1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

NOVAGALI PHARMA
5.860 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0010915553 NOVA

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    5.860

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    96 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    12.12.11 / 17:35:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    22.06.11

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet NOVAGALI PHARMA

NOVAGALI PHARMA : Amakem + Novagali: nouvelles stratégies

M6519437
12 sept. 201113:04

Amakem et Novagali, deux nouvelles stratégies contre le glaucome

Tandis que le belge Amakem prépare son entrée en clinique avec un nouveau principe actif dans le traitement du glaucome, le français Novagali présente les résultats d'un essai de phase II montrant les avantages d'une formulation innovante d'une molécule ayant déjà fait ses preuves.

La société belge Amakem a annoncé le 6 septembre la conclusion d'un tour de table de série A de 18 millions d'euros, avec la participation d'investisseurs internationaux tels Forbion Capital Partners, Crédit Agricole Private Equity ou encore Vesalius BioCapital. Une nouvelle preuve que sur un segment de marché thérapeutique déjà bien couvert par les big pharma, il reste de la place pour l'innovation portée par les petites sociétés biopharmaceutiques. L'entreprise flamande, créée début 2010, s'attaque en effet au glaucome, une maladie touchant plus de 70 millions de personnes dans le monde et dont le marché mondial en 2010 était estimé à 5,8 milliards de dollars. Un marché dominé par les analogues des prostaglandines comme Xalatan® (latanoprost) de Pfizer (1,75 milliard de $ de chiffre d'affaires en 2010 (1)), qui permettent de réduire la pression intraoculaire (PIO).

AMA0076 : un nouveau mode d'action
« Les prostaglandines ne sont pas efficaces chez 30 à 35 % des patients », relève Jack Elands, directeur général d'Amakem. Un constat qui a conduit a plusieurs sociétés à s'intéresser à des mécanismes d'action différents de celui des prostaglandines. Amakem et d'autres entreprises ont ainsi choisi de développer des inhibiteurs de Rho-kinases (ROCK). Alors que les prostaglandines facilitent l'élimination de l'humeur aqueuse par la voie dite uvéosclérale, les inhibiteurs de ROCK favorisent son évacuation par la voie trabéculaire, aboutissant également à une réduction de la pression intraoculaire. La société américaine Aerie Pharmaceuticals a déjà atteint la phase IIb de développement clinique avec une molécule de cette nouvelle classe thérapeutique.

Une activité mieux localisée
Outre une nouvelle voie d'action, Amakem apporte une deuxième innovation par rapport à ses concurrents : dès qu'elles quittent l'organe cible, les molécules issues de sa plate-forme technologique sont dégradées en métabolites inactifs : de quoi éliminer bon nombre d'effets secondaires indésirables. « Ce concept d'inactivation de la molécule hors de l'organe cible ne fonctionne pas que pour les ROCK », souligne Jack Elands, précisant que la société a déjà déposé des brevets sur d'autres cibles intracellulaires.

En phase I en 2012
Pour l'heure, la société compte mettre à profit les 18 millions d'euros fraîchement réunis pour établir la preuve de concept clinique dans le traitement du glaucome avec son composé le plus avancé, AMA0076. Celui-ci devrait entrer en phase I clinique aux Etats-Unis à partir de juillet 2012. Les essais de phase II, dont les résultats pourraient arriver fin 2013, début 2014, devront montrer l'efficacité d'AMA0076 par rapport à celle du latanoprost dans la réduction de la PIO, ainsi que sa capacité à diminuer certains effets secondaires très gênants pour le patient comme l'hyperhémie (œil rouge). Amakem devrait alors conclure un partenariat industriel pour achever le développement de son produit... à moins qu'une éclaircie inattendue du marché lui permette d'envisager un financement via une entrée en Bourse.

Catioprost® : une formulation sans conservateur
La stratégie d'innovation de Novagali Pharma ne porte pas sur le principe actif mais sur la formulation de son médicament candidat dans le traitement du glaucome. La société française vient d'annoncer les résultats d'un essai de phase II conduit aux Etats-Unis avec Catioprost® VS. Ce composé associe le latanoprost et sa technologie Novasorb®, émulsion cationique facilitant l'administration locale des médicaments oculaires.
« 60 % des patients souffrant de glaucome développent également des maladies de la surface oculaire, liées à l'âge mais qui peuvent aussi être causées par les conservateurs contenus dans les collyres utilisés dans le traitement du glaucome », explique Jérôme Martinez, président du directoire de Novagali Pharma. La technologie Novasorb®, déjà mise à l'œuvre dans un autre médicament commercialisé par Novagali (Cationorm®) dans le traitement des symptômes de la sècheresse oculaire, permet de formuler les prostaglandines sans avoir besoin de recourir aux conservateurs.

Une surface oculaire mieux préservée
Lors de l'essai américain de phase II, impliquant une centaine de patients, Catioprost® a été comparé au Travatan Z® (travoprost) d'Alcon, une formulation de prostaglandine avec un conservateur doux. Selon les résultats annoncés par Novagali, qui devraient être prochainement présentés lors de congrès scientifiques, Catioprost® montrerait non seulement une efficacité équivalente à celle de Travatan® dans la réduction de la PIO, mais permettrait aussi d'améliorer les atteintes de la surface oculaire. « La réduction de ces atteintes devrait permettre d'obtenir de la part des patients une meilleure observance du traitement. C'est un enjeu de santé publique », résume Jérôme Martinez.
Un autre essai de phase II est en cours en France, au cours duquel les patients se voient traités par Xalatan® (formulation recourant à un conservateur) puis par Catioprost®. Les résultats, attendus pour la fin de l'année, doivent confirmer que la technologie de formulation de Novagali permet une réelle amélioration de l'efficacité du latanoprost. D'ores et déjà, l'entreprise prépare un programme d'étude de phase III, en Europe et aux Etats-Unis, qui devrait démarrer au premier semestre 2012.

http://www.pharmaceutiques.com/biopharma/archive/bp_3050.html

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet NOVAGALI PHARMA

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5679.68 -1.94%
1.08715 -0.09%
1.61 +1.26%
55.28 +0.75%
41.14 -2.43%

Les Risques en Bourse

Fermer