1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet ICADE A ECHANG

ICADE A ECHANG : ICADE DEVOILE SON NOUVEAU VISAGE

brice4
05 déc. 200709:04

ICADE DEVOILE SON NOUVEAU VISAGE


Une seule société (Icade), trois métiers (la foncière, la promotion et les services), une gouvernance renouvelée : Icade en a définitivement fini avec son ancien modèle d’entreprise. Une fois les fusions entérinées et le statut SIIC adopté en un délai record de quatre mois, la foncière-développeur – c’est ainsi qu’elle se définit désormais – présente son nouveau visage.
Plus simple, plus lisible, plus réactive donc, Icade, quatrième foncière par sa capitalisation boursière avec un peu plus de 5 Mds€ d’actifs, entend évoluer d’un « management marchés à un management métiers » .
Métier par métier, justement, les consignes sont claires : maximiser la valeur des actifs par synergies ou par acquisitions (pour la foncière) ; atteindre un équilibre entre un développement pour le compte d’Icade et pour compte de tiers (pour la promotion) tout en valorisant ses actifs ; se donner, enfin, pour ambition d’atteindre un niveau de rentabilité de marché (pour les services). Voilà pour le plan de bataille…
Les moyens sont à la mesure de cette ambition : un plan d’investissement de 2,8 Mds€ sur quatre ans (respectivement 900 M€ pour les bureaux, 400 M€ pour les parcs tertiaires, 300 M€ pour les centres commerciaux et les commerces et 400 M€ pour les équipements publics et de santé), complété par une capacité supplémentaire estimée à 1,8 Md€. « Ce volume s’appuie sur des opérations dont nous avons la maîtrise et avec un faible risque de commercialisation » , insiste Serge Grzybowski , président d’Icade. Cette stratégie d’investissement ne peut se concevoir sans une politique d’arbitrage audacieuse, « mise en œuvre sans tabou » . Et pour cause : ce n’est pas moins d’1,6 Md€ d’actifs qui sont concernés. Les logements, en premier lieu, avec la cession programmée, sur les deux prochaines années, de 6 500 logements conventionnés en bloc et à l’occupant (sur la base de 1 000 €/m² moyen). L’ensemble de ces cessions, rendues possibles par le statut SIIC, représente une manne potentielle de près d’1 Md€. « Le résidentiel ne sera plus, en 2012, la première typologie d’actifs au sein d’Icade » , ne cache pas Serge Grzybowski. Surtout, la foncière-développeur entend se recentrer sur les logements libres avec la volonté d’investir dans cette classe d’actifs sur la base d’un rendement de plus de 5 %. L’immobilier d’entreprise est aussi au cœur du plan d’arbitrages d’Icade avec la volonté de céder, « les actifs matures » .
Icade nouvelle formule est désormais en ordre de marche pour se positionner face aux autres foncières cotées. En tout cas, elle peut – et c’est un atout de taille – compter sur le soutien sans faille de son actionnaire de référence, la Caisse des dépôts, qui passera juste sous la barre des 60 %, SIIC oblige.


Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • harfang3
    08 décembre 200719:40

    Signaler un abus

Retour au sujet ICADE A ECHANG

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer