Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

PEUGEOT

20.95EUR
0.00% 
Ouverture théorique 20.65
indice de référence CAC 40

FR0000121501 UG

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    20.95

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    18 956 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.05.18 / 17:38:31

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    19.70

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    22.20

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter PEUGEOT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter PEUGEOT à mes listes

    Fermer

Que peut gagner PSA à être racheté par

denne123
03 juil.16:50

Que peut gagner PSA à être racheté par un constructeur émergent

PSA place ses espoirs dans son partenaire chinois Dongfeng

L’hypothèse d’un rachat du groupe PSA par DongFeng refait surface, selon la presse chinoise, pour sortir le Français de sa délicate situation financière.

PSA sous pavillon chinois ? Le schéma d’un rachat du constructeur français par son partenaire en Chine DongFeng est revenu sur le devant de la scène mercredi 03 juillet, après avoir été écarté la semaine dernière. Ni PSA, ni DongFeng n’ont souhaité commenter d’éventuelles négociations. Mais l’hypothèse chinoise séduit et face à General Motors, ce scénario apparaît beaucoup plus avantageux pour PSA. Du moins sur le papier.

Les constructeurs émergents veulent s’implanter en Europe

Après s’être imposés sur leur marché domestique, les constructeurs chinois mais aussi indiens désirent maintenant prendre une dimension mondiale. Le gouvernement de Pékin soutient cette stratégie et souhaite voir émerger dans la décennie des champions nationaux de l’automobile, capables d’aller tailler des croupières aux grands groupes occidentaux comme Volkswagen, General Motors ou... Toyota.

Mais les barrières à l’entrée des marchés occidentaux, dont l’Europe, sont importantes. Les normes de sécurité exigées empêchent ainsi les marques chinoises de commercialiser leurs véhicules et d’atteindre une taille mondiale critique. La solution est alors de racheter un constructeur déjà implanté en Europe et de s’en servir comme cheval de Troie. "Un constructeur chinois ou indien aurait ainsi accès à des capacités de production, des parts de marché en Europe", précise Bertrand Rakoto, consultant chez RL Polk.

Ces constructeurs ont de surcroit les moyens financiers pour investir. BAIC, un autre groupe chinois, a fait savoir la semaine dernière qu’il souhaitait acquérir en Europe et qu’il avait identifié "trois constructeurs de milieu de gamme" qui pourraient l’intéresser. Des bruits évoquent aussi l’intérêt de Tata Motors pour PSA.

Un constructeur émergent laisserait plus de liberté à PSA

Tata Motors, c’est justement le constructeur qui rend la solution d’un groupe émergent séduisante. L’Indien a en effet réussi un coup de maître en rachetant en 2008 Jaguar et Land Rover à l’Américain Ford. Après avoir assaini leurs bilans, Tata a laissé la main aux Britanniques sur leur cœur de métier : les voitures. Depuis, les deux marques premium enregistrent des records de vente et sortent best-seller sur best-seller (certes en bénéficiant d’un certain nombre de solutions initiées à l’époque Ford).

Si PSA était racheté par un groupe venu d’un pays émergent, les observateurs comptent bien voir le Français conserver sa liberté d’action en Chine ou en Amérique du Sud, là où GM n’aurait pas grand intérêt à aider PSA à gagner des parts de marché. La commercialisation de certaines technologies du Français, notamment sur les émissions de CO2, serait aussi plus simple. "Avec le durcissement des normes anti-CO2 en Chine, un constructeur chinois peut être intéressé par les technologies propres de PSA, comme les moteurs ou l’Hybrid Air", avance Gaëtan Toulemonde de Deustche Bank.

Mais quelle marge de manœuvre pour DongFeng ?

Pour certains analystes financiers le rachat d’un grand constructeur automobile français par un grand groupe chinois n’est plus qu’une question de temps. La solution DongFeng n’est cependant pas sans embûche. Le groupe est certes lié avec PSA en Chine, mais il opère aussi avec Nissan. Et c’est avec lui que Renault négocie son implantation industrielle en Chine.

Au-delà ensuite des contraintes financières d’un tel investissement, la question politique pourrait freiner les velléités d’un investisseur. "Les constructeurs des pays émergents savent qui est notre ministre du Redressement productif, on a vu ce qui s’est passé avec Dailymotion", souligne un observateur. "Il faut qu’un investisseur étranger ait la garantie d’avoir les mains libres pour réorganiser PSA", prévient Georges Dieng, consultant chez Natixis. PSA présentera ses résultats semestriels le 31 juillet, l’occasion pour Philippe Varin, en Chine ces derniers jours pour inaugurer une nouvelle usine, d’en dire plus sur l’avenir du groupe français.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

8 réponses

  • denne123
    04 juillet16:35

    Signaler un abus

  • denne123
    04 juillet07:55

    Signaler un abus

  • arapookx
    03 juillet20:18

    Signaler un abus

  • denne123
    03 juillet20:01

    Signaler un abus

  • denne123
    03 juillet17:45

    verture ,
    PSA va nous étonner d'ici peu . CAP AU NORD !!

    Signaler un abus

  • polak18
    03 juillet17:28

    Signaler un abus

  • disrael1
    03 juillet16:51

    qui sont les centres d'impulsion du marché mondial!!

    Signaler un abus

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

187.16 -0.25%
0.808 0.00%
1.176 -0.17%
37.736 +0.13%
1307.3 -0.09%
7.28 +0.44%
10.12 0.00%
41.72 0.00%
24.4 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.