1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet PLANET ORGANIC HEALTH CORP

PLANET ORGANIC HEALTH CORP : REPORTAGE Un céréalier passe au bio :

titecail
09 juil. 200910:05

REPORTAGE Un céréalier veut garder la santé et passe au bio :

par Valérie Parent

THIEUX, Oise, 8 juillet (Reuters) - Des paralysies au visage après le traitement de semences de céréales et une disparition inquiétante du gibier ont fini par convaincre Raoul Leturcq que son mode intensif de culture était une impasse.

Mais dans les plaines de Picardie, qui sont parmi les plus fertiles de France, faire le choix en 1999 d'une agriculture biologique "respectueuse de l'environnement, du bien-être animal et de l'autonomie des agriculteurs", est un défi.

"Je n'y connaissais rien. Tout était à inventer," dit-il devant la maison de briques rouges qui l'a vu naître.

En dépit de l'engouement des consommateurs, seulement 2,4% des exploitations agricoles françaises sont aujourd'hui Les céréales progressent (+12% en 2008) mais ne représentent encore que 1% des surfaces ensemencées.

Lancé en 2007, le plan de développement de l'agriculture biologique, repris dans le Grenelle de l'environnement, prévoit néanmoins le triplement des surfaces d'ici 2012 et au minimum 20% de produits bio en restauration collective.

Le Grenelle a également validé le plan Ecophyto qui prévoit une réduction de 50% des usages de pesticides à l'horizon 2018, "si possible" dit le texte.


JOSÉ BOVÉ LOCAL

Un mot a servi de détonateur à Raoul Leturcq, installé depuis déjà 20 ans dans la ferme familiale: "SFS" pour "sensations faciales subjectives".

"C'est ce que le vendeur du produit a prétendu que je ressentais. C'était comme s'il me disait que j'étais fou. En rentrant, nous avons décidé avec ma femme de chercher un modèle d'agriculture sans phytosanitaire".

L'agriculteur, autrefois membre du "club des 100" -- c'est à dire capable d'afficher des rendements élevés de 100 quintaux ou 10 tonnes à l'hectare -- va choisir pour commencer sa conversion une parcelle de sept hectares sur les 95 qu'il cultive.

"La plus difficile parce que très argileuse. Je me suis dit que si ça passait là, ça passerait partout", explique-t-il.

C'est aussi, avoue-t-il, la moins visible de la route et donc du regard - pas toujours approbateur - de certains de ses voisins agriculteurs qui craignent la propagation dans leurs champs de ce qu'ils appellent "les mauvaises herbes".

Fort de cette première expérience réussie, celui qu'on appelle le "José Bové de l'Oise" -- moustaches comprises -- va mettre 10 ans pour convertir la totalité de ses terres.

La moisson 2009 que Raoul va commencer à récolter dès que ses champs auront fini de blondir sera sa première moisson totalement estampillée "bio".

Si la première parcelle a été convertie sans aucune subvention, les suivantes ont bénéficié au cours du temps de différentes aides gouvernementales pour une valeur totale d'un peu plus de 100.000 euros, notamment pour l'achat de matériel.

"Le tout sous couvert d'un cahier des charges et de contrôles très sévères", précise Raoul Leturcq.


MARGE BRUTE SUPÉRIEURE

L'assolement est composé de blé tendre, épeautre, seigle, triticale, maïs, féverole, luzerne, betteraves rouges et chicorée à café.

Plus aucun produit phytosanitaire n'est utilisé contre une moyenne de six traitements pour le blé en culture traditionnelle. Les engrais sont "naturels" tel que de la vinasse de betteraves provenant des sucreries avoisinantes.

Les techniques culturales s'appuient sur les ressources de de la nature. Les Leturcq ont ainsi découpé leurs parcelles avec des bandes enherbées ou des haies pour favoriser le développement des carabes, un coléoptère prédateur des limaces.

Mais produire "bio" est une chose, encore faut-il vendre ses produits. Et là aussi tout était à faire.

Membre de la première heure d'Agriculture biologique en Picardie (ABP) "pour ne pas se sentir seul", Raoul Leturcq en est devenu le président. L'association fédère 80 producteurs bio sur les 11.000 agriculteurs que compte la Picardie.

Il a aussi créé la coopérative Abio qui assure aujourd'hui la commercialisation de toute sa récolte.

En blé, ses rendements oscillent entre 5 et 5,5 tonnes à l'hectare contre 8,5 à 10 tonnes pour ses voisins. Mais le blé biologique panifiable lui est payé en moyenne 50 à 60% plus cher qu'un blé classique et jusqu'au triple en année de pénurie.


DESTIN EN MAIN

"Mais il faut être clair. C'est la pension pour chiens qui nous a permis de passer le cap de la conversion", précise Raoul Leturcq, qui "pour moins dépendre d'une agriculture qui pose questions", s'est lancé dans cette autre activité.

Quant à l'avenir, la relève n'est pas encore assurée. Le seul des quatre enfants à la fibre agricole est encore au lycée.

L'agriculteur, qui ne souffre plus aujourd'hui d'aucun trouble facial, travaille à présent sur des critères plus exigeants pour l'agriculture biologique à 0,1% de présence fortuite d'OGM contre 0,9% permis par l'Union européenne.

"J'ai enfin le sentiment d'avoir mon destin en main", se félicite-t-il.

Mais attaquer en justice l'entreprise qu'il estime responsable de ses malaises ne l'intéresse pas.

"Ce serait une perte de temps vu la taille de l'entreprise en question. Je préfère dépenser mon énergie dans le mieux cultiver", affirme-t-il.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

2 réponses

  • flophie
    13 juillet 200910:04

    salut titecail , ce messsage, , si je pouvais le faire, je le recommanderai mille fois......

    merci..

    Signaler un abus

  • bigup007
    14 août 200923:19

    on adore ce genre d'article

    Signaler un abus

Retour au sujet PLANET ORGANIC HEALTH CORP

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer