1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet LYXOR ETF CHINA

MULTI CHINA ENTERP : RISQUE DE CHANGE - HKD

M8020211
04 févr. 201009:41

le tracker ASI est basé sur la bourse de HongKong : en dollar HKD. Donc il y a un risque de change sur la parité EUR/HKD. Le prospectus Lyxor parle seulement de risque sans explication...
Alors je ne sais pas dans quel sens ? .
SI le HKD Monte, comment evolue le tracker ASI ?

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

6 réponses

  • M9479852
    09 février 201023:54

    Il est fort possible que je fasse erreur, SVP apportez les corrections nécessaires avec courtoisie et sans 'trollisme', merci.

    Grossièrement, et avec mes maigres connaissances, j'ai compris le risque de change de la manière suivante:

    Le fond indiciel LYXOR ETF CHINA (ASI) réplique l'indice HSCEI.

    On peut vérifier quotidiennement son évolution sur le site officiel:
    http://www.hsi.com.hk/HSI-Net/HSI-Net
    ou chez Bloomberg:
    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=HSCEI%3AIND

    Pour obtenir la valeur en Euro de ce fond, on divise la valeur de l'indice (autour de 11200 ce mardi 9 février 2010) par le taux de change EUR-HKD (autour de 10,72 d'après Yahoo) et on redivise l'ensemble par 10 (sinon les parts couteraient autour de 1000 euros chacune).

    Le risque de change est donc le suivant:
    Si le dollar de Hong Kong se valorise au sein du couple EUR-HKD et donc si l'Euro perd de sa valeur contre le HKD (si par exemple on passe de 1 euro = 10,72HKD à 1 euro = 10,60HKD), mécaniquement, le fond LYXOR ETF CHINA monte.

    Exemple pour un HSCEI fixe (situation fictive)
    (11200 / 10,72) / 10 = 104,47
    (11200 / 10,60) / 10 = 105,66

    Le risque de change est donc, pour un européen investi sur ce fond, que l'euro se valorise trop, ce qui somme toute est assez logique:

    Grossièrement, l'investisseur possède des capitaux étrangers qui sont reconvertis en euro, c'est un peu comme Airbus qui vend ses avions en US$ et qui fait ses comptes en euros.

    Il faut rappeler que le fond ne réplique pas toujours en temps réel l'indice sur lequel il s'appuie (tracking error) ce qui explique peut-être pourquoi LYXOR ETF CHINA à clôturé à 105.15 aujourd'hui)

    -----
    A ce propos, pour obtenir les taux de change dans l'application Bourse sur une iPhone, on entre le couple suivi de '=x'
    par exemple pour ce cas précis: EURHKD=x

    Silvère

    Signaler un abus

  • aktil
    11 février 201011:56

    je ne peux t'apporter grand chose mais tu as éclairé un peu ma lanterne Encore merci

    Signaler un abus

  • kg2e
    12 avril 201011:26

    et quelle peut être l'influence du yuan, que l'on dit très sous-évalué et que les Américains voudraient voir monter, sur le cours de ce tracker? la plupart des actions le composant sont chinoises -de chez chinois - et non de Hong-Kong où elles sont juste négociées, les "camarades" cocos de Pékin ne voulant pas que les "capitalistes occidentaux pourris" puissent acheter leurs entreprises.

    Signaler un abus

  • treizen9
    21 mai 201013:39

    Bonjour, et merci pour ces infos.
    si j'en crois vos explications, le risque serait plutôt de l'opportunité, l'euro baissant et le yuan étant à la hausse sur le long terme. Associé à ça une croissance galopante, le risque monétaire serait une hausse des taux pour éviter une surchauffe, et donc une valorisation à terme de la monnaie.
    mais pour l'esentiel, je pense que l'activité économique reste l'élément clé, la monnaie et sa valeur un reflet. Or sur ce terrain, pas de risque, mais plutôt des opportunités.
    Tout ça pour alimenter la discussion, sans autre prétention

    Signaler un abus

  • m.lecl13
    24 mai 201011:18

    PEKIN (Reuters) - La Chine s'est montrée conciliante lors de l'ouverture de ses discussions avec les Etats-Unis lundi en promettant de stimuler sa demande intérieure et en maintenant une attitude prudemment ouverte à propos de la réforme du yuan que le gouvernement américain juge nécessaire pour le rééquilibrage de l'économie mondiale.

    Au premier jour de leur deuxième Dialogue stratégique et économique avec la Chine, les Etats-Unis, qui ont appelé à de nombreuses reprises ces derniers mois à une appréciation de la devise chinoise, se sont également montrés moins offensifs sur le sujet.

    lls ont salué l'engagement pris par Pékin de réformer la formation du taux de change du yuan, appelé aussi renminbi.

    Le seul point de discorde porte la Corée du Nord contre laquelle les Etats-Unis ont appelé la Chine à développer une ligne politique plus dure sur le sujet sensible du naufrage d'un navire de la marine sud-coréenne fin mars, le "Cheonan", alors que Pékin souhaite davantage de retenue sur le sujet.

    La première puissance économique mondiale et la troisième cherchent à stabiliser leurs relations après une série de désaccords en début d'année.

    Si Hu Jintao n'a rien annoncé de radicalement nouveau concernant le yuan, il s'est exprimé sur un ton plutôt conciliant.

    "La Chine va continuer à faire avancer régulièrement la réforme du mécanisme de formation du taux de change du renminbi en faisant en sorte qu'elle soit indépendante, contrôlable et progressive", a dit le président chinois.

    DÉFICIT COMMERCIAL AMÉRICAIN AVEC LA CHINE

    Hu Jintao a également affirmé que le gouvernement chinois souhaitait développer la demande intérieure afin d'équilibrer davantage la croissance, évolution appelée de ses voeux par Washington, qui espère réduire son vaste déficit commercial vis-à-vis de Pékin.

    En 2009, celui-ci s'est établi à 226,8 milliards de dollars, contre un record de 268 milliards de dollars en 2008. Washington espère développer ses exportations vers la Chine, ce qui demeure un point de frictions avec Pékin.

    Lors de la réunion, le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a appelé la Chine à coopérer en vue de la réduction des barrières commerciales et de l'équilibrage de l'économie mondiale.

    Sur le yuan, à nouveau arrimé au dollar depuis l'été 2008, Timothy Geithner a estimé que le gouvernement chinois allait dans la bonne direction.

    "Nous saluons le fait que les dirigeants chinois aient reconnu que la réforme du taux de change constituait un élément important de leur vaste programme de réforme", a-t-il dit.

    Tentant de démontrer aux chinois qu'une appréciation de leur devise serait également de leur intérêt, le secrétaire d'Etat au Trésor a indiqué qu'un taux de change plus souple permettrait de supprimer l'inflation et d'inciter le secteur privé chinois à investir dans des activités plus productives et à plus forte valeur ajoutée.

    ÊTRE PRUDENT SUR LES STRATÉGIES DE SORTIE DE CRISE

    Par ailleurs, Zhang Xiaoqiang, vice-président de la Commission nationale en chargée du développement et de la réforme (NDRC) a toutefois précisé lors d'une conférence de presse que seule la situation de l'euro, et non celle du yuan avait été abordée lors de l'ouverture des discussions sino-américaines.

    "Avec les incertitudes relatives aux effets de la crise de la dette souveraine européenne, nous estimons que l'on doit être prudent sur le choix du moment (de la mise en place) des stratégies de sortie (de crise)", a-t-il déclaré.

    Les déclarations de bonne volonté dans le domaine économique ont toutefois été assombries par les divergences qui s'esquissent sur le plan diplomatique avec la crise en cours dans la péninsule coréenne.

    La secrétaire d'Etat Hillary Clinton a appelé Pékin à se joindre aux pressions internationales contre la Corée du Nord, accusée d'avoir coulé le Cheonan, faisant 46 morts dans l'équipage.

    Le président sud-coréen Lee Myung-bak a annoncé lundi que la question serait soumise au conseil de Sécurité des Nations unies, où le soutien de la Chine à des sanctions contre Pyongyang est loin d'être acquis.

    La Chine est le seul soutien majeur dont bénéficie la Corée du Nord sur le plan international, et n'a pas officiellement critiqué Pyongyang sur le naufrage de la navette sud-coréenne qu'elle est accusée d'avoir coulé.

    "Nous devons travailler ensemble pour répondre à ce défi et faire progresser nos objectifs communs de paix et de stabilité dans la péninsule coréenne", a déclaré Hillary Clinton.

    Avec Chris Buckley. Gregory Schwartz et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Danielle Rouquié

    Signaler un abus

  • M3748275
    30 août 201213:01

    Normalement, Si le Yuan s'apprecie ( plus rapidement qu'au rythme actuel ) cela devrait impacter les benefices des entreprises exportatrices qui composent l'indice. Donc faire baisser leur cour.
    Ceci etant on ne peut pas dire quelle sera la situation a ce moment la, Les investisseurs pourraient bien pour une raison ou une autre, avoir envie de placer des capitaux en zone Yuan ou HKD.

    Pour rester simple on peut dire que : Hausse du Yuan n'entrainant pas une baisse actions "Chinoises Yuan" = Hausse de ces meme actions en HKD = hausse de l'ETF cote en EURo.

    Signaler un abus

Retour au sujet LYXOR ETF CHINA

6 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer