Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Forum

VIVENDI
11.0500 (c) EUR
-0.45% 
indice de référenceCAC 40

FR0000127771 VIV

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    11.0650

  • clôture veille

    11.1000

  • + haut

    11.1350

  • + bas

    10.9950

  • volume

    2 784 658

  • capital échangé

    0.25%

  • valorisation

    12 250 MEUR

  • dernier échange

    27.10.21 / 17:37:52

  • limite à la baisse

    10.7200

  • limite à la hausse

    11.3800

  • rendement estimé 2021

    1.78%

  • PER estimé 2021

    22.21

  • dernier dividende

    0.6 EUR

  • date dernier dividende

    23.06.21

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet VIVENDI

VIVENDI : je viens de lire ça

14 août 200721:10

Vivendi vient de remporter une étape supplémentaire dans le dossier PTC, en parvenant à
renforcer la probabilité d’un jugement aux Etats-Unis du litige avec Deutsche Telekom et
Elektrim au sujet de la détention de l’opérateur mobile polonais PTC. Vivendi avait fin
2006 attaqué Deutsche Telekom devant un tribunal de Seattle en se basant sur la loi
américaine de lutte contre la corruption (Racketeer Influenced & Corrupt Organizations),
demandant au titre de cette plainte 7,5 Md$ de dommages et intérêts (4,5 € par action).
Deutsche Telekom avait alors répondu qu’un tribunal américain n’était pas compétent pour
juger ce litige entre sociétés européennes. En rachetant à General Motors pour 43,5 M€
d’obligations Elektrim, Vivendi a obtenu du tribunal de Seattle qu’il admette dans la
procédure le détenteur de ces obligations, rendant ainsi plus probable la poursuite d’une
procédure américaine dans le dossier complexe de la détention de l’opérateur mobile
PTC.
n Alors que Vivendi peine à faire reconnaître ses droits en Europe (multiplication des
procédures), il entend profiter de sa présence et de celle de T-Mobile aux Etats-Unis pour
y obtenir une décision de justice. Le groupe accroît, d’une part, la publicité autour de ce
contentieux et, d’autre part, le montant des dommages potentiels (jusqu’à 3 fois
l’investissement initial selon Vivendi, soit 7,5 Md$). De son côté, Deutsche Telekom, qui
continue de se comporter comme si PTC était sous son contrôle exclusif en le consolidant
à 100% dans ses comptes, pourrait être tenté de trouver une issue plus rapide, moins
risquée mais coûteuse. Notons que l’opérateur allemand a néanmoins indiqué dans son
rapport annuel qu’il devrait apporter un complément de prix sur le dossier sans en préciser
ni le périmètre, ni le montant.

5 réponses

  • 15 août 200701:07


  • 15 août 200712:50

    intéressant (surtout pour les actionnaires)

    Source svp ?


  • 15 août 200714:14

    réglée par un tribunal du Vanuatu si cela continue .....


  • 16 août 200710:43

    natixis


Retour au sujet VIVENDI

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.