1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CROPENERGIES
7.430 (c) EUR
+1.09% 

DE000A0LAUP1 CE2

XETRA données temps différé
  • ouverture

    7.380

  • clôture veille

    7.350

  • + haut

    7.440

  • + bas

    7.310

  • volume

    0

  • valorisation

    648 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.11.19 / 17:30:08

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    2.05%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    37.44

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CROPENERGIES AG

CROPENERGIES : Biocarbu a base de betterave en Péril ?

pbrose
24 juil. 200821:32

Les pays de l'Union européenne progressent vers un accord sur les biocarburants

AFP - il y a 1 heure 46 minutes
BRUXELLES (AFP) - Les négociateurs des pays de l'UE se sont rapprochés sur certains des critères "durables" qui devront encadrer à l'avenir la production et l'importation de biocarburants, donnant un coup d'accélérateur avant la pause estivale à ce dossier sensible.
Un consensus est à l'horizon sur le type d'agrocarburants suffisamment "verts" à retenir, selon une source européenne.
Ces agrocarburants devront permettre dans un premier temps une réduction de 35% des gaz à effet de serre par rapport à la production et à l'utilisation de carburants fossiles, selon un vaste plan environnemental présenté en janvier par Bruxelles, que la présidence française de l'UE doit boucler avant la fin de l'année.
Mais nombre de pays --surtout ceux ne produisant pas d'agrocarburants-- jugeaient ce seuil insuffisamment ambitieux, à l'heure où les biocarburants ne cessent d'être décriés.
Les ambassadeurs des pays de l'UE à Bruxelles sont tombés d'accord cette semaine pour le faire grimper, dans un deuxième temps, à "50%", selon la source européenne. Ce seuil éliminerait par exemple la production de carburant à base de colza et de betterave.
La date pour cette deuxième étape "s'oriente vers 2017" (compromis possible d'une fourchette allant de 2015 à 2020), afin de laisser aux pays producteurs le temps d'adapter leur production agricole à cette exigence accrue.
Trois ans auparavant, un rapport de la Commission européenne devra néanmoins confirmer si ce seuil de 50% s'avère réaliste à la lumière des avancées technologiques sur les biocarburants.
L'autre idée forte, qui commence à faire son chemin, consiste à inciter les producteurs de biocarburants à choisir des terres dites "dégradées", non utilisées pour l'agriculture. En choisissant ces terrains de qualité insuffisante pour nourrir la planète, les producteurs bénéficieraient d'un "bonus" leur permettant de produire des biocarburants moins vertueux (soit en dessous du seuil d'efficacité de 35%).
Les écologistes critiquent en effet l'impact désastreux des changements d'utilisation des sols, passant des cultures vivrières à celles destinées à produire des biocarburants.
S'ajouteront au dispositif deux autres critères contraignants, portant sur la préservation de la biodiversité et des zones ayant des stocks élevés de carbone.
En revanche, une série d'autres critères environnementaux visant particulièrement les importations de biocarburants (protection de l'eau, du sol, de l'air, mais aussi sociaux, comme la non exploitation des enfants dans les pays d'orgine, la liberté syndicale) devraient être "non contraignants" pour les producteurs.
Certains membres de la Commission européenne, comme Peter Mandelson en charge du Commerce, s'étaient opposés à une idée initiale consistant à bloquer les importations de pays n'ayant pas ratifié certaines conventions internationales sur le climat et sur le droit du travail.
Le débat, encore loin d'être tranché, sur ces critères additionnels semble désormais se concentrer sur les producteurs eux-mêmes, qui devront trouver des normes communes par filières.
Les biocarburants devront représenter 10% de la consommation totale de carburants des Européens en 2020, une part qui pourrait toutefois aussi donner lieu à des discussions serrées à la rentrée des négociateurs prévue le 3 septembre.


http://fr.news.yahoo.com/afp/20080724/tsc-ue-environnement-rechauffement-energ-c2ff8aa.html

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet CROPENERGIES AG

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer