1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

METROLOGIC GROUP
32.000 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0000073975 MTG

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    32.000

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    128 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.07.12 / 17:10:45

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    0.35 EUR

  • date dernier dividende

    28.03.12

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet METROLOGIC GROUP

METROLOGIC GROUP : Un peu d'histoire :

eldany
11 déc. 200821:34

çà vient d'Usine Nouvelle, 2003 (bref pas dutout à jour)

Metrologic Group


L'indépendance avant tout
La PMI s'appuie sur une excellente rentabilité pour doper sa R& D, poursuivre sa croissance externe et renforcer son autonomie.


L'entreprise
N° 1 FRANÇAIS
POUR LES LOGICIELS DE MESURE TRIDIMENSIONNELLE
Siège : Meylan, près de Grenoble (Isère)
Création : 1980
Activité : logiciels et matériels de mesure pour l'industrie mécanique
Dirigeant : Philippe Cimadomo
Actionnariat : 32,1 % au P-DG, 35,26 % aux dirigeants, 32,63 % sur le Nouveau marché
CA 2002 : 18,9 millions d'euros
Croissance : 258 % depuis 5 ans
Marge nette : 35 %
Effectifs : 110 salariés



Faute de trouver du " made in France ", Philippe Cimadomo décide, à 19 ans, de concevoir son propre matériel de visualisation des cotes lors du déplacement d'une pièce sur un centre d'usinage. On est en 1980 et ce Grenoblois de 19 ans, technicien en électronique, crée sa société avec un copain de cours, Gilles Bartoli. Vingt ans plus tard, Metrologic emploie 110 salariés. Spécialisée depuis 1986 en logiciels de mesure tridimensionnelle pour le contrôle qualité, la firme iséroire a réalisé 18,9 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2001-2002, dont 71% à l'export grâce à ses six filiales aux Etats-Unis, en Allemagne et en Italie et à la traduction de ses logiciels en six langues étrangères. Mais également avec l'appui d'un réseau de revendeurs qui lui ouvre l'accès aux marchés nippon, coréen ou chinois. Là, il est vrai, ce sont d'abord des "locomotives" comme Volkswagen ou PSA qui l'ont entraîné. Car, de Turin à Detroit, le Grenoblois a installé ses filiales aux portes des grandes usines automobiles. Conséquence, son taux de pénétration chez les constructeurs atteint les 10% (et 15% chez les équipementiers). Et Métrologic peut encore compter sur de beaux gisements de croissance.
De plus, ses logiciels, dédiés au matériel de contrôle des pièces, intéressent un secteur aussi exigeant que l'aéronautique. Et toutes les industries mécaniques. Des débouchés très divers auxquels l'éditeur accède d'autant plus facilement que son offre standard peut s'adapter aussi bien à un composant de précision pour l'horlogerie qu'à un nez d'avion. De surcroît, il réalise le quart de son activité directement auprès des fabricants de machines à mesurer et de systèmes de mesure tridimensionnelle (une trentaine d'acteurs dans le monde).
Bilan : Metrologic estime sa part de marché à 10 % du parc installé dans le monde (80000 machines dont 12 000 à rééquiper chaque année, auxquelles s'ajoutent 8 500 nouvelles machines produites tous les ans). Enfin, la firme est également présente dans l'électronique de commande et les interfaces ainsi que dans le service : rééquipement, vérification des moyens de mesure avec calibrage des machines, mise en route des gros projets, maintenance et formation. Autant de relais de croissance.

Autofinancer le développement
Le hic évidemment c'est l'état actuel des investissements industriels : leur repli a ralenti dès 2001 l'activité de l'entreprise. Il a fait chuter les ventes de 4 % pour le dernier exercice, alors que l'activité progressait de 30 à 100% l'an jusque là : + 258% de 1996 à 2001, un record qui mérite d'être rappelé. Et autre exploit, malgré la baisse de ses ventes en 2002 et l'érosion de son résultat net (-5%), la firme a réussi à maintenir, l'an dernier, à35% sa marge nette. Enfin, 2003 ne s'annonce pas si mal. A dollar constant, les ventes ont repris un rythme de croissance durant les premiers mois : + 9,9 % par rapport à la période équivalente de 2002. De quoi conforter les prévisions : 21 millions d'euros de ventes attendues, soit une croissance de 10% et 32 % de marge nette.
Cette santé financière Philippe Cimadomo s'en sert pour renforcer son indépendance. Il s'est constitué une cagnotte équivalente au chiffre d'affaires. Elle lui permet d'autofinancer le développement de son entreprise. Sa priorité : doper le savoirfaire. La moitié des effectifs (34 ans de moyenne d'âge) planche en recherche-développement. Et le budget consacré à l'innovation représente 12% budget que la firme a augmenté de 55% en 2002. Si Philippe Cimadomo a les moyens de ses ambitions, il a néanmoins ouvert son capital en 1999, préférant la Bourse et ses petits actionnaires à un partenaire qui aurait écorné son indépendance. Objectif de cette introduction : conforter la stratégie de croissance externe. Première opération : le rachat de son rival choletais Pixis, qui lui a offert un visa d'entrée chez BMW et Volkswagen. Puis, en 2001, les emplettes se poursuivent avec la prise de contrôle du bureau d'études italien Inter-Prog et, en mai 2002, avec l'acquisition, à l'américain Adept, de Silma, un spécialiste californien de la simulation et la programmation des systèmes de mesure. " Nous avons repris ces sociétés pour la compétence de leurs ingénieurs et développeurs, ainsi que pour leurs parts de marché ", commente Philippe Cimadomo.
Indépendance, le maître mot. Toutes ces opérations ne visent qu'à la renforcer. " Nous sommes concurrencés par des éditeurs comme l'américain Wilcox ou l'allemand Faro, qui a repris Cats. Mais aussi par des constructeurs de machines tel le suédois Hexagon, qui a acquis Brown & Sharpe et ses marques DEA, Tesa et Leitz. Face à ces derniers, notre force réside justement dans notre indépendance, analyse Philippe Cimadomo. Nos clients constructeurs rechignent à s'équiper avec des logiciels vendus par leurs concurrents. " Revers de la médaille : " la nécessité d'offrir une totale compatibilité entre nos logiciels et le matériel existant, voire ancien, ainsi que les nouveaux équipements qu'il nous faut équiper ", souligne le patron.

Conquérir de nouvelles parts de marché
Son souci d'autonomie n'empêche pas la PME d'établir des partenariats. Son accord de développement avec la filiale américaine de Dassault Systèmes lui permet d'adapter son logiciel à l'environnement Catia du géant de la CAO, de gagner l'amont du process de production et d'avoir un accès privilégié aux clients de son partenaire.
L'avenir ? Poursuivre la marche à l'exportation, en prenant de nouvelles parts de marché, en Asie essentiellement. Et doper le savoir-faire par des "compléments " technologiques. Encore des rachats en perspective.

C. M.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

2 réponses

  • Jea.Bocq
    05 mars 200917:43

    Une qui a échappé à la rapacité des vautours de Bercy.

    Signaler un abus

Retour au sujet METROLOGIC GROUP

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6099.72 -0.19%
0.0047 -34.72%
1.088 -23.60%
32.33 +1.94%
2.194 -7.70%

Les Risques en Bourse

Fermer