1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

ERYTECH PHARMA
5.490 (c) EUR
-2.83% 

FR0011471135 ERYP

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    5.590

  • clôture veille

    5.650

  • + haut

    5.600

  • + bas

    5.450

  • volume

    31 905

  • valorisation

    98 MEUR

  • capital échangé

    0.18%

  • dernier échange

    01.04.20 / 17:35:10

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.945

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    6.030

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    17.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet ERYTECH PHARMA

ERYTECH PHARMA : ERYTECH: an Ideal target for IPSEN

joujou29
21 déc. 201815:51

Je pense qu'Erytech est une cible idéale pour IPSEN en effet.

J'ai expliqué dans mes posts précédents que le combo FOLFORINOX était l'une des 2 options les plus privilégiées en chimiothérapie du cancer du pancréas (ECOG 0/1 mais métastasé) . Ce combo est constitué du protocole des éléments suivants 5-FU/LV/irinotecan (Onyvide)/oxaliplatine. L'Onyvide est l'élément principal et différenciateur de ce combo et est commercialisée par IPSEN (le reste est ancien et générique).

Le pic de vente est estimé autour de 300 MUSD avec 60 MUSD de ventes sur les 9M 2018.

Le concurrent d'Ipsen est l'Abraxane en combo avec la Gémcitabine.
L'Abraxane a été approuvé en 2013/2014 et a donc un track record de 4 ans de ventes d'où le CA annuel réalisé par Cellgene de 1 milliard USD en 2018.
L'Onivyde a été racheté avant commercialisation de masse par IPSEN en 2017 avant de réaliser le lancement, le pic de vente attendu est de 300 MUSD.

On voit clairement le retard de part de marché accusé par IPSEN sur Cellgene alors que les coûts des 2 traitements sont similiaires (GEMABRAXANE vs FOLFORINOX) est que l'efficacité du FOLFORINOX semble supérieure à l'Abraxane (conclusion sur comparaison indirecte à la gemcitabine seule). Ce retard est dû à 2 raisons principales :
-Un lancement plus récent d'Onyvide qui fait que malgré la bonne efficacité du FOLFORINOX, l'Abraxane a pu prendre des parts de marché significatives alors que son bénéfice est plus modeste. En effet IPSEN doit encore jouer l'extension commerciale pour atteindre le plein potentiel du FOLFORINOX
-La toxicité plus élevée du FOLFORINOX par rapport à l'Abraxane qui fait que certains patients ne peuvent y prétendre

Or, le PDG d'IPSEN, Dave Meek, a confirmé il y a 6 semaines que son entreprise était en recherche active de cibles biotechs à acquérir. Il a expliqué qu'IPSEN pouvait allait jusqu'à 2 milliards de dollars en acquisitions mais qu'ils allaient diviser ce montant en 4 acquisitions plutôt qu'une seule soit 500 MUSD par acquisition.
Les analystes ont confirmé dans la foulée que le modèle d'IPSEN n'était pas de faire de la recherche clinique early stage mais plutôt de réaliser l'acquisitions de biotechs en stade de développement avancé.
L'opportunité du Graspa apparaît très logique dans ce contexte. En effet, GRASPA a un potentiel pour les cellules exocrines (pancréas et glandes mammaires, IPSEN est positionné aussi sur le cancer du sein). Ce potentiel a été clairement en phase 2b comme complément tant du FOLFOX que de la gemcitabine. Ce qui était prévisible car le mécanisme d'action est très différent par rapport aux chimio (voir mes posts précédents).

IPSEN pourrait donc :
- Commercialiser un combo Onyvide/ GRASPA en créant un effet de levier sur parts de marché déjà existantes
-Commercialiser GRASPA seul en complément du GEMABRAXANE pour renforcer sa pénétration de marché et en profitant de celle d'Abraxane. Car ne l'oubliez pas, la phase 3 en cours se fait en complément du FOLFORINOX ou de l'ABRAXANE, les résultats en termes d'OS mettront clairement en évidence le bénéfice additionnel de GRASPA par rapport à une de ces 2 chimios seule.

J'ajoute, que la majorité de l'actionnariat d'ERYTECH a tourné récemment avec au moins 36% du capital détenu par des fonds entrés à 7 euros et qui vont donc vendre plus facilement autour de 15-20 euros que ceux qui sont rentrés à 30 euros ou au-dessus de 15 euros.

De plus, la phase 3 du pancréas d'ERYTECH ainsi que la phase 2B sur le TNBC sont entièrement financées à la date d'aujourd'hui et sans dette. Cela appui d'avantage l'effet relutif pour les actionnaires. Sans oublier que l'outil de production de GRASPA est prêt en europe (Lyon) et aux US (New Jersey) et certifié CGMP par la FDA ce qui vaut son pesant d'or quand on voit les conséquences sur DBV hier.

C'est pour ces raisons que je pense IPSEN feraient un shift stratégique important en acquérant ERYTECH. D'autant plus que la thérapie génique est resté impuissante dans le cas du cancer du pancréas tant il est difficile d'identifier des marqueurs stables et statistiquement représentatif sur les cellules tumorales du pancréas car elles sont extrêmement dynamiques en termes d'évolution.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

45 réponses

  • joujou29
    21 décembre 201816:00

    C'est pour ces raisons que je pense IPSEN feraient un shift stratégique important en acquérant ERYTECH. D'autant plus que la thérapie génique est restée impuissante dans le cas du cancer du pancréas tant il est difficile d'identifier des marqueurs stables et statistiquement représentatifs sur les cellules tumorales du pancréas car elles sont extrêmement dynamiques en termes d'évolution.
    (sans les fautes d'accord, désolé)

    Signaler un abus

  • tournes2
    21 décembre 201816:11

    Bonne idée mais dans 99% des forum entreprises françaises on ne rêve que d'OPA àa montre bien que hors quelques CAC 40, il n'y plus d'espoir qu'un boite se développe, réussisse et devienne un géant

    Quelle tragédie que toutes ces biotech sont condamné à l'échec ou au mieux sont rachetées.

    Signaler un abus

  • kopikat
    21 décembre 201816:12

    attendre au moins le gap des 5,20 pour entrer

    Signaler un abus

  • joujou29
    21 décembre 201816:20

    TOURNE2S:

    https://www.bour sorama.com/bourse/forum/1rEPALCLS/detail/449477713/

    finalement c'est SANGAMO qui l'a rachetée 4 mois plus tard... je ne rêvais pas, j'avais analysé à ma manière et j'ai eu raison et j'étais actionnaire.

    Signaler un abus

  • tournes2
    21 décembre 201816:29

    J'espère que tu auras raison, mais 6 mois de baisse sans répit font mal
    pru 17

    Signaler un abus

  • joujou29
    21 décembre 201817:07

    6mois? Ça fait plus de 12 mois qu'elle ne fait que baisser regarde le graph

    Signaler un abus

  • amp95
    21 décembre 201817:57

    plus de12 mois de Baisse

    Signaler un abus

  • CedLive1
    08 janvier 201913:00

    Belle analyse

    Signaler un abus

  • ldct1
    08 janvier 201913:47

    Oui, très belle analyse en effet. Cette hypothèse tient très bien la route et c'est pour cette raison je suis rentré sur Erytech. J'y crois fort pour 2019. La suite nous dira si c'était le bon pari.

    Signaler un abus

  • joujou29
    08 janvier 201914:40

    BMS a déjà mis la main sur l'abraxane de Cellgene semaine dernière, on va voir maintenant les manœuvres autour d'Onyvide car la puissance de frappe de BMS est énorme, il faut un avantage compétitif à IPSEN pour marketer correctement et créer de la valeur autour d'Onyvide surtout qu'il n'y a jamais eu de comparaison direct Abraxane/Folforinox donc chaque médecin choisit en fonction de l'état du malade mais aussi de ce "qu'on lui dit de choisir".

    Signaler un abus

  • joujou29
    08 janvier 201914:54

    combo graspa/folforinox pourrait être vendu à un prix donné tandis que graspa seul serait vendu à un prix prohibitif en utilisation seule (c- -d post 2L d'Abraxane) histoire d'orienter les remboursements et les médecins vers le combo folforinox...

    Signaler un abus

  • M2692785
    09 janvier 201916:03

    très bon point joujou
    Par contre merci Kopikat de revoir votre Copie, le plus bas des 10ans c'est 5,605 sur erytech pharma

    Signaler un abus

  • ldct1
    09 janvier 201916:35

    Erytech sera la prochaine bio à exploser, à mon humble avis. Le dossier est solide et complètement bradé, avec un réel intérêt pour une OPA, compte tenu de la forte présence de fonds US au capital.

    Signaler un abus

  • ldct1
    09 janvier 201917:24

    Vous avez dû perdre beaucoup d'argent sur cette action pour réagir avec tant de véhémence et d'aigreur ! Alors, je vous pardonne pour tant de sottises !

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    24 janvier 201914:37

    Joujou

    ok pour possible opa ipsen et bravo pour avoir anticipé celle de SANGAMO, c'est fort mais ça m'étonne pas de toi !

    Aurais tu une idée du montant de l'opa possible ?
    A ton des exemples quasi identiques ou se rapprochant fortement d'un deal comparable ?

    Merci

    Signaler un abus

  • joujou29
    24 janvier 201914:44

    deal possible entre 400 et 500 MEUR d'euros si ça se fait, pas de dettes donc ultra bon pour la valo. Comme je l'ai dit IPSEN a racheté Onyvide à Merrymack pour 570 MUSD pour le pancréas seulement en 2017 donc on est sur le même range. En sachant que GRASPA est compatible avec ABRAXANE et ONYVIDE (folforinox) alors que ONYVIDE est une alternative à abraxane et jamais un combo. GRASPA a un marché 2 fois plus large.

    Signaler un abus

  • M7350763
    24 janvier 201919:37

    post qui vaut son pesant de cacahuètes...

    à remonter non stop

    du bon boulot, joujou

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    25 janvier 201909:40

    J'avais pas vu ta réponse.
    Merci joujou

    Bonne journée

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    25 janvier 201916:50

    J'y crois fort pour 2019, j'espère que ca se fera mais après une belle hausse mini 100%

    Signaler un abus

  • flamen84
    26 janvier 201916:49

    Ok pour ipsen sur eryp ,) reco

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    28 janvier 201909:31

    Flamen,

    T'es rentré sur erytech ?

    A plus

    Signaler un abus

  • ldct1
    28 janvier 201911:04

    Un peu étonnant cette baisse, qu'en pensez-vous?

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    28 janvier 201911:53

    ldct1

    Simple conso avant d'aller sur 10€.

    Sur BFM business ce matin il parlait du secteur de la santé en évoquant qu'il serait actif en 2019 notamment en matière opa (us).

    Toutes les valeurs ne sont pas concernées il faut juste faire les bons choix...

    Je pense qu'avec ERYTECH on est pas mal

    Signaler un abus

  • joujou29
    28 janvier 201911:58

    Beyen a dit la semaine dernière qu'il n'a même pas eu le temps de voir s'il y avait du monde à la JP Morgan conference de janvier tellement il a enchaîné les réunions avec les investisseurs à San Francisco (itw la bourse et la vie). Il faut faire les bon choix, les OPA se font en général au Q1 , on a déjà commencé avec Celgene

    Signaler un abus

  • ldct1
    28 janvier 201912:37

    Oui, je pense aussi que c'est le bon choix. Le risque est faible au vu de sa valorisation actuelle, et l'espoir de gain est très fort. Je suis cependant un peu surpris qu'elle consolide déjà un peu (même s'il s'agit d'une très faible conso), car maintenant tous les indicateurs sont verts, qu'il s'agisse des fondamentaux ou de l'AT. On aurait pu s'attendre à une belle envolée, dès ce matin.

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    29 janvier 201910:00

    Oui joujou j'ai vu ça sur la dernière vidéo de beyen

    Fort intérêt des investisseurs us et européens
    A partir de 1m30

    Surpris aussi que le marché ne réagisse pas plus ?

    Ca viendra j'en suis convaincu

    Signaler un abus

  • joujou29
    29 janvier 201911:44

    Merci pour ta remarque Zen001. Tu as bien compris mon hypothèse pour expliquer les résus de phase 2B en effet sur la sensibilité des tumeurs à fort degré ASNS au GRASPA.
    Les cellules leucémiques doivent utiliser l'asparagine extracellulaire car elles ne peuvent en effectuer elles-mêmes la synthèse. En injectant de la L-Asparaginase , l'asparagine est hydrolysée par la L-asparaginase et génère une carence qui à terme va détruire ma cellule cancéreuse. Les cellules non cancereuses survivent car elles sont capables de faire une production endogène d'asparagine.
    Ce traitement marche pour la LLA et c'est bien connu.
    1)Dans le cas du cancer du pancréas, on a affaire à des cellules tumorales d'une autre nature, c'est une tumeur solide touchant un organe spécificique et non des cellules sanguines. Ça n'a juste rien à voir et une bonne partie de la littérature sur l'asparagino dépendence des cellules a surtout était construit autour des leucémies et de modèles ex vivo.
    La dynamique des cellules cancéreuses solides et cellesdu pancréas en matière d'asparagino dépendence est encore à construire selon moi.
    D'ailleurs l'article que tu cites semble faire référence à un modèle d'essai.
    2)La conclusion de l'article que tu cites concerne les ASNS négatifs mais n'est pas tranchée sur les ASNS faibles

    3)Dans le cas de la leucémie, on sait que ces cellules sanguines cancéreuses ont besoin d'asparagine coûte que coûte et on cherche donc à appauvrir le sang en asparagine pour que Ces cellules ne puissent pas se nourrir avec la toxicité connue due à la dégradation de la glutamine.
    Dans le cancer du pancréas, on cherche à faire sortir l'asparagine contenue dans la cellule initialement. Or ce mécanisme de sortie par osmose n'est pas si facile, il faut une pression physique qui selon moi va dépendre du niveau de stress de la cellule. Il a été démontré que le niveau ASNS était dépendant du niveau de stress cellulaire

    On peut donc supposer qu'un niveau ASNS 2/3 élevé correspond à un niveau de stress important et à un métabolisme désordonné qui va favoriser les mouvements par osmose. J'émet aussi l'hypothèse que plus le niveau ASNS est élevé plus cette cellule tumorale aura un niveau ASNS élevé plus elle sera dépendante de l'asparagine et donc sera sensible à sa dégradation. La conjonction des 2 facteurs expliquerait la phase 2B.


    Concernant la 2nd hypothèse que tu mentionnes, elle est intéressante et semble logique. Cela voudrait dire que l'efficacité irait grandissante avec la durée d'action et donc l'efficacité du traitement en 1L.je n'y avais pas pensé mais elle est convaincante.
    Dans ce cas elle irait renforcer la phase 3 car on va remplacer la gemcitabine seule par le combo gemabraxane ou Folforinox, la fenêtre pour affamer les cellules sera plus grande statistiquement car les OS de ces 2 combos sont clairement meilleures que la gémcitabine seule.
    Cette dernière hypothèse me semble for probable mais n'exclut pas la vérification de la 1ère également.

    Signaler un abus

  • ldct1
    29 janvier 201911:47

    Nous sommes le premier jour du nouveau mois boursier. Normalement, cela profite aux bios, en général. D'ailleurs on le voit aujourd'hui sur beaucoup d'entre elles. Curieusement, cela n'influence pas du tout Erytech. C'est étonnant, non, qu'en pensez-vous?

    Signaler un abus

  • ldct1
    29 janvier 201914:13

    Bon, je vois que l'anomalie dont je parlais plus haut a été corrigée. Rien de plus normal !

    Signaler un abus

  • M5551006
    29 janvier 201914:30

    Je vois surtout que son encéphalogramme est plat..... Il suffit que quelqu'un vende 2000 titres et on repasse dans le rouge.....
    Pas de volume, pas de chocolat.....

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    05 février 201914:37

    Phase III attirante
    Tom Simonts, économiste chez KBC Securities, souligne...

    "Dès qu'une biotech atteint la phase III avec une de ses molécules et que les essais cliniques indiquent de bons résultats, elle est éligible pour une acquisition, indique-t-il. Lorsqu'une société de biotechnologie s'apprête à mettre en commercialisation son traitement, on atteint un sweet spot pour un rachat. Cela apporte une prime sur la valorisation de la société."

    Signaler un abus

  • Kuma87
    05 février 201914:59

    Ca peut être bon.
    Et tant qu'elle prend 1% de ci de là, ca ne mange pas de pain d'attendre. ;-)

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    06 février 201910:42

    joujou

    ERYTECH est fortement orienté et bien avancé aux US. Sa stratégie y est très bonne d'ailleurs.

    Tu penses pas qu'un acteur US pourrait également s'intéresser a ERYTECH ?

    C'est la réflexion que je faisais en lisant les derniers docs (très axés US).

    Ton avis m'intéresse car je suis loin d'être aussi bon analyste que toi

    Merci

    Signaler un abus

  • joujou29
    06 février 201911:43

    Hello Ineed,
    Évidemment, d'ailleurs Txcell pour moi c'était cellectis qui devait la racheter mais ce fut SANGAMO qui a fait le coup de maître finalement, ils sont sortis de nulle part.
    Pour ERYTECH, je pense que si le board d'IPSEN est intelligent et stratégique dans son raisonnement, ils doivent faire une offre qui va leur donner une sécurité de marge et de revenus énorme en vue de la tombée du brevet Somatuline en 2021. Erytech pourrait mener les ventes sur l'indication pancréas d'IPSEN d'un peak sales de 300 MUSD à blockbuster pour les raisons que j'ai expliquées.
    D'autres pourraient être interessés, à commencer par BMS qui vient de racheter Cellgene et son abraxane pour exactement les même raisons (Onyvide est un concurrent très efficace à l'Abraxane contre lequel il faut développer un avantage compétitif) ou tout autre pharma qui a envie de se positionner sur ce marché en pleine croissance et qui va devenir dans 4 ans le 2nd plus important cancer en US/Europe.
    C'est très important d'être implanté et coté aux US pour avoir de la visibilité. Les fonds qui rencontrent les dirigeants durant les JP Morgan conferences et autres, ne croyez pas qu'ils le fassent tous pour investir. La plupart sont des pitcheurs de banque d'affaires/boutiques qui rencontrent un max d'entreprises pour proposer des deals aux pharmas sur lesquels ils sont grassement rémunérés.
    Sur le rachat BMS/cellgene, il y a eu 1 milliards de dollars d'honoraires aux conseils. C'est ce que les banques d'affaires/boutiques privilégient, car tout l'argent récolté est bénéf et elles ne prennent pas de risques en engageant leur fonds en actions.

    Bref, patience il y a une raison business pour le succès d'ERYP et la bourse finit toujours par converger avec le business.

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    06 février 201914:55

    Merci joujou t'es au top !

    Ca se tient...
    J'ai mis mes titres bien au chaud.

    Le jour ou il y aura les rumeurs ou infos ça va énorme.

    il faudra etre dans le train atp, tant mieux j'y suis.

    a plus

    Signaler un abus

  • Kuma87
    07 février 201909:49

    J'y suis aussi. Pour l'instant ca ne me coute rien (entré à 7,50€).

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    08 février 201907:54

    Article Challenges

    Toutes les pharmas ont des belles enveloppes car la croissance ne peut être qu'externe désormais.

    Fièvre acheteuse

    La tardive fièvre acheteuse de Sanofi commence aussi à porter ses fruits. Le Français a aligné l'an dernier quelque 13 milliards d'euros pour s'offrir coup sur coup les biotechs Bioverativ et Ablynx et créer une filiale dédiée aux maladies rares du sang, un axe stratégique. L'an dernier cette nouvelle activité a réalisé 871 millions d'euros de ventes. Et ce 6 février, son Cablivi - molécule issue du portefeuille d'Ablynx - a reçu l'autorisation de la FDA comme traitement innovant pour un trouble rare de coagulation sanguine. Le Cablivi est déjà commercialisé en Europe.

    Côté acquisitions, d'ailleurs, Olivier Brandicourt n'a pas forcément l'intention de lever le pied. « Sur une enveloppe de 20 milliards fixée d'ici à 2020, nous avons encore de la marge - sept milliards - pour des acquisitions dans nos domaines stratégiques, afin de répondre aux mutations dans notre industrie, a égrené le directeur général. Mais notre endettement reste important après les opérations de l'an dernier. Alors nous restons disciplinés. On n'agrandira pas l'enveloppe. »

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    25 février 201910:02

    Aujourd'hui clementia et demain tu as raison c'est erytech ?

    ;0)

    Signaler un abus

  • Ineed.PV
    05 mars 201909:40

    Je remonte ton post joujou

    Signaler un abus

  • joujou29
    06 décembre 201909:29

    et voilà, mauvais achat d'IPSEN, la molécule de Clementia n'est pas safe , arrêt imposé par la FDA, 1 milliard de perdu pour rien. pourtant ERYTECH était la bonne cible et ils ont fait le mauvais choix.

    Signaler un abus

Retour au sujet ERYTECH PHARMA

45 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4207.24 -4.30%
35.2 -0.54%
26.22 +2.42%
66.96 -16.45%
1.0937 -0.23%

Les Risques en Bourse

Fermer