1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

LAURENT PERRIER
75.000 (c) EUR
+0.27% 

FR0006864484 LPE

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    75.000

  • clôture veille

    74.800

  • + haut

    75.200

  • + bas

    75.000

  • volume

    227

  • valorisation

    446 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    31.03.20 / 16:15:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    67.600

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    82.400

  • rendement estimé 2020

    1.38%

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    18.63

  • dernier dividende

    1.15 EUR

  • date dernier dividende

    17.07.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet LAURENT-PERRIER

LAURENT PERRIER : Vins et spiritueux français

charbonj
20 févr. 200820:48

Vins et spiritueux français: nouvelle année record pour les exportations en 2007

Par Par Christian CHARCOSSEY AFP - Mercredi 20 février, 17h44PARIS (AFP) - Grâce à ses champagnes et à ses cognacs, mais aussi aux bordeaux et aux bourgognes qui ont repris des couleurs, la France a battu en 2007 son record d'exportations de vins et spiritueux, qui se sont élevées à 9,34 milliards d'euros.

(publicité)
"Cela représente l'équivalent de 180 Airbus ou 400 AGV-TGV de la quatrième génération", s'est félicité Philippe Castéja, président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS), mercredi lors d'une conférence de presse.

Premier pays producteur viticole, la France a exporté en 2007 pour 9,34 milliards d'euros de vins et spiritueux, en progression de 6,9% sur 2006, battant le record de 2006 (8,74 milliards).

Mais la course aux records est peut-être terminée. "Ces résultats exceptionnels en 2007 ont vraisemblablement atteint un palier, laissant présager une année 2008 plus préoccupante", avertit la FEVS.

Elle évoque notamment la parité défavorable de l'euro par rapport au dollar et au yen, de même qu'un risque sérieux de ralentissement économique en Amérique du Nord, qui a déjà commencé à se faire sentir.

De plus, les faibles vendanges dans l'hémisphère Sud ces dernières années en raison des conditions météorologiques pourraient ne pas durer.

Le renouveau des exportations des vins "tranquilles" (hors effervescents) a contribué à la progression en 2007 (+2,6% en volume mais +7,1% en valeur) pour un montant total de 4,16 milliards.

Les champagnes (+1O,4% en valeur, 2,36 milliards), avec 148 millions de bouteilles exportées sur un total de 338,7 millions de bouteilles vendues en 2007, et les cognacs (+11,9%, 1,68 milliard pour 157 millions de bouteilles) progressent encore plus, ainsi que l'armagnac (+17,5%).

Autre satisfaction pour les professionnels: "les prix moyens augmentent en 2007 pour la quasi-totalité des vins et spiritueux, confirmant ainsi la +premiumisation+ grandissante des marchés".

Au total, le secteur dégage le deuxième excédent net (8,2 milliards d'euros) du commerce extérieur français derrière l'aéronautique, mais devant les parfums et l'automobile.

"Les vins et spiritueux représentent à eux seuls 91% de l'excédent (9,1 milliards) agroalimentaire français", se réjouit M. Castéja.

Les Etats-Unis, avec près de 2 milliards d'euros, restent toujours le premier client, malgré une baisse de 3% en valeur à cause principalement de la parité euro/dollar, devant la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Belgique et le Japon.

Les 10 premiers pays clients représentent plus des trois quart des expéditions.

Les exportations ont bondi vers l'Asie (+15,3%), notamment vers la Chine (+145,6%), qui apparaît au 11e rang des clients de la France dans ce secteur, et serait même au 8e rang si les statistiques des Douanes incluaient Hong Kong.

"La Chine, déjà notre troisième client pour le cognac, nourrit beaucoup de nos espoirs", dit M. Castéja, en soulignant que le pays le plus peuplé au monde compte déjà des centaines de milliers de millionnaires.

Toutes les régions viticoles profitent de l'embellie des exportations, à l'exception du Beaujolais (-8,7%) et du Languedoc-Roussillon (-2,5%). C'est surtout le cas de la Bourgogne (+21,5%), des Côtes du Rhône (+10,1%), du Bordelais (+8,8%) et du Bergeracois (+7,8%).

Pour les vins de pays et les vins de table, "la France, si elle veut affronter la concurrence du Nouveau Monde, devra se doter de marques internationales fortes", conseille la FEVS.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet LAURENT-PERRIER

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

59.34 -2.61%
15.348 -0.57%
6.69 -0.12%
27.51 -2.62%
FDJ
22.7 +0.93%

Les Risques en Bourse

Fermer