1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour au sujet ICADE A ECHANG

ICADE A ECHANG : Subprimes pas encore de crise en France

brice4
20 nov. 200707:44

Subprimes : pas encore de crise en France

Une étude publiée ce lundi par l’Observatoire de la production de crédits immobiliers (OPCI) montre que cette dernière a progressé de 4,8% entre fin juin et fin septembre. La crise américaine ne toucherait ainsi donc pas encore la France. Jusqu’à quand ?

Alors qu’un tassement de la production avait été constaté au premier semestre 2007 (+0,1% sur un an), annonciateur d’un marché en recul, «il n'en a rien été», explique Michel Mouillart, le responsable de l’OPCI. «(…)Ni les annonces insistantes d'une perte d'entrain de la demande que la remontée des taux d'intérêt aurait dû causer, ni les conséquences si souvent décrites que la crise immobilière américaine ne devrait pas manquer d'avoir, n'ont (encore ?) eu raison du dynamisme du marché», souligne ce professeur d’économie à Paris X-Nanterre, interrogé par l’AFP.


Publicité



Ainsi, fin septembre, le montant total des prêts à l'habitat consentis s'élevait ainsi à 127 milliards d'euros, contre 125,8 milliards un an plus tôt. Michel Mouillart indique que l'hypothèse d'un attentisme pré-électoral semble s'être vérifiée et la demande a «maintenant toutes les raisons de tirer pleinement parti du nouveau dispositif de crédit d'impôt en faveur de l'accession à la propriété». Un dispositif qui a permis aux ménages d’améliorer leur solvabilité, revenue à son niveau de 2005, avant la hausse des taux d’intérêt, sur le neuf comme sur l’ancien.

Des banques généralistes en perte de vitesse

L’étude montre également que les banques généralistes continuent à perdre des parts de marché au profit des banques mutualistes et des banques spécialisées, qui signent ainsi leur grand retour au troisième trimestre.



19/11/2007
19/11/2007 18/11/2008 2 batiactu Immobilier 1 2

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet ICADE A ECHANG

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer