1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

SMOBY
28.000 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0000060154 SMO

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    28.000

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    0 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    26.06.08 / 08:14:17

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet SMOBY

SMOBY : et ca ds le figaro:

ciclone
05 avr. 200814:55

Les petits actionnaires de Smoby vont demander réparation
Auteur : Krfd7052
Msg n° 51 du forum FR0000060154
http://www.boursica.com/bourse/forum/FR0000060154/51
Date : lundi 31 mars 2008 à 23h37

Les petits actionnaires de Smoby vont demander réparation


Les petits actionnaires pourraient bien se réveiller dans le dossier Smoby après la mise en détention de son ancien PDG, Jean-Christophe Breuil. Dans la soirée de jeudi, le petit-fils du fondateur de cette entreprise jurassienne de jouets a été mis en examen, notamment pour « abus de biens sociaux », « blanchiment en bande organisée d'abus de biens sociaux», mais aussi pour « publication ou présentation de bilan inexact » par un juge d'instruction de Nancy. Il est soupçonné d'avoir mis en place un système de détournement des fonds de Smoby, via des sociétés écrans basées à l'étranger. Selon « Le Figaro », les enquêteurs craignaient de voir Jean-Christophe Breuil « quitter le pays en ayant auparavant organisé son insolvabilité (vente de collection de voitures et de ses actifs immobiliers) ».

Les adhérents de l'Appac (Association des petits porteurs actifs) ont déjà déposé il y a deux mois une plainte contre X pour présentation de faux bilan et de fausses informations ayant influencé le cours de Bourse. « C'est ce que nous faisons à chaque fois quand se présente ce type d'affaire», explique Me Didier Cornardeau. Son association a déjà été contactée par plus de 80 actionnaires de Smoby. Le cours de leur société avait chuté de 69 % dans les dix-huit mois avant sa suspension.

Croissance externe « effrénée »

L'Appac a l'intention de déposer une plainte complémentaire demandant l'extension du dossier au conseil d'administration de Smoby et aux commissaires aux comptes, membres du cabinet Grant Thornton, qui étaient chargés chaque année de valider les chiffres du groupe. « Il faut rechercher les responsabilités au-delà du PDG », reprend l'avocat. Ce qui permettait alors aux petits porteurs de se retourner vers d'autres personnes solvables pour obtenir réparation de leur préjudice.

L'Appac va également demander à l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'ouvrir une enquête. « Dans ces petits dossiers qui concernent de 200 à 300 petits actionnaires, comme Sidel ou Marionnaud, il ne faut pas espérer plus de 6 millions à 10 millions d'euros pour l'ensemble des plaignants», estime le spécialiste. Colette Neuville, présidente de l'Adam (Association de défense des actionnaires minoritaires), estime, de son côté, qu'« il ne faut pas donner de faux espoirs. Ce type d'affaires peut durer des années, sans forcément quelque chose au bout ».

Jeudi soir, le procureur adjoint de Nancy, Yvon Calvet, a indiqué que « certains faits de malversation sont reconnus, même s'il y a des contestations sur leur montant», estimé à plusieurs millions d'euros. Ce que contestent les avocats du prévenu, Mes Annie David et Alain Ribeyre. Ces pratiques ont pesé sur la gestion du groupe. Jean-Christophe Breuil avait pris la tête du fabricant de jouets en 1993 après la disparition de son père. Il avait alors engagé une croissance externe « effrénée », en achetant Majorette-Solido en 2003, puis Berchet en 2005, au prix d'un lourd endettement. Il avait ensuite créé des filiales à l'étranger, notamment une en Chine, qui sont aujourd'hui étudiées à la loupe par les enquêteurs. Mise en redressement judiciaire, la société a été reprise début mars par l'allemand Simba, qui prévoit de licencier plus de la moitié des salariés en France, soit quelque 600 personnes.


Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

4 réponses

Retour au sujet SMOBY

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer