Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

Gold Index
1 731.55 Pts
-4.07% 

XAU/USD

Six - Forex 1 données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 772.05

  • clôture veille

    1 805.00

  • + haut

    1 775.85

  • + bas

    1 717.35

  • +haut 1er janvier

    1 855.40

  • +bas 1er janvier

    1 717.35

  • volume

    0

  • dernier échange

    26.02.21 / 20:40:13

  • + Liste

Retour au sujet

Gold Index : la France et les vandalisme 2013

tdglf
24 oct. 201311:12

N’oublions pas le combat incessant qu’a mené Victor Hugo pour la défense du patrimoine, lui qui écrivit ces lignes qui résonneront étrangement aux oreilles de certains élus et aménageurs contempo-rains : « Guerre aux démolisseurs », Victor HUGO, 1825

« …le vandalisme fleurit et prospère sous nos yeux. Le vandalisme est architecte… le vandalisme est applaudi, encouragé, admiré, protégé, consulté, subventionné, défrayé, naturalisé. » VH

« À quoi servent ces monuments ? disent-ils. Cela coûte des frais d’entretien, et voilà tout. Jetez-les à terre, et vendez les matériaux. C’est toujours cela de gagné. Depuis quand ose-t-on, en pleine civilisation, questionner l’art sur son utilité ? Malheur à vous si vous ne savez pas à quoi l’art sert ! » VH

Victor Hugo écrivit ces deux pamphlets (1825 et 1832) pour « arrêter le marteau qui mutilait la face du pays » en détruisant nos édifices historiques. Il plaida la cause de l’architecture du Moyen-Âge et dénonça violemment le vandalisme des « ignobles spéculateurs » qui, avec l’assentiment des municipalités, agrandissaient leur « carré aux choux » en jetant à bas nos monuments nationaux. Hugo stigmatisa l’indifférence criminelle des autorités et exigea le vote d’une loi pour la protection de notre patrimoine architectural.

150 ans plus tard : les élus communiquent a grand frais sur le patrimoine JEP, et vendent le lendemain l’espace publique, Patrimoine et environnement aux promoteurs concentrationnaires.

« Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide. L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé ».

Victor HUGO, dans « Napoléon III, le petit »

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer