1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet KERTEL

KERTEL : Matignon défavorable à 4ème opérateur ?

pislard
15 oct. 200812:50

Matignon serait défavorable à un 4ème opérateur mobile


Olivier Hensgen,
DOW JONES NEWSWIRES


PARIS (Dow Jones)--Le gouvernement préférerait attribuer les fréquences de la quatrième licence de téléphonie mobile française aux trois opérateurs actuels - Orange, SFR et Bouygues Telecom - plutôt qu'à un nouvel entrant, rapporte mercredi Le Figaro sur son site Internet.

"La quatrième licence, c'est à 98% enterré," selon une source citée par le quotidien.

Si elle était avérée, cette position constituerait un sérieux revers pour les ambitions dans la téléphonie mobile de l'opérateur de téléphonie fixe Iliad (403591.FR), la maison mère de Free, qui a fait part de son intérêt pour la quatrième licence à de multiples reprises.

Iliad, qui demande à bénéficier de conditions financières aménagées pour cette licence en raison de la maturité du marché, n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Le cabinet du Premier ministre François Fillon n'était pas disponible pour apporter un commentaire.

Si elle est confirmée, la position du gouvernement irait par ailleurs à l'encontre des recommandations du régulateur français des télécommunications, l'Arcep.

Fin septembre, l'Arcep avait recommandé, au terme d'une consultation publique de près de six mois, que la quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération soit attribuée à un nouvel entrant, soit dans son intégralité, soit à raison de quelques fréquences seulement.

Cette consultation publique, qui avait été lancée en avril à la demande de Matignon, excluait en revanche "à l'unanimité", selon l'Arcep, le scénario d'une répartition des fréquences de la licence entre différents opérateurs, sans que certaines d'entre elles soient réservées à un nouvel entrant.

Dans une lettre confidentielle envoyée au gouvernement, dont le quotidien La Tribune a révélé certains éléments, l'Arcep allait plus loin, en plaidant pour une baisse du prix de la licence, qui se monte à 619 millions d'euros. Le régulateur estimait ainsi "souhaitable" un aménagement des conditions financières de l'attribution de la licence et "nécessaire" leur révision.

Le prix de la licence "doit prendre en compte l'évolution des conditions de marché, tout en veillant à ne pas rompre l'équité," observait le régulateur.

L'action Iliad, dont les projets dans la téléphonie mobile ont toujours été perçus fraîchement par le marché, gagne 5%, à 52,28 euros, mercredi matin à la Bourse de Paris.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet KERTEL

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer