1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

DEBUSCHERE
0.120 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0000053308 MLDEB

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    0.120

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    0 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    25.06.13 / 15:13:04

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    30.09.09

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet DEBUSCHERE

DEBUSCHERE : Une b

avgold
20 août 201220:02

Article trouvé dans la nouvelle république

Vienne - Chasseneuil-du-Poitou - Social
Le Crédit Agricole doit prêter 1,5 million au groupe BH
27/07/2012 05:46


La cour d’appel a décidé hier que le Crédit Agricole devra prêter 1,5 million au groupe BH. Si l’argent n’est pas versé lundi, deux entreprises seront liquidées.


Les coprésidents du groupe BH et des salariés hier à la sortie de l'audience. Si nous n'avons pas l'argent lundi matin au plus tard, nous ne pourrons pas maintenir l'activité. Pour Valéry Blandin, coprésident du groupe BH (Debuschère et Bourguignon, entreprises de travaux), qui emploient 220 personnes, il n'y aura pas d'autre issue que la liquidation des sociétés si 1,5 million d'euros n'est pas versé par le Crédit Agricole Poitou Touraine rapidement.

La cour d'appel de Poitiers qui examinait l'affaire hier a ordonné que le Crédit Agricole accorde, comme convenu, ce complément de prêt. La banque faisait appel du jugement du tribunal de commerce rendu la semaine dernière. Il avait décidé que le Crédit Agricole devait tenir ses engagements auprès du groupe, pour la poursuite d'activité de Debuschère, ce qu'il se refusait à faire, et à verser 10.000 € par jour de retard à compter du prononcé de la décision. Un encours de 3,2 millions, au nom de Debuschère, avait également été renégocié avec le Crédit Agricole qui avait promis de les octroyer. Sur ce point, la cour d'appel a donné raison à la banque. « La société (Debuschère) sera incapable de restituer un centime », plaidait hier Me Jean-Pierre Cosset pour le Crédit Agricole, bilans à l'appui. « Toutes les échéances précédentes, les frais bancaires ont été honorés », renvoie l'avocat du groupe BH, Me Fabrice Girard.

Les salariés payés qu'à moitié en juin

« Le plus urgent, c'était le million et demi, déclarait hier soir Valéry Blandin. Il faut que nous payions les salariés. » Salariés qui n'ont perçu que la moitié de leur paie de juin. Pour le reste, les 3,2 millions, le groupe BH n'entend pas en rester là.
Un prêt avait été sollicité dans le cadre du plan de continuation de la société Debuschère, placée en redressement judiciaire et reprise en 2010. Un million et demi a été accordé comme convenu en juillet de cette année-là et la même somme aurait dû l'être un an plus tard, sous condition de résultats. « Nous sommes pourtant largement au-delà », constate Marie-Jeanne Tartarin, représentante du personnel.
Pour la première fois hier, les employés manifestaient avec leurs collègues de l'entreprise Bourguignon (placo), dans le même bateau puisque les deux entreprises, toutes deux holdings de BH, sont aussi interdépendantes sur le plan administratif. Une quarantaine d'entre eux a brandi des banderoles « banquiers voyous », « CA, pas de parole », devant le siège poitevin de la banque avant de rejoindre les marches du Palais de justice tandis que la cour d'appel examinait le dossier.

Stéphanie Comte

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

2 réponses

  • avgold
    20 août 201220:03

    Signaler un abus

  • alebon2
    21 août 201215:57

    Merci pour l'information.

    Signaler un abus

Retour au sujet DEBUSCHERE

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5679.68 -1.94%
1.08735 -0.07%
1.61 +1.26%
54.98 -2.19%
41.14 -2.43%

Les Risques en Bourse

Fermer