1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet TEAM PARTNERS NON RGP

TEAM PARTNERS NON RGP : Opération sauvetage pour Team Partners

M656196
05 juin 200808:11

Journal
La Tribune - 05/06/08 - 429 mots

INFORMATIQUE

Opération sauvetage pour Team Partners

La SSII cherche à lever plus de 10 millions d'euros. Reprise fin 2006 par Weinberg Capital, elle est au bord de la cessation de paiements.

L'action Teampartners

Team Partners va finir par coûter très cher à Weinberg Capital. Après avoir déboursé plus de 23 millions d'euros pour prendre le contrôle de la SSII, le fonds d'investissement de Serge Weinberg, l'ancien patron de PPR, s'apprête à injecter 10 millions d'euros supplémentaires. Au bord de la cessation de paiements, Team Partners vient de lancer une émission d'actions à bons de souscription d'actions (Absa). Celle-ci est garantie par la participation de TPG Holding, société détenue à 75 % par Weinberg Capital et qui contrôle 65,97 % du capital de Team Partners.
Ce projet d'augmentation de capital a suscité de vives critiques de la part d'actionnaires minoritaires alors que la récente division par 5 de la valeur nominale des actions a renforcé son effet de dilution. Pour le limiter, les actionnaires disposent d'un droit préférentiel de souscription. En cas de non-souscription, un actionnaire verra sa participation divisée par trois.

Un traitement de choc indispensable, selon Mohamed Bouighamedane, qui a pris la présidence de Team Partners en février dernier. " Nous n'avons obtenu le report des dettes fiscale, sociale et bancaire de la société qu'à condition de lever 10 millions d'euros avant le 30 juin ", explique-t-il à La Tribune. Depuis le rachat de Datem, en octobre 2006, avec l'appui de Weinberg Capital, la SSII est percluse de dettes (54 millions d'euros fin avril 2008 pour 27 millions de capitaux propres) et ne peut plus faire face à ses obligations financières. " Les insuffisances s'élèvent à 26,1 millions d'euros ", indique-t-elle dans sa note d'opération.

RETROUVER L'EQUILIBRE D'ICI A LA FIN DE L'ANNEE,

Cette augmentation de capital suffira-t-elle ? " Cela doit nous permettre de tenir jusqu'en 2009 et le retour de la croissance ", assure Mohamed Bouighamedane. La SSII disposera de peu de marge d'erreur. Les 10 millions d'euros serviront à " absorber le coût global anticipé des mesures de restructuration à hauteur de 8,7 millions d'euros ". Ce plan prévoit plusieurs fermetures de site de Datem dont l'activité de gestion des clients des journaux et magazines est fortement touchée par la crise de la presse écrite en France. Il doit permettre de retrouver, avant la prise en compte des coûts de restructuration, l'équilibre d'exploitation d'ici à la fin de l'année. En 2007, Team Partners a perdu 21,7 millions d'euros.

O. PI.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet TEAM PARTNERS NON RGP

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer