1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CROPENERGIES
8.090 (c) EUR
+2.93% 

DE000A0LAUP1 CE2

XETRA données temps différé
  • ouverture

    7.860

  • clôture veille

    7.860

  • + haut

    8.110

  • + bas

    7.750

  • volume

    0

  • valorisation

    706 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.11.19 / 17:29:55

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    2.03%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    37.90

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CROPENERGIES AG

CROPENERGIES : BioWanze est aux aguets

pbrose
22 févr. 200911:47

ANNE-CATHERINE DE BAST

samedi 14 février 2009, 16:26
À PEINE lancée, l’usine de bioéthanol va-t-elle réduire sa production ? Ses concurrents sont à deux doigts de mettre la clé sous le paillasson…
D’ici 2010, il faudra atteindre 5,75% de biocarburants. Avec moins de un pour-cent, on en est encore très loin… © Michel Tonneau
Les temps sont difficiles, pour les producteurs de biocarburants. Plusieurs d’entre eux tirent la sonnette d’alarme. Car si le gouvernement n’oblige pas, sous peu, les pétroliers à incorporer du carburant vert dans leur production, ils vont mettre la clé sous le paillasson.
Qu’en est-il de BioWanze ? L’usine wanzoise vient de lancer sa production, fin décembre. Envisage-t-elle de réduire ses quotas pour assurer sa pérennité ? « C’est beaucoup trop tôt pour nous positionner, s’exclame Cristelle Noirhomme, porte-parole de l’entreprise. Notre production est trop récente, elle n’est pas encore rodée. Mais bien sûr, nous restons fort attentifs à la situation. »
D’autant qu’actuellement, ce sont les producteurs de biodiesel qui s’inquiètent. Certains tournent à seulement 30 % de leurs capacités. Les usines de bioéthanol, comme Biowanze, viennent quant à elle à peine de faire leur apparition. Mais Alco Bio Fuel, société gantoise, a pourtant déjà pris position. Suite à d’importantes pertes financières, le site évoquerait même une éventuelle fermeture. « Ils ont commencé à produire quelques mois avant nous, précise la porte-parole. C’est vrai, ils se positionnent comme les producteurs de biodiesel qui, eux, ont un historique bien plus long que le nôtre. Mais nous, nous n’avons pas le recul nécessaire pour tirer ce genre de conclusions. Et notre priorité, c’est la qualité de notre produit. Nous voulons nous assurer que tout est sur les rails. Pour être crédible, il faut être irréprochable. Et pouvoir livrer n’importe quelle quantité dans un délai très court. C’est ça l’important, aujourd’hui. » BioWanze préfère rester prudent, pour ne pas risquer de prononcer hâtivement des constats erronés.
Si les producteurs peinent à se lancer, c’est à cause de la crise… Car le problème se situe là : le coût de production des carburants verts est supérieur à celui des carburants fossiles, plus traditionnels. Et les pétroliers rechignent à incorporer un pourcentage de ces nouveaux produits dans leur carburant. Et ce, malgré les mesures de défiscalisation adoptées par le gouvernement afin de les inciter à le faire… jugées insuffisantes.
L’objectif européen est pourtant clair : d’ici 2010, il faudrait atteindre une proportion 5,75 % de biocarburants. Et avec moins d’un pour cent, on en est loin… Pour atteindre ce niveau, quelques pays européens ont pris des mesures concrètes. Mais la Belgique n’a encore rien imposé aux pétroliers.
« A terme, il faudra trouver des solutions pour tout le monde, réfléchit Cristelle Noirhomme. Pour les producteurs comme pour les pétroliers. Sinon, le secteur ne sera pas viable. L’offre a été bien organisée. Avec une sélection pour les agréments (voir ci-dessous), des cahiers des charges imposés très précis et très stricts pour atteindre des critères de qualité. En termes d’environnement, notamment. Mais à côté de ça, il faut organiser le marché. C’est ce qui manque aujourd’hui…
»

http://www.lesoir.be/regions/liege/wanze-coule-le-marche-des-2009-02-14-690 611.shtml

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet CROPENERGIES AG

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer