1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

HOTELS DE PARIS
3.360 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 3.360

FR0004165801 HDP

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    3.360

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    25 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    30.03.20 / 16:30:24

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.040

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    3.680

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    08.08.18

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet HOTELS DE PARIS

HOTELS DE PARIS : info sectorielle ....

davi3309
28 sept. 201014:30

L'hôtellerie française est repartie en 2010 tant en termes de taux d'occupation que de rentabilité, le haut de gamme profitant pleinement de cette reprise, grâce au retour de la clientèle internationale et des séminaires d'entreprises, selon une étude du cabinet KPMG publiée mardi.

Le taux d'occupation des hôtels était de 65,4% en cumul à fin août par rapport à la même période de 2009, à 65,4%. Celui des 4 et 5 étoiles a bondi de 6,3 points à 69,9%.

En 2009, a souligné Stéphane Botz, responsable du département tourisme-hôtellerie de KPMG, "cette catégorie avait reculé de 5,1 points et jusqu'à 11 points sur la Cote d'Azur".

"La clientèle internationale est de retour et les entreprises se remettent aux séminaires", a-t-il ajouté lors de la présentation de la 33e édition de cette étude sur l'hôtellerie française qui porte sur 2.636 hôtels totalisant 217.152 chambres, soit 36,4% du parc hôtelier français.

A fin août, les trois étoiles ont progressé de 2,8 points à 62,6%, les 0/1 étoile de 0,2% sous l'effet d'une forte concurrence, alors que les deux étoiles continuent de voir leur activité stagner (-0,9 point) "avec une clientèle d'affaires qui retourne vers le 3 étoiles", souligne-t-il.

"Après un impact de la crise en 2009, pas aussi violent qu'en 2003, 2010 devrait être une bonne année. Les mois de septembre et octobre s'annoncent assez positifs et l'année devrait se terminer quasiment au niveau de 2006 et 2007, qui ont été des années exceptionnelles", a ajouté M. Botz.

Concernant le prix moyen par chambre louée, le haut de gamme n'a pas encore rattrapé la baisse de 2009, selon KPMG, avec un -2,1 points à fin août à 166,2 euros (hors taxe) mais Stéphane Botz estime que "l'écart pourrait s'amenuiser pour atteindre 0 en raison de la forte activité de séminaires à l'automne".

Dans la gamme "super économique", 0/1 étoile, les prix moyens ont continué de progresser sous l'effet de multiples rénovations (+1,9% à fin août après +7,5% en 2009).

Bonne nouvelle aussi du côté du Revenu moyen par chambre disponible (RevPar, indicateur de santé de l'hôtellerie) qui était en fort repli en 2009 sauf dans l'hôtellerie économique.

A fin août, l'hotellerie 4 et 5 étoiles affichait une hausse de 7,6% en cumul à fin août à 116,2 euros (-14,7% pour la catégorie supérieure en 2009 par rapport à 2008) et de +6,4% à 59,9 euros pour les trois étoiles (-9,9% en 2009). Pour les 0/1 étoile, la hausse est ramenée à 2,3%. Seuls les deux étoiles stagnent (-0,2%).

Concernant l'arrivée de nouveaux entrants sur le marché des palaces à Paris, M. Botz a estimé qu'il s'agissait "d'une bonne nouvelle", sauf pour les "vieux" établissements "qui devront se rénover".

Cela permettra à Paris de "combler son retard" sur Londres en nombre d'établissements (7 à 8 actuellement, contre 14 dans la capitale britannique) et de gagner une clientèle asiatique peu présente.

M. Botz pense enfin que les Jeux Olympiques (JO) de Londres en 2012 auront des répercussions sur les villes accessibles à la capitale britannique, avec un intérêt particulier de la riche clientèle des Bric (Brésil, Russie, Inde et Chine).

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet HOTELS DE PARIS

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

59.34 -2.61%
15.348 -0.57%
6.69 -0.12%
27.51 -2.62%
FDJ
22.7 +0.93%

Les Risques en Bourse

Fermer