Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

FAIENCE SARREGUEM
33.000 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 33.000

FR0000031973 FAYE

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    33.000

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    5 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    31.08.20 / 16:30:06

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    29.800

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    36.200

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    14.02.20

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet

FAIENCE SARREGUEM : SUD

Profil supprimé
31 janv. 200812:05

Jérôme K. et les quarante valeurs 09:55 31/01/08
No Smoking. Chaque jeudi
Jérôme K. et les quarante valeurs
Par Pierre Marcelle
QUOTIDIEN : jeudi 31 janvier 2008
LIBERATION
Les pipeaux de Daniel B.

De la très édifiante affaire qui fait serrer les fesses des banquiers, j’aime tout depuis le premier jour. J’ai aimé ces flashs d’infos reniflant circonspects le pognon du krach qui va et qui vient, quand successivement ils nous informèrent de la «fraude» de Jérôme K. - archétype de la réussite professionnelle en Sarkozie -, avant d’évoquer comme en passant la vérole des subprimes ayant plombé de deux milliards (chiffre officiel) les comptes de la banque, puis ce soupçon de délit d’initié (sans aucun rapport, évidemment). J’ai adoré les mots de Daniel Bouton, le patron, quand il hurla à l’attentat «terroriste» d’un esprit «pervers» (mais «solitaire» - tu parles !), puis les contorsions du même offrant, outre sa démission, six mois de salaires et de primes. En gage de sa vertu, ou en compensation de son incompétence (selon le théorème de Lagardère) ? Sacré Bouton ! J’ai tout particulièrement goûté ce détail relatif aux deux années que Kerviel passa, nous dit-on, sans prendre une seule semaine de vacances (ah ! travailler plus…).

Et j’ai joui sans entraves en découvrant le monde merveilleux des open spaces et des offices (front, middle, back), où le destin fantasmé de jeunes gens shootés au Spiel sur les Futures conforte l’évidence que ce système est pourri jusqu’à la moelle.

Le procès de Jérôme K.

Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Sarkozy. Plus exactement, le fils chéri des produits financiers nous dit, texto, que «ce système marche sur la tête». Il est «devenu fou», entonne à l’unisson Moscovici, socialiste mûri au capitalisme que y a pas moyen de faire autrement. Et, dans leur foulée, tous les thuriféraires des marchés, de toutes parts et de tous partis, de beugler à la nécessaire «moralisation» du capitalisme qu’on appelle «financier» en redécouvrant qu’il carbure à la spéculation. Les pipeaux de Bouton visant à faire de Kerviel le bouc émissaire de ses errances, ce fut juste amusant, quand tout établissait, à l’évidence et depuis le premier jour, que sa hiérarchie était bienveillante, et complice.

En soi, le fade et zélé Jérôme K. ne nous inspire rien. Le condamner pour excès d’initiatives, c’est verbaliser Schumacher pour excès de vitesse, un dimanche après-midi sur le circuit de Monza. Quant à moraliser le capitalisme, c’est tenter de convaincre un tigre du bien-fondé, pour sa santé, de remplacer la gazelle de son petit déjeuner par un plat d’épinards.

Vous croyez, vous, que le projet de «moralisation du capitalisme» passera par la reprise en main de l’économie par le politique, et l’établissement de règles visant à redistribuer la richesse de sorte que, tandis que dix se goinfrent, mille ne crèvent pas d’inanition ? Vous n’y êtes pas du tout. Moraliser, c’est prêcher le renforcement de la «transparence» des procédures (bel oxymore !), et basta. Des mots, comme à chaque fois que le merdier dérape, et plus rien jusqu’à la prochaine gamelle. Plus rien que le cynique et berçant mantra selon lequel, eu égard à la densité du trafic, le somme toute relatif nombre d’accidents constitue bien la preuve que «ça marche».

En attendant, parce que les cinq milliards joués-perdus-volés ne sont pas virtuels, il conviendra que quelqu’un les paye. Les personnels de la Générale seront les premiers à passer à la caisse.

Puis, ses clients. Puis vous, moi, nous tous…

L’honneur d’Alain M.

C’est entendu, le profil très bas de Daniel Bouton révèle une molle et flottante conviction. Pourtant, hier au soir, l’homme a été maintenu à la présidence de la Générale, malgré la pesante suggestion tombée la veille de l’Elysée. Peut-être, devant ses administrateurs, s’est-il appliqué à lui-même les consignes qu’il donnait à ses gens, lorsqu’ils étaient susceptibles d’être audités dans l’affaire dite «Sentier 2» (sur vos écrans judiciaires lundi prochain - Libération du 28 janvier), telle celle-ci : «Ne pas reconnaître une quelconque déficience interne, même sous vive pression». Peut-être a-t-il invoqué son «honneur», ainsi que l’a fait avec une ahurissante superbe Alain Minc, lequel semble avoir enfin obtenu la tête de Jean-Michel Dumay, le

président de la Société des rédacteurs du Monde (et de facto la perspective de liquidation des droits moraux de celle-ci), comme on obtient un parachute doré ?

Dans l’ombre de ses conseils d’administration, le capitalisme se soucie moins que sur la place publique de sa moralisation.

De la fumée et des odeurs

Vous avez remarqué comme ça pue partout, maintenant que l’herbe à Nicot est partout proscrite ? La sueur dans les boîtes de nuit aux fumets de vestiaire, mais pas seulement : aux brasseries éclatantes, le graillon, maintenant ! Quant aux salles de marché, l’argent y exsude décidément une drôle d’odeur…

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1 réponse

  • Profil supprimé
    20 mars 200813:46

    10% puis 5%, détails : 13:34 20/03/08
    26 mars 2007 - Paris, France et Toronto, Canada : EURO Ressources S.A. (" EURO ") (TSX : EUR; Euronext de la Bourse de Paris : EUR) a annoncé qu'elle a passé un protocole d'accord avec Golden Star Resources Ltd. (" Golden Star ") (TSX : GSC; AMEX GSS) relatif à l'amendement de l'accord précédent avec Golden Star a propos des concessions et du Permis d'Exploration et de Recherche (" PER ") Paul Isnard, (les " Propriétés "), dont EURO est propriétaire en Guyane française.
    Les principaux termes de cet accord sont :
    - Au titre de la production su les Propriétés, EURO recevra des redevances calculées de la manière suivante :
    o 10% sur les 2 premiers millions d'onces produits
    o 5% sur les 3 millions d'onces produits suivants
    multipliés, dans les deux cas, par le Cours du Marché de l'Or au-delà de $400/once.
    - D'ici novembre 2007, Golden Star, dépensera 1.215.000 E sur le PER Paul Isnard détenu par EURO.
    - Golden Star s'engage à réaliser, dans les 12 prochains mois, une étude de faisabilité sur au moins une des Propriétés.
    - Sous réserve d'une étude de faisabilité positive, Golden Star pense commencer la production commerciale d'ici 30 mois.
    - Au cas où la production commerciale devait être retardée, Golden Star versera des avances sur redevance s'élevant à 1.000.000 $ par an.

    Signaler un abus

Retour au sujet

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer