1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

SOLOCAL
0.5270 (c) EUR
+0.19% 

FR0012938884 LOCAL

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.5315

  • clôture veille

    0.5260

  • + haut

    0.5450

  • + bas

    0.5225

  • volume

    2 157 930

  • valorisation

    308 MEUR

  • capital échangé

    0.37%

  • dernier échange

    13.12.19 / 17:35:19

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.5010

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.5530

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    8.74

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    04.03.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet SOLOCAL GROUP

SOLOCAL : Les briques s'accumulent !

123tro
18 mai 201718:34

Les briques s'accumulent et nous sommes proches de la ligne ! mais ne vendons pas encore la peau de l'ours et continuez d'apporter vos briques..
Aux quelques forumeurs qui s'étonnent de nous voir ici avec des arguments du type : "si vous n'êtes pas contents, allez voir ailleurs ", je peux leur donner un élément de réponse :
Une société est un bien social qui associe les actionnaires , les salariés, les fournisseurs et les clients. Elle n'est la propriété ni des actionnaires , ni des clients , ni des fournisseurs , ni des clients. En revanche chacun à des droits et des devoirs. Il se trouve que les actionnaires sont ceux qui fournissent le capital nécessaire pour que la société puisse exister et se développer. Les actionnaires , à la différence des salariés qui ont un contrat de travail ne sont rémunérés que s'il y a des bénéfices et encore après que la société ait conservé ce qui lui est nécessaire sur ce bénéfice.
L'information dont dispose les actionnaires pour investir vient principalement du management de la société.
En 2014, le management a expliqué aux actionnaires qu'il était nécessaire de procéder à une augmentation de capital sur la base de 15 euros par action. De mémoire la pilule a été dure à avaler par les actionnaires , mais ils ont fait confiance au management et ont apporté la modeste somme de 440 ME (on aurait tort de croire que seuls Dassault et Rotschild ont apporté cette somme : il est apparu qu'il s'agissait d'une multitude de "petits" actionnaires qui confiants dans ce qui leur était dit par le management (Le Président s'appelait JPR et était conseillé par un certain RDM) ont investi peu ou prou leurs économies).
Pour ceux qui ont la mémoire courte , je les invite à relire les déclarations de JPR , à l'issue de l'augmentation de capital, qui leur promettait un avenir radieux.
Toujours pour mémoire, le sieur RDM a perçu de Solocal un cheque de 430.000 euros pour ses conseils et est entré au conseil d'administration de Solocal, JPR lui en cédant la présidence.
Sans qu'il soit besoin de revenir sur les douze derniers mois où l'on entendait un certain AL réclamer avec force la démission de RDM et JPR, les traitant de noms d'oiseaux, il a été proposé de nouveau aux actionnaires une nouvelle augmentation de capital mais cette fois ci sur la base de 1 euro.
En moins de trois ans une destruction de valeur de 14 euros par titre soit au total une destruction de valeur de 560ME sans que dans le même temps la société ait été déficitaire : bien au contraire , dans la même période , elle a accumulé 100 ME de bénéfices, versé à l'Etat près de 80ME d'impot sur les bénéfices et payé des frais financiers à des taux exorbitants
Il n'est donc pas illégitime pour un actionnaire qui , en trois ans , a vu son épargne investie sur les conseils du management, fondre de plus de 95%, s'interroger sur le maintien de ce management dès lors que la société opère sur un secteur normalement en développement et porteur d'avenir..
Dans notre action ,nous ne demandons que la révocation de deux administrateurs bien que la tentation fut grande d'aller au delà. :
RDM : le Président : sauf erreur à la lecture de son cv, il n'a aucune compétence "industrielle" utile à Solocal. Inspecteur des Finances, son cerveau est sans doute bien structuré mais en quoi est t-il utile à Solocal ; ses conseils en 2014, pourtant bien rémunérés , se sont révélés avoir des conséquences catastrophiques (il s'agissait pourtant d'un montage financier relevant de sa partie et de son supposé savoir faire). Il a par ailleurs participé à la décision (sans doute avec JPR?) de refuser à l'été 2014 un refinancement de la dette sous forme d'obligations convertibles alors que les conditions de marché étaient encore favorables : mauvais conseils et mauvaise décision qui , tous deux , ont largement participé à la destruction de valeur.
Sa piteuse prestation lors de l'AGE du 15 décembre pour essayer d'expliquer pourquoi le conseil avait décidé de passer outre le rejet par l'AGE du 19 octobre de sa propre rémunération et des rémunérations variables de JPR et Pingard , ne plaide pas non plus en sa faveur.
Pour ce qui le concerne , son plaidoyer se résumait à : "je suis moins bien rémunéré que des présidents de société comparables" ; il oubliait de faire la comparaison sur la destruction ou la création de valeur par ces mêmes présidents mieux rémunérés que lui. Par ailleurs , il est Président à temps plein de Dexia , à Bruxelles, et aux dernieres nouvelles , plutôt "bien nourri". (sans doute mieux que les actionnaires de Dexia)
Pour ce qui est des rémunérations variables de JPR/Pingard, nous avons eu droit à un parfait exercice de mauvaise foi (le journaliste de BFM, assis derrière moi , n'en revenait pas) : au pretexe que les actions "de performance" (!!!) attribuées en 2011, 2012, 2013, avaient perdu de la valeur, il était "équitable" de compenser cette perte de valeur en maintenant , contre l'avis de l'AGE, les rémunérations variables au titre de 2015 : prenant sans doute les auditeurs pour des béotiens , il a essayé même de faire pleurer dans les chaumières en indiquant que cette moins value n'était pas déductible d'autres plus values de portefeuille et "qu'en plus" , suprême infamie du fics français, si nos deux lascars vendaient leurs actions , ils auraient à acquitter une impot sur la plus value.
Il omettait seulement de préciser qu'il s'agissait d'actions gratuites et que le terme "performance " signifie bien ce qu'il signifie et la valeur de cette attribution est bien liée à la performance de l'action qui découle de la performance du management. Je n'ai pas entendu RDM de proposer une compensation pour l'actionnaire qui , lui, ne les avait pas eu "gratuitement".
Enfin , ceux qui ont eu la chance d'assister à l'AGE du 15 décembre (ou de la visionner) se souviendrons de la "première" ukrainienne de RDM en remettant au vote une résolution rejetée (nous tenons la video du parlement ukrainien où RDM a du faire un stage, à disposition sur notre blog www.solocalensemble.com).
Donc , pour nous , exit RDM et qu'il vive en paix à Bruxelles (l'homme n'est d'ailleurs pas antipathique et surement un bon partenaire plutôt pour le bridge que pour la belote).
Madame Cécile Moulard !!! pourquoi le document de référence dit -il qu'elle est administrateur indépendant (sauf à jouer sur les mots de façon spécieuse) depuis 2013 ? : elle siège au conseil depuis 2011 où à l'époque , elle était représentante de media annuaire, la holding de KKR et Goldman Sachs, à l'origine du désastreux LBO qui a conduit les actionnaires à la ruine , en même temps qu'il empêchait la société d'utiliser son cash flow pour se développer.
Elle vit à San Francisco, participe à distance , selon nos informations, aux réunions du conseil mais perçoit l'intégralité de ses jetons de "présence"; elle a sans doute de vraies compétences , mais elle n'est sûrement pas unique sur le marché et il nous semble donc plus normal de rémunérer une administrateur , compétente, qui fait acte de "présence". Donc pour nous "exit " Madame Moulard et nous lui souhaitons tout le bien possible dans sa vie américaine.
Enfin les conditions d'attribution d'actions gratuites et les seuils retenus pour celle-ci et l'intéressement 2016.
Le montant des actions gratuites (6%) nous semble excessif (on peut ne pas être d'accord avec notre opinion) et nous proposons de le ramener à 3%.
En revanche le seuil de 1.53 euros pour déclencher cette attribution , nous semble relever au mieux d'une énorme farce au pire d'un vol de haut niveau que nous avions annoncé dès l'année dernière et dénonciation à laquelle participait un certain AL.
Pour ceux qui ont la mémoire trop courte , sans même rappeler les 15 euros de 2014, ou le cours de 9 euros lors du regroupement de novembre 2015, il a été "vendu" aux actionnaires que le plan de restructuration de la dette leur permettrait de retrouver une valeur de 1.85 euros par action (du seul fait que le poids de la dette soit en majeure partie transformé en actions) du fait de la souscription à l'AK à hauteur de 272 ME , on est même un peu mieux : 1500 ME de valeur d'entreprise (3 experts indépendants) - 335 ME de dette nette : 577 millions d'actions = 2.01 euros . Dans un monde normal qui n'est sans doute pas celui dans lequel évolue le management de Solocal, le seuil de déclenchement serait au minimum minimorum de 2.5/3 euros...mais c'est sans doute une manière pour le trio RDM/JPR/Pingard de s'attacher la loyauté et la fidélité des 200 heureux bénéficiaires de ce plan. NOUS SOMMES RESOLUMENT CONTRE CE HOLD UP DE GRAND CHEMIN.
Enfin , le seuil de 1.20 euros pour permettre à JPR et Pingard de "passer à la caisse" (il n'y a pas d'autre expression en l'occurrence) ; c'est tout simplement indécent.. "ces gens là , Monsieur, n'ont pas de pudeur.."
Voila, on peut aimer une société, choisir d'y investir, mais décider quand le management "dérape" ou n'est pas bon , décider de le changer et rester investi sur cette société plutôt que de la quitter. Le management n'a pas plus de droits que les autres parties au pacte social de la société.
BP

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

3 réponses

  • 123tro
    18 mai 201718:55

    Personnellement je pense que ce n'est pas de notre compétence (cet avis n'est pas unanimement partagé au sein de notre équipe) que de juger si JPR est un bon DG et de demander sa révocation . C'est le rôle des administrateurs ; à eux de décider si oui ou non , il est" the right man at the right place ".
    Il semblerait que les nouveaux investisseurs privés veuillent imposer quatre nouveaux administrateurs...

    Signaler un abus

  • Laebie
    18 mai 201719:12

    Bonjour
    Je ne comprends pas votre conclusion, il faut ou non demander le remplacement des trois personnes citées dans votre très bon compte rendu
    Slts

    Signaler un abus

  • 123tro
    18 mai 201719:23

    Nous demandons le remplacement de Robert de Metz et celui de Cécile Moulard. Nous laissons le prochain conseil renouvelé décider de l'avenir de JPR au sein de Solocal. BP

    Signaler un abus

Retour au sujet SOLOCAL GROUP

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer