1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet PORTAL SOFTWARE DL-,001

PORTAL SOFTWARE DL-,001 : IDEAL

TIREX58
15 juil. 201220:28

Ce serait que le 24 acceptation d un repreneur puis recotation,disons a 2 euro.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • assumer
    16 juillet 201210:42

    Deux offres de reprise finalisées ont été déposées pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, près de Rouen, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier. | Kenzo Tribouillard
    Zo
    Le tribunal de commerce de Rouen doit se prononcer sur le sort de l'entreprise le 24 juillet, à l'expiration de la période d'observation ouverte le 24 janvier. Il pourra soit retenir un projet de cession, soit prononcer l'arrêt de l'activité, soit encore proroger cette période.

    "Deux dossiers sont finalisés", mais il y a aussi d'autres dossiers qui sont en cours de constitution, environ cinq : "Certains ont demandé un délai, d'autres ont émis de fortes marques d'intérêt", selon une première source.
    "Il y a des projets industriellement intéressants, nous sommes satisfaits", a-t-elle ajouté.
    Une seconde source confirme les deux premiers dossiers finalisés mais reste prudente sur le nombre de dossiers en attente.
    En effet, "c'est pire que quand vous achetez une maison, un repreneur potentiel peut décider du jour au lendemain de se retirer", explique la première source.
    Aucune de ces deux sources n'a souhaité donner les noms des repreneurs potentiels.
    Arrêtée courant janvier après la faillite de sa maison mère suisse, cette raffinerie qui emploie 550 salariés fonctionne à nouveau depuis le 14 juin pour honorer un contrat ponctuel conclu en février avec Shell. Ce contrat d'une durée maximale de six mois doit permettre de favoriser le processus de reprise du site en le rendant plus attractif pour un investisseur.

    Signaler un abus

Retour au sujet PORTAL SOFTWARE DL-,001

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer