1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CIEFINRICHEMONT
85.560 CHF
+0.02% 
valeur indicative 77.694 EUR

CH0210483332 CFR

SIX Swiss Exchange données temps différé
  • ouverture

    85.520

  • clôture veille

    85.540

  • + haut

    85.800

  • + bas

    85.120

  • volume

    404 594

  • valorisation

    44 662 MCHF

  • capital échangé

    0.08%

  • dernier échange

    22.07.19 / 12:31:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    2.51%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    22.21

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet RICHEMONT

CIEFINRICHEMONT : St Dupont dans le livre Guinness

M399906
03 déc. 201419:32

Challenges > Entreprise > Ce briquet St Dupont vaut plus cher qu'une Ferrari
Ce briquet St Dupont vaut plus cher qu'une Ferrari
Thiébault Dromard

Publié le 03-12-2014 à 17h33
Mis à jour à 17h44

La maison de luxe est entrée dans le livre Guinness des records en vendant à un milliardaire de Hong Kong une parure de briquets au prix incroyable de 500.000 euros.
ST Dupont Louis XIII (c) ST Dupont ST Dupont Louis XIII (c) ST Dupont


A l'occasion de ses visites régulières de grands clients asiatiques, Alain Crevet, PDG de la marque de luxe ST Dupont, fait la connaissance, il y a quelques mois de Steven Hung, un milliardaire hong-kongais très attaché à l'histoire de France. Cet ancien président de la banque Merrill Lynch Asie a fait fortune dans l'immobilier mais à ses heures perdues, il aime se plonger dans les livres d'Histoire de France. Et il est incollable sur le siècle de Louis XIII et Louis XIV.

"Je remarque alors dans son bureau qu'il détenait quelques collections limitées de briquets de notre marque", se souvient Alain Crevet. Et le milliardaire de lui passer commande pour un briquet "vraiment exceptionnel". Le cahier des charges est précis : il doit mettre en valeur le style Louis XIII, sa vraie passion. L'argent n'est pas un problème, Steven Hung débloque une enveloppe de 500.000 euros!

Dessiné par une descendante de Louis XIII

De retour en France, Alain Crevet appelle une amie, Tania de Bourbon Parme, designer de profession mais aussi descendante directe de Louis XIII. Elle accepte le défi qui demandera six mois de travail. L'objet reprend les codes stylistiques de l'époque en jouant sur le saphir monté en cabochon. Steven Hung donnera son avis à plusieurs reprises. La pièce maitresse baptisée "Louis XIII Fleur de Parme" est un briquet de table sur socle surmonté d'une couronne majestueuse. moins de 152 saphirs et 400 grammes d'or massif habillent cet objet. La deuxième pièce est un briquet de poche sertis de 53 saphirs et ornés de 280 grammes d'or massif.

Alain Crevet y voit aussi un moyen intéressant de faire parler de St Dupont. Son client accepte que la maison de luxe en fasse un outil promotionnel. Mieux il fait inscrire ce briquet dans le livre Guinness World Records comme le briquet le plus cher au monde. Une publicité hors norme pour cette maison française de 75 millions d'euros de chiffre d'affaires qui souffre encore d'un déficit de notoriété en Asie. "C'est un article qui s'inscrit dans notre stratégie de développer, en plus de notre catalogue, une série de produits de haute création" explique le PDG de St Dupont. Des produits dont le prix est normalement compris entre 5.000 et 15.000 euros.

Une commande qui arrive à pic

Le cas du "Louis XIII Fleur de Parme" est atypique mais rentable. "Nous dégageons sur cette vente une marge de l'ordre de 20%" révèle Alain Crevet. Depuis deux ans, ce département rapporte environ 4 millions d'euros par an de chiffre d'affaires.

C'est un relais de croissance pour St Dupont qui a, plus que jamais, besoin cette année de doper son chiffre d'affaire. Au 1er semestre de son exercice décalé cette maison de luxe a enregistré une perte nette de 3,8 millions d'euros, six fois supérieure à celle de la même période, l'année précédente. "Nous avons été victime du ralentissement du marché du luxe notamment en Asie, notre première zone d'activité", explique Alain Crevet. Les mouvements de protestation populaires à Hong Kong et les lois anti-corruption en Chine ont pesé dans l'activité de cette maison âgée de plus de 140 ans.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet RICHEMONT

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5559.33 +0.13%
1.12234 -0.46%
16.11 -3.01%
0.0307 +24.80%
2.472 +3.60%

Les Risques en Bourse

Fermer