1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

UFF BANQUE
19.500 EUR
-0.26% 

FR0000034548 UFF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    19.450

  • clôture veille

    19.550

  • + haut

    19.750

  • + bas

    19.450

  • volume

    1 956

  • valorisation

    317 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    20.11.19 / 17:07:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    18.550

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    20.400

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    0.7 EUR

  • date dernier dividende

    05.11.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet UNION FIN.FRANCE

UFF BANQUE : à lire

jeboost
11 janv. 201905:48

Les actifs risqués étant valorisés pour une entrée en récession, dont l'occurrence semble peu probable cette année, Lazard Frère Gestion les favorise en ce début d'année. Quels que soient les indicateurs utilisés (Inscriptions hebdomadaires au chômage, indicateurs avancés...) par le gestionnaire d'actifs, les signes avant-coureurs d'une récessions aux Etats-Unis ne sont pas présents. Un ralentissement économique est néanmoins jugé probable en 2019 car l'effet positif du plan de soutien budgétaire va diminuer et le repli du taux d'épargne ne devrait pas se reproduire.

Autre principal sujet de préoccupation des investisseurs avec le risque d'une récession aux Etats-Unis : la conjoncture chinoise.

Le diagnostic de la société de gestion se veut rassurant, l'économie chinoise étant en phase relance. La Banque populaire de Chine a ainsi encore récemment réduit le coefficient des réserves obligatoires pour les banques tandis que le gouvernement a annoncé des baisses d'impôts significatives pour les ménages. Ces dernières devraient représenter entre 0,5 et 0,6 point de PIB.

En Europe, Lazard Frère Gestion anticipe un rebond de la croissance, qui a été perturbée par de nombreux facteurs en 2018 : incertitude politique en Italie, changements de normes dans l'automobile... Le PIB devrait profiter du prochain retour à la normale de la production automobile, du gain de pouvoir d'achat lié à la baisse du pétrole, et point important, 2019 sera la première année d'assouplissement des politiques budgétaires.

Dans ce contexte économique, la baisse des actions en fin d'année a donné envie d'acheter au gérant, ce recul ayant eu lieu trop vite et ayant été trop important. " Les PER sont sur des niveaux en dessous desquels ils ne sont allés que lors de la Grande Crise Financière et de la crise de la zone euro ", fait-il remarquer. Un tel recul ne se produit généralement qu'entre trois mois avant et six mois après une récession.

S'agissant des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, " on peut raisonnablement penser qu'il y ait un accord ", a déclaré Régis Bégué associé-gérant de Lazard et Directeur de la gestion actions. " Quel qu'en soit le contenu, l'effet sera très positif sur les marchés car il marquera la fin de l'incertitude " a-t-il ajouté. Lazard Frère Gestion recommande donc une position tactique longue tout en ayant à l'esprit de rester flexible.

Au sein des marchés actions, Régis Bégué distingue l'automobile, secteur où il existe le plus de potentiel cette année. Les facteurs négatifs pour ces valeurs en 2018, les nouvelles normes d'essais d'homologation des véhicules, la guerre commerciale et la situation en Chine sont réversibles positivement cette année. Sa préférence va aux constructeurs qui ont opéré un important transfert des coûts fixes vers les équipementiers. Le Directeur de la gestion actions souligne que l'activité automobile est implicitement valorisée à 0 dans le cours des constructeurs.

S'agissant du High Yield, Lazard Frère Gestion considère que les investisseurs sont bien payés pour le risque pris.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • griebel
    16 janvier 201912:56

    Merci pour ce post

    La bourse a bien souvent 6 mois d'avance sur l'économie !!

    Signaler un abus

Retour au sujet UNION FIN.FRANCE

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer