1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

BIOGEN
238.7900 (c) USD
+1.35% 
valeur indicative 216.9455 EUR

US09062X1037 BIIB

NASDAQ données temps différé
  • ouverture

    235.4300

  • clôture veille

    235.6200

  • + haut

    242.2100

  • + bas

    234.3100

  • volume

    3 554 473

  • valorisation

    44 044 MUSD

  • capital échangé

    1.93%

  • dernier échange

    20.09.19 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    259.3000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    7.36

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet BIOGEN IDEC

BIOGEN : aleht à voir

M7623343
06 avr. 200715:04

http://www.boursier.com/forum/valeurfr/exonhit+therapeutics,FR0004054427/entretien+telephonique-46510-1.html

05/04/2007 - 09h35 / message No.1 Par togodo
ENTRETIEN TELEPHONIQUEENTRETIEN TELEPHONIQUE AVEC PHILIPPE ROUSSEAU (directeur administratif et financier d’Exonhit Therapeutics) (ALEHT)

Ce fut un entretien très agréable avec un Philippe Rousseau très sympathique, très fier de sa société, et très disponible (il a passé 40 minutes au téléphone). Cet entretien a eu lieu ce mercredi 4 avril 2007 entre 15h20 et 16h.

Entretien que je vous réécris. J’avais écris les questions avant de téléphoner, il m’a répondu et j’ai noté ce qu’il m’a dit quand il parlait. Je n’ai pas écrit mot pour mot car ça allait trop vite, mais c’est exactement ce qu’il a dit, rien de plus. Rien n’a été rajouté, voire embelli.

DEBUT DE L’ENTRETIEN...

Bonjour,


0) Je suis étudiant en médecine (déjà bien avancé dans mes études) et petit actionnaire d’Exonhit. Etant donné ma situation, j’aurais voulu en savoir un peu plus sur Exonhit, et vous poser quelques questions. Cela ne vous dérange pas ?

Pas de problème.

1) Cette biopuce de dépistage du cancer du sein d’Exonhit est-elle prédictive d’un risque de cancer du sein ou est-elle diagnostique d’un cancer du sein en cours ?

Elle est diagnostique. Elle reconnait l’empreinte des cancers sur le système immunitaire. Un cancer entraine un effet sur le système immunitaire, et une reprogrammation dans les cellules immunitaires. C’est cette reprogrammation qu’Exonhit reconnait grâce à une simple prise de sang.

2) Le but d'Exonhit est bien de remplacer la mammographie par la biopuce d'Exonhit comme standart de dépistage du cancer du sein ?

Il y a plusieurs solutions possibles. Ce test pourrait venir en première ligne de dépistage, à la place de la mammographie ; ce test pourrait venir aussi en deuxième ligne, après la mammographie : dans ce cas cela éviterait la biopsie qui est un acte chirurgical. Deux optiques différentes. Dans un cas, on remplace la mammographie et on touche les femmes de 50 ans à 70 ans qui font un dépistage ; dans l’autre cas, on remplace un acte chirugical qui a ses risques, et qui rapporte plus. Entre 12 et 20% des femmes doivent aujourd’hui faire une biopsie diagnostique, et cet acte est chirurgical et peut coûter 1000 euros... C’est Biomérieux qui s’occupe de voir ce qu’il y a de mieux. Ils ont des spécialistes pour voir cela. Première ou deuxième ligne est une question de marketing. Il faut voir ce qui est le mieux.

3) Donc, une biopuce n’empêcherait pas de devoir faire un dépistage chaque année, ou du moins assez régulièrement ?

Cette biopuce sera une méthode de dépistage, diagnostique. Une mammographie est faite actuellement tous les ans, ou tous les 2 ans, etc : cela varie d’un pays à l’autre. Ce sera le choix des systèmes de santé. Aujourd’hui, en France, 1/3 des femmes devant faire un dépistage le fait ; en Angleterre, 2/3 des femmes devant faire un dépistage le fait...

4) Pour le cancer du sein, la mammographie a une sensibilité de 71 à 87% et une spécificité de 94%. Les biopuces doivent donc pour s'imposer obtenir une meilleure sensibilité et spécificité. En 2006, avez-vous parlé clairement de sensibilité et de spécificité dans votre communiqué de mars 2006 ?

En fait, on en a parlé, mais sans doute n’avez-vous lu que le communiqué de base du 29 mars 2006. La sensibilité était de 86% et la spécificité était de 90%. Il faut bien savoir une chose, c’est que dans cette sensibilité et spécificité, on compare à la mammographie, qui n’est pas 100% des cancers. Exonhit veut aller plus loin. Il y a plusieurs spécificités. Par exemple la spécificité pour un stade de cancer. On pourrait être « positif » (donc atteint d’un cancer) au test d’Exonhit et encore « négatif » à la mammographie. Une étude est en cours pour voir cela sur plusieurs années, chez Biomérieux. Peut-on être plus précoce que la mammographie : on le verra avec cette étude qui favoriserait une première ligne. Mais tout cela, c’est Biomérieux qui s’en occupe. C’est une question de marketing, etc.

5) Et avec la technique des biopuces, il sera toujours possible de rajouter dans les biopuces du matériel génétique supplémentaire pour augmenter la sensibilité et la spécificité ?

Oui, on pourra toujours créer différentes générations de produits.

Aujourd’hui, les règles sont strictes avec EMEA et la FDA. La FDA et l’EMEA surveillent aussi les méthodes diagnostiques, ce qui ne se faisait pas avant. Cela met une barrière importante pour les produits et beaucoup ne passent pas. Tout cela est un grand avantage pour Exonhit qui est bien situé dans ce marché, avec des bases solides.

6) La biopuce de dépistage du cancer du sein qu’Exonhit a créée est en étude sur une plus grande population chez Biomérieux, et pendant ce temps Exonhit passe à autre chose, ou Exonhit continue quand même de chercher des gènes, etc, en plus, qui pourraient servir aussi pour augmenter la qualité de cette même puce ?

Officiellement, on laisse courir. Mais dans les faits, on cherche encore. On travaille aussi pour d’autres pathologies que les cancers.

Le marché d’Exonhit n’est pas que les cancers. Il y a aussi par exemple la pharmacogénomique. Aider les grosses firmes pharmaceutiques à trouver les meilleurs « patients-répondeurs » pour leurs études cliniques. En effet, les essais cliniques sont souvent fortement retardés, voire biaisés au détriment de la firme, car de mauvais patients ont été choisis. Par conséquent, le médicament potentiel ne prouve pas son efficacité et n’est pas accepté par la FDA... Beaucoup de médicaments échouent en phase 3 à cause de cela. C’est pour cela que les grosses sociétés pharmaceutiques sont très demandeuses de biomarqueurs pour plus de produits approuvés, pour que leurs résultats ne soient pas biaisés par des patients mal choisis. Exonhit, c’est aussi ce marché-là.

Un exemple connu (NDLR : mais dans lequel Exonhit n’a pas eu le moindre rôle) ? L’herceptine est aujoud’hui reconnu comme un traitement de choix pour le cancer du sein dans certaines indications précises. Et c’est un vrai succès pour la firme Roche. Si Roche n’avait pas fait l’étude en choisissant les bons patients grâce à un biomarqueur, ce médicament n’aurait jamais été choisi.

Exonhit est vraiment expert dans ce domaine : comprendre les dérégulations du mécanisme de l’épissage alternatif, qui peut être influencé par la génétique et par la prise de médicaments... (...)

7a) Pourquoi Exonhit est-elle sur Alternext ? Est-ce bien sa place ?

Oui. Aujourd’hui, c’est la place de choix pour Exonhit. Sur Alternext, il n’y a pas que des sociétés non cotées en continu... Exonhit a une liquidité aujourd’hui supérieure à la majorité des sociétés de l’Euroliste C. Pourquoi sur Alternext ? Cela vient du fait que lors de son introduction en bourse, la place idéale d’Exonhit était Alternext. (...) Par exemple, on ne vo
message modéré : 05/04/2007 - 11h01

05/04/2007 - 09h35 / message No.2 Par togodo
suite : ENTRETIEN TELEPHONIQUEpour limiter les frais, etc. Alternext reste le bon marché. Il y a moins de contraintes de timing pour la publication. Il y aurait des frais supplémentaires pour Exonhit si on n’était pas sur Alternext. On gagnerait peu sur l’Euroliste. Etre sur Alternext n’a pas empêché de trouver des fonds supplementaires. On peut encore rester longtemps sur Alternext. On s’est toujours dit qu’on resterait si possible sur Alternext tant qu’on n’intègre pas un des grands indices.

8b) Un des grands indices comme le CAC40?

Il n’y a pas que le CAC40 dans les grands indices !

9) Savez-vous combien de femmes dans le monde pourraient utiliser une biopuce d'Exonhit pour un dépistage du cancer du sein, si ce test remplaçait la mammographie ?

Si vous voulez le savoir, il suffit de voir les femmes de plus de 50 ans dans le monde et par un rapide calcul vous aurez une idée du potentiel du marché.

Les médecins hésitent à commencer un dépistage dès 40 ans. Le problème est dû à la densité du sein à cet âge, ce qui empêche souvent de voir une éventuelle tumeur avec la mammographie. Dans ce cas, Exonhit pourrait proposer la solution adhoc avec sa biopuce. (...)

Le dépistage du cancer du sein par mammographie est estimé aujourd’hui à plus de 2 milliards d’euros.

Mais, Exonhit ne fait pas que le cancer du sein. On a prévu 5 programmes avec Biomérieux, comme vous devez le savoir.

Il y a aussi le cancer du colon. Comme dépistage, c’est encore mieux le cancer du colon. En effet, ça concerne les deux sexes, hommes et femmes dès 50 ans. Un diagnostic par le sang éviterait l’examen invasif actuel de la colonoscopie, que les patient n’aiment pas.

Il y a aussi la prostate, comme vous le savez.

Les deux prochains ? Poumon. Et le dernier, vous devriez pouvoir le trouver... Suffit de voir ce qu’il y a de plus intéressant dans ce qui reste... Vous verrez comme les autres en temps voulu... Tout cela, c’est Biomérieux qui verra. C’est leur rôle.

10) N'y aura-t-il pas toujours le frein du coût de la puce ? Arrivera-t-on à obtenir un prix suffisamment bas pour s'imposer, sachant qu'un dépistage par mammographie coûte environ 60 euros par femme, par an ?

Le côut actuel de dépistage varie selon les pays. Cela peut aller plutôt de 100 à 150 euros par femme, par dépistage... Or, une biopuce coûte aujourd’hui de 200 à 700 euros. Mais une puce n’est pas égale à un seul patient. Sur une puce, on peut mettre jusqu’à 12 patients. Ca dépend. Donc, vous pouvez faire le calcul.

11) Exonhit est « protégée » ?

Aujourd’hui, les frais d’investissements sont légers pour Exonhit grâce à ses partenariats. Exonhit est protégée par des brevets accordés pour les variants d’épissage, mais aussi pour le dessin spécifique des oligonucléotides sur la puce, pour un panel de gènes... Il y a au moins 6 ou 7 barrières. C’est très bon pour qu’Exonhit puisse avancer sur le long terme. Ainsi, Exonhit n’hésite pas à investir sur ses propres projets.

12) Vous avez droit à combien de % de propriété intellectuelle ?

Pour le dépistage, Exonhit aura droit à environ 5% de propriété intéllectuelle, comme vous devez le savoir (et non 15% comme certains disent). Ainsi, Biomérieux se charge de tout : les coût sont couverts pour la recherche, les échantillons de sang sont trouvés par Biomérieux... On dessine, on crée. Mais ne résumez surtout pas Exonhit à ces 5%. Exonhit, c’est bien plus que 5% et que les cancers.

13) Exonhit va communiquer sur l'étude commencée l'an passé, sur 1000 personnes, à propos du cancer du sein le 14 avril 2007 ? C'est bien cela ?

Tout le monde parle du 14 avril. Il y aura en effet des publications de données à l’AACR. La présentation n’est pas spécialement le 14 avril, car il y a plusieurs jours à ce meeting. Il y aura un point sur l’étude comme la SG l’a dit. La teneur, bien sûr, je ne peux pas le dire !

Au cours de l’année, il y aura aussi beaucoup d’autres choses. Sur Alzeimer aussi, etc. Vous verrez comme les nombreux autres actionnaires.

Quand vous suivez Exonhit, il faut s’extraire du CT. Le futur n’est pas demain, mais après demain. Un après-demain très brillant, innovant, avec des barrières très fortes pour protéger Exonhit. (NDLR : Il a dit mot pour mot cela)

14) Exonhit est actuellement valorisée à environ 200 millions d'euros. Pensez-vous que cette valorisation est correcte, sur-évaluée ou plutôt sous-évaluée ?

C’est précisément le genre de question à laquelle je ne peux pas répondre. Je ne peux rien dire là dessus.


15) Pensez-vous qu'Exonhit pourrait connaître le même succès en bourse que Nicox l'an passé ?

Vous savez, le succès de Nicox reste à prouver. Je ne considère pas encore Nicox comme un succès. Nicox est une longue histoire avec des hauts et des bas. On parle de succès pour des sociétés comme Amgen, Biogen...

Attendez qu’Exonhit grandisse. Exonhit sera grand quand Exonhit sera capable de toucher des redevances sur ses marchés.

16) Toujours à 5% ?

Pas du tout. Ne pas résumer Exonhit à ces 5%. Car il n’y a pas que le cancer ! Et puis, les redevances, c’est du pur bénéfice.

17) Vous avez des concurrents ?

Oui, mais très très peu qui ont déjà montré une efficacité comme nous avec le sang. On ne les compte même pas sur les doigts d’une main avec une telle sensibilité et spécificité.


Je vous remercie beaucoup pour le temps passé à répondre à mes questions.

Bonne journée.


FIN DE L’ENTRETIEN

.........................................................................................................

Et si cet entretien vous a plu, vous devriez lire une longue analyse très fouillée que j’ai réalisée en 10 heures de travail. Vous pouvez la lire sur Boursorama

Je compte sur vous pour remonter ces postes et mettre beaucoup de recos au premier de boursorama qui m’aura trouvé sur boursier.com (boursier.com restera ma seule demeure car sur boursorama, tout pousse à rester des heures devant son ordi à dire des bétises sur un forum bien bas...)
.........................................................................................................

Suite à la longue analyse que j’ai postée sur boursier.com : LONGUE ANALYSE TRES FOUILLEE D'EXONHIT THERAPEUTICS , et suite à à ce long entretien téléphonique avec Philippe Rousseau, j’ai envie de proposer ma propre vision des choses. Une vision qui n’engage que moi, qui n’émane que de moi. Je ne suis ni un grand analyste, ni un expert boursier, je suis juste un étudiant en médecine qui en fonction de ses connaissances boursière, propoose ses obje
message modéré : 05/04/2007 - 11h06

05/04/2007 - 09h35 / message No.3 Par togodo
suite : ENTRETIEN TELEPHONIQUEte (en cas de sein dense, ou d’absence de calcification...), est même controversée à propos de sa véritable efficacité (cfr : la méta-analyse de Gøtzsche et Olsen, dans « l’analyse fouillée » que j’ai faite).

Dès lors, avec un marché gigantesque comme celui-là, d’une part Exonhit devrait pouvoir proposer un prix acceptable par les systèmes de santé. Il y a deux solutions.

1) Première solution : Agir en première ligne.
Dans ce cas, le remboursement devrait être accepté à la place de la mammographie habituelle. Dans ce cas aussi, Biomérieux devrait prouver la plus grande spécificité et sensibilité de la biopuce par rapport à la mammographie pour le dépistage du cancer du sein.
J’estime qu’au moins 150 millions de femmes (dans les pays industrialisés, de 50 à 70/74 ans) suivraient ce dépistage par biopuce chaque année, ou tous les deux ans. Pour ne pas voir trop grand, et rester raisonnable dans nos prévisions, disons tous les 2 ans.
Ayant établi un partenariat pour la commercialisation, Exonhit a droit à environ 5% de propriété intellectuelle.
Selon Philippe Rousseau, le dépistage actuel par mammographie coûte environ 100 à 150€ par femme, par dépistage. A nouveau, pour ne pas voir trop grand, prenons le plus désavantageux pour Exonhit, donc 100€.
Or, comme me l’a dit Philippe Rousseau, une biopuce coûte aujourd’hui 200 à 700€, et sur une biopuce, on peut réaliser le dépistage non pas de 1 patient mais plusieurs patients : il a parlé de 12 patients par puce. Donc, Exonhit pourrait proposé sans trop de problème un prix équivalent (100€). Exonhit pourrait même proposer un prix inférieur. Même avec une puce à 700€, Exonhit pourrait proposer un test à un prix avantageux pour les systèmes de santé, comme 80€ (vu les possibles 12 patients par puce).
Donc, tous les deux ans, on voyant vraiment avec des chiffres raisonnables, selon moi, Exonhit empocherait avec ce simple test (5% x 150 millions de femmes x 80 euros) = 600.000.000 d’€. Donc, 300.000.000 € par an pour Exonhit. Et ne pas oublier ce qu’a dit Philippe Rousseau : « Ne réduisez surtout pas Exonhit à ces 5%, et aux dépistages des cancers. Par ailleurs, ces 5%, c’est du pur bénéfice pour Exonhit. (...) »
Je poursuis mes hypothèses... On peut imaginer avec ces calculs que la capitalisation d’Exonhit vaudra un CAx4 (c’est encore raisonnable car la capitalisation actuelle vaut beaucoup plus que le (CA actuel)x4 !) ; dans ce cas, avec les 300 millions d’€, Exonhit vaudrait, 1,2 milliards d’€ (rien qu’avec le dépistage du cancer du sein !)

2) Deuxième solution : Agir en deuxième ligne, après la mammographie.
Philippe Rousseau m’a expliqué ceci : « Dans un cas, on remplace la mammographie et on touche les femmes de 50 ans à 70 ans qui font un dépistage ; dans l’autre cas, on remplace un acte chirugical qui a ses risques, et qui rapporte plus. Entre 12% et 20% des femmes doivent aujourd’hui faire une biopsie diagnostique, et cet acte est chirurgical et peut coûter 1000 euros... C’est Biomérieux qui s’occupe de voir ce qu’il y a de mieux. »

Dans l’hypothèse d’une seconde ligne, on toucherait moins de patientes. Philippe Rousseau parle de 12% à 20%. A nouveau, soyons le plus raisonnable dans nos chiffres, disons 12%. Donc, 12% des 150 millions de femmes envisagées raisonnablement. Donc, 8 fois moins. « Mais, dans ce cas, Exonhit pourrait remplacer un acte de biopsie chirurgicale, qui peut coûter raisonnablement 1000€ », a dit Philippe Rousseau.
J’imagine alors qu’Exonhit pourrait donc proposer le prix de 600€ par dépistage par patient. Très avantageux pour les systèmes de santé.

Et cela permettrait de passer de 80€ dans le premier cas (cfr ci-dessus) à 600€ dans le second cas : soit environ 8 fois plus. Tout est largement compensé, en restant avantageux pour le patient, pour les systèmes de santé, et pour Exonhit. Le calcul revient donc globalement au même, avec les mêmes bénéifices pour Exonhit.

Et à nouveau, avec mes calculs, la capitalisation boursière serait donc bien loin des 200 millions d’€ actuels.

Certains avanceront que ces chiffres ne sont que des approximations et reflètent un amateurisme, néanmoins ils avoueront que cela fait réfléchir sur le potentiel d’Exonhit. En effet, je pense qu’ils seront d’accord pour avouer qu’une réussite de cette méthode de dépistage ne devrait pas laisser une capitalisation de 200 millions d’€.

Encore une fois, ces propos ne sont PAS la Bible d’Exonhit. C’est juste une tentative d’estimation par étudiant en médecine. Un connaisseur des chiffres ou spécialiste financier verraient certainement des manquements dans cette estimation. J’en suis conscient. Vous restez seul juge ! N’hésitez pas à me réajuster, le forum d’Exonhit, ça sert à ça !



Et comme d’habitude, je vous souhaite bien des bonnes choses dans la vraie vie ! Pas celle de la bourse ! Et je terminerai en vous souhaitant une agréable journée, et en citant mon dicton : « Aimez votre dulcinée, et assurez-lui (si vous le voulez !), un dépistage optimal du cancer du sein, grâce à Exonhit »


Togodo (du forum de boursier.com)
message modéré : 05/04/2007 - 10h51

05/04/2007 - 09h55 / message No.4 Par zyp
bravo, belle initiative que ton entretien téléphonique. Cela donne effectivement une idée du potentiel d'Exonhit et conforte ma philosophie sur cette valeur : à garder au fond du portif pour plus tard

05/04/2007 - 09h58 / message No.5 Par togodo
Merci pour le bravo ! Bonne journéeA+

05/04/2007 - 10h21 / message No.6 Par togodo
QUI SERA LE PREMIER A FAIRE UN COPIE-COLLE SUR BOURSORAMA ? Top chrono !Je permets ce copié-collé (mais laissez le tel quel ! avec ma signature)

05/04/2007 - 10h35 / message No.7 Par Vic.
Re: QUI SERA LE PREMIER A FAIRE UN COPIE-COLLE SUR BOURSORAMA ? Top chrono !Bonjour


Oui ..Bravo et Merci surtout de nous faire partager tes infos

Bonne journée

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

3 réponses

Retour au sujet BIOGEN IDEC

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer