Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

HYPARLO
73.000 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0000061731 HYP

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    73.000

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    1 150 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    12.12.08 / 16:37:46

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2021

    -

  • PER estimé 2021

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    30.05.08

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet

HYPARLO : LES FAITS

iparleau
21 sept. 200707:32

« La société Hyparlo est une société cotée en bourse dont Carrefour a pris le contrôle total à vil prix à la suite, d’une part, de l’injonction qui lui a été faite par la Cour d’appel de Paris le 13 septembre 2005 et, d’autre part, de la décision du Groupe Familial Arlaud de céder, contraint et forcé, le contrôle du Groupe à Carrefour (Pièce n°4 : Communiqué du 21 décembre 2005 au Comité d’entreprise d’Hyparlo).

En effet, sans revenir en détail sur cette affaire qui fait l’objet d’un pourvoi en cassation et d’un recours en révision, il convient de rappeler que c’est par une première déclaration mensongère que Carrefour avait obtenu de l’AMF, le 16 janvier 2005 une dérogation au dépôt d’une offre obligatoire.

Cette décision qui avait été fortement contestée lors de l’assemblée d’Hyparlo du 13 mai 2005 (Pièce n°5 : Procès-verbal de l’AGM d’Hyparlo du 13 mai 2005) a été annulée le 13 septembre 2005 par la Cour d’appel de Paris. (Pièce n°6 : Décision AMF annulée).

C’est donc la suite d’un recours en annulation des premières décisions de l’AMF, indépendant de la volonté de Monsieur Xavier Kemlin, déposé le 28 février 2005, par AMBER FUND et l’ADAM, représentés par Madame Colette Neuville et Maître Alain Géniteau, la Cour d’appel de Paris a annulé le 13 septembre 2005 la décision de l’AMF et a ordonné à Carrefour et aux personnes agissant de concert avec elle le dépôt d’une offre publique d’achat obligatoire conformément aux dispositions de l’article L. 433-3 du code monétaire et financier. (Voir notre Pièce n°2 précitée).

Incidemment, il convient de faire observer au Tribunal de céans que, contrairement aux insinuations diffamatoires de Carrefour, Monsieur Xavier Kemlin n’est pas membre de l’Association de défense des actionnaires minoritaires (ADAM), dirigée par Madame Neuville.

Passant outre cette injonction, Carrefour dépose seule le 20 décembre 2005 sur la base d’une déclaration mensongère aggravée par un comportement frauduleux qui a été révélé ultérieurement, non pas une offre publique obligatoire comme exigée par la Cour d’appel de Paris dans son arrêt du 13 septembre 2005, mais une garantie de cours à la suite d’une transaction déloyale, gardée secrète à l’époque des faits et faite à vil prix entre le groupe familial Arlaud et le groupe Familial Mestdagh.
Le 11 janvier 2006, l’AMF trompée à nouveau par Carrefour, la Société Générale et par l’expert financier Détroyat, a déclaré naïvement la recevabilité de l’offre sans disposer de l’intégralité des pièces. (Pièce n°7 : Décision n°206C0069 du 11 janvier 2006)

C’est dans ce contexte que Monsieur Xavier Kemlin, premier actionnaire minoritaire après la société AMBER FUND qui était défendue de manière occulte par l’ADAM, recevant le soutien de nombreux autres petits actionnaires d’Hyparlo, déçus par l’attitude de Madame Colette Neuville qui entretenait des relations très ambiguës avec les dirigeants de Carrefour et Amber Fund, a pris la tête de la contestation (Pièces n° 8 : Forum Boursorama).

C’est ainsi et devant la résistance abusive de Carrefour qui s’est entourée de trois cabinets d’avocats français et internationaux que Monsieur Kemlin a été contraint de s’opposer frontalement à Carrefour pour faire valoir ses droits et ceux des autres actionnaires minoritaires d’Hyparlo spoliés par le comportement frauduleux de Carrefour.

Paradoxalement, les dirigeants de Carrefour qui connaissaient personnellement Monsieur Kemlin avec lequel ils entretenaient des relations amicales et commerciales ont tenté sans succès de ternir la bonne réputation dont il jouit dans le secteur de la distribution et de porter atteinte à l’honneur de Monsieur Kemlin en le présentant comme un vulgaire procédurier et un maître chanteur.

Contrairement aux allégations mensongères contenues dans la citation directe déposée par Carrefour, il convient de préciser que :

- En premier lieu, Monsieur Kemlin est l’ami de la famille fondatrice de Carrefour.

- En second lieu, Monsieur Kemlin est un petit actionnaire de la société Carrefour et participe régulièrement et activement aux assemblées générales de la société ; étant précisé que lors de la dernière assemblée de Carrefour, Monsieur Xavier Kemlin disposait par délégation de pouvoir plus de 2 millions de droits de vote ;

- En troisième lieu, Monsieur Kemlin ne soutenait pas l’action de l’ADAM, prête nom de la société AMBER FUND (immatriculée dans les îles Caïman !) qui est un Hedge fund créé à l’initiative de la Société Générale pour elle-même et ses meilleurs clients ;

- En quatrième lieu, Monsieur Kemlin était un partenaire commercial de Carrefour au travers la société Intelnet Vivaction avant que cette dernière ait été abusivement déférencée par Carrefour à la demande, sans doute, de Monsieur Vandevelde, Président du Conseil de Surveillance de Carrefour, aujourd’hui démis de ses fonctions par Monsieur Robert Haley et qui ne cachait pas son inimitié vis-à-vis de Monsieur Xavier Kemlin qui lui avait attribué le pseudo de « Voldemort-adelle » (Cf : Les aventures d’Harry Potter) ! (Pièce n°9 : Forum Boursorama).

C’est dans ce contexte et à la suite d’échanges nourris sur le forum Boursorama que plusieurs actionnaires minoritaires d’Hyparlo ont rejoint les procédures en cours devant la Cour d’appel de Paris et des contacts ont été pris avec Monsieur le Procureur de la République du TGI de Lyon en charge des questions financières pour fraude à la réglementation des franchissements de seuil et aux droits de vote dans les assemblées. (Pièce n°10 : Mandats de représentation).

Ces faits qui étaient connus de Carrefour ont manifestement contrarié son entreprise malveillante, soutenue par des conseils et des experts financiers mercenaires, de prise de contrôle rampante à vil prix du Groupe Hyparlo.

Consciente de la gravité de la situation, Carrefour a tenté au prix d’un effort important et non sans mal de limiter la contestation au seul dénigrement systématique de Monsieur Kemlin.

Pour ce faire, Carrefour prend d’abord contact, dès novembre 2005 et avant le dépôt de son offre, avec Madame NEUVILLE et AMBER FUND qui se sont étrangement déclarés, après l’avoir contesté, en faveur de l’offre publique d’achat de Carrefour.

Y-aurait-il eu un arrangement entre Carrefour, l’ADAM et la société AMBER FUND, s’interroge Monsieur Kemlin ?

Ensuite, Carrefour négocie en décembre 2005 avec la Famille Mestdagh avec l’aide le Groupe Familial Arlaud, agissant de concert avec elle, un complément de prix qui servira de base au prix de la garantie de cours que Carrefour dépose seule le 20 décembre 2005 en lieu et place de l’offre publique obligatoire mise à la charge des concertistes par la Cour d’appel de Paris conformément aux dispositions de l’article L. 233-10 du code monétaire et financier.

Y-a-t-il un accord secret entre ces personnes en sachant que les sociétés belges de la Famille Mestdagh sont adhérentes à la centrale d’achat de Carrefour, s’interroge à nouveau Monsieur Kemlin ?

Enfin, Monsieur José Luis Duran, Président de Carrefour, qui était confronté à une sérieuse contestation devant les tribunaux sur le prix d’offre de la part de plusieurs actionnaires minoritaires individuels d’Hyparlo, dont Monsieur Kemlin en avait pris la tête sur le Forum ouvert sur Boursorama, cherchait à gagner du temps pour poursuivre ses achats d’actions Hyparlo, effectués sur le marché de manière irrévocable en menaçant les actionnaires Hyparlo de retirer son offre après la date de clôture de l’offre, prévue dans un premier temps, le 10 mars 2006.

A cet égard, il n’est pas inutile de rappeler les conclusions de l’expert financier, qui se prétendait à tort et abusivement indépendant « Il [le prix par transparence de l’offre] intègre à notre avis une prime de contrôle dont rien ne garantit qu’elle continuera à être reflétée dans le cours de bourse après la fin de la période d’offre ». (Pièce n°11 : page 38 de le note d’information conjointe Carrefour/Hyparlo).

C’est dans ces conditions que Messieurs Kemlin et Burkhardt ont dû engager un référé d’heure à heure pour demander la mise sous séquestre des actions Hyparlo ainsi acquises sur le marché par Carrefour.

C’est aussi devant l’engagement solennel pris par les représentants de Carrefour devant Monsieur le Président de TGI en présence de l’AMF de ré- ouvrir l’offre après la décision de la Cour d’appel de Paris du 4 juillet 2006 que Messieurs Kemlin et Burkhardt ont été déboutés de leur demande.


Fort de cette décision et pour gagner du temps jusqu’au 4 juillet 2006, Monsieur José luis Duran propose à Monsieur Kemlin, lors de l’assemblée générale de Carrefour du 2 mai 2006, de négocier au nom de tous les actionnaires minoritaires d’Hyparlo, comme sans doute l’a-t-il fait avec Madame Neuville et Amber Fund, un accord amiable avec ses équipes.

Cette proposition n’est pas suivie d’effets par les proches collaborateurs de Monsieur Duran.

De manière aggravante, Monsieur José Luis Duran refuse de prendre Monsieur Kemlin au téléphone qui tentait de lui faire savoir que son directeur juridique ne souhaitait pas le rencontrer.

Parallèlement, Monsieur Kemlin alimente par ses informations et ses opinions le forum Boursorama Hyparlo, ce qui ne manque pas d’agacer Carrefour et le Cabinet Clifford Chance qui adresse une lettre officielle de mécontentement aux Conseils de Monsieur Kemlin (Pièce n°12 : Lettre Officielle Clifford Chance).

En réalité, les messages diffusées sur le forum de Boursorama relèvent de la liberté d’opinion et font partie désormais grâce au développement d’internet, des us et coutumes des Marchés financiers français et internationaux.

En effet, la Société Boursorama, (qui est paradoxalement une filiale de la Société Générale) est une société de diffusion d’informations financières et boursières très connue pour son Forum qu’elle met gratuitement à la disposition des investisseurs.

On y trouve le meilleur comme le pire, les banquiers d’affaires vont même jusqu’à puiser des idées pour leurs opérations financières.

Boursorama est devenu en quelques années un outil indispensable aux responsables de la communication financière des entreprises, des investisseurs, petits actionnaires ou salariés à la recherche de rumeurs ou informations sur les sociétés cotées. »

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer