Il reste toutefois des lacunes dans leur offre, ce qui pourrait susciter un nouveau mouvement de concentration.

Oracle pourrait par exemple se laisser tenter par une société de services comme CSC. Celle-ci est confrontée à une concurrence féroce et une grande partie de son activité est liée à des contrats du secteur public. Mais ces défauts ont pour conséquence une faible valorisation du groupe. Une telle opération pourrait être particulièrement fructueuse pour Oracle si son nouveau coprésident Mark Hurd réussissait à faire progresser la marge opérationnelle de CSC, actuellement de 8%, vers les 16% qu'il avait obtenus de l'activité de services de H-P.

Cisco pourrait quant à lui s'intéresser à EMC, du fait de sa position de numéro un dans le stockage haut de gamme et de sa participation de 80% dans VMware. Cisco détient déjà 2% de VMware, qui connaît une croissance rapide - les analystes l'estiment à 18% par an jusqu'en 2012, soit le double du taux de croissance de Cisco. En outre, ses logiciels de virtualisation sont plébiscités par les entreprises, à qui ils permettent de réaliser des économies substantielles. Cependant, une transaction pourrait avoir un coût supérieur à 60 milliards de dollars et engendrerait une forte dilution, puisqu'elle serait financée en grande partie par des actions nouvelles.

H-P pourrait de son côté envisager des acquisitions d'entreprises spécialisées dans les logiciels. Certains observateurs ont même évoqué un éventuel rapprochement avec SAP, le concurrent direct d'Oracle. Le patron de H-P, Leo Apotheker, connaît bien SAP, qu'il a dirigé. Compte tenu de la capitalisation de SAP, un tel projet représenterait néanmoins un pari risqué pour H-P. Citrix Systems, dont l'activité de virtualisation est en plein développement, est une autre cible possible, selon Gregg Moskowitz, analyste chez Cowen. H-P pourrait aussi s'intéresser à Symantec, spécialiste des logiciels de sécurité et de stockage.

Quels que soient les obstacles, la tentation devrait être très forte pour les géants de l'informatique, dans un contexte de ralentissement de la croissance de leur activité, de se lancer dans des opérations d'envergure.

-Rolfe Winkler, The Wall Street Journal


http://www.easybourse.com/bourse/international/news/899047/plus-usalinformat ique-pourrait-renouer-avec-les-grandes-opa.html

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet CISCO SYSTEMS

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

1.0795 -0.12%
0.0072 0.00%
1.424 0.00%
31.715 0.00%
2.377 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer