1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

EDF
9.2120 (c) EUR
+0.92% 
indice de référenceSBF 120

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    9.1720

  • clôture veille

    9.1280

  • + haut

    9.4380

  • + bas

    9.0700

  • volume

    3 251 807

  • valorisation

    28 106 MEUR

  • capital échangé

    0.11%

  • dernier échange

    14.11.19 / 17:35:50

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    8.7520

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    9.6720

  • rendement estimé 2019

    3.38%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    13.76

  • dernier dividende

    0.16 EUR

  • date dernier dividende

    22.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EDF

EDF : Pourquoi arrêter 14 réacteurs a l horizon 2035

page47
12 oct. 201917:01

Le narratif : « on arrête le nucléaire au fur et à mesure de l'augmentation des ENR » est simple, compréhensible par tous, donc satisfaisant pour l'esprit. Peu importe qu'il soit une fable.

Par Michel Negynas.

En écrivant mon dernier billet sur cette folie du programme énergétique français, en particulier le volet électrique, une question toute bête m'est venue à l'esprit : comment diantre a-t-on déterminé le chiffre de 14 réacteurs à arrêter d'ici 2035 ?

Alors j'ai cherché, dans les documents publiés tous azimuts par le gouvernement et ses agences, où il pouvait y avoir une justification du calcul. Eh bien il semble qu'il n'y en ait pas.


RTE, le Réseau Électrique de France, filiale d'EDF, a fait un certain nombre de scenarii type pour l'évolution du réseau. Sous un aspect « scientifique », les calculs sont sujets à caution et les conclusions confuses : RTE montre que tout est possible, sauf qu'il faut ajouter des tas d'hypothèses improbables pour que ce le soit. Et il n'est écrit nulle part que cela ne pose pas de problèmes d'arrêter 14 réacteurs nucléaires.

Alors, j'ai essayé de me mettre dans la tête d'un homme ou d'une femme politique qui a une formation standard : juriste ou licence d'histoire, sciences po, puis ENA ou Normale sup lettre. Il ou elle n'a pas le temps de lire des documents techniques, et de toute façon il ou elle a oublié même la physique élémentaire enseignée avant le baccalauréat. Le seul outil scientifique à sa disposition est la règle de trois, et encore il ou elle ne l'applique pas assez.

Par ailleurs, à propos de l'électricité, un classique indémodable dans les media et chez la plupart des politiques, est de confondre ou de mélanger des KW, unité de puissance, et des KWh, unité d'énergie.

Première méthode
Quelles sont les données de base :

Plus dans La Une


Gérer l'hôpital comme une entreprise


Témoignage : moi, petit patron, méprisé des bien-pensants et exploité par l'État


Immigration et attentats : comment sortir du dialogue de sourds ?


Incendie de Lubrizol à Rouen : a-t-on suivi les règles élémentaires de sécurité ?


Pas de croissance économique sans droits de propriété solides
Nous allons augmenter la puissance installée des énergies renouvelables de 30 GW pour l'éolien, soit une équivalence de 7 GW compte tenu du taux de capacité de l'éolien de 25 % car le vent ne souffle pas toujours. Pour le solaire, c'est environ 30 GW également, soit 3 GW en équivalence avec un taux de capacité de 11 %, car le soleil se cache parfois.

Cela fait environ 10 GW.

On va baisser le nucléaire d'un équivalent de 12 réacteurs après démarrage de l'EPR et fermeture de Fessenheim, soit environ 10 GW.

Génial, ça colle parfaitement !

Deuxième méthode
On veut faire passer la part du nucléaire de 75 % à 50 % du mix. Supposons qu'on soit à consommation constante. On baisse de 25 %.

Nous avons 58 réacteurs en service, nous allons arrêter en arrêter 14. Il en restera 75 % du chiffre initial : moins 25 %.

Bon sang ! Cela colle encore parfaitement !

Finalement, je pencherais plutôt pour la première méthode. En effet, on trouve partout, dans les textes, qu'on « arrêtera du nucléaire en fonction de la montée en puissance des ENR... » Par exemple, Euractiv, reportant un discours d'Emmanuel Macron fin novembre 2018, lors de la présentation du projet de Programmation Pluriannuelle de l'Energie : « Le président de la République a confirmé la baisse de la part du nucléaire à 50 % d'ici 2035. Pour y parvenir, 14 réacteurs seront fermés, a-t-il annoncé. Les deux réacteurs de Fessenheim seront fermés d'ici 2020, quatre à six autres réacteurs le seront entre 2025 et 2030. Le rythme de fermeture sera déterminé en fonction de la sécurité d'approvisionnement, des interconnexions avec les voisins européens et de la montée en puissance des énergies renouvelables. »

Lorsqu'on lit les études sur la sécurité d'approvisionnement de RTE, seules études « officielles », on n'est pas vraiment rassurés.

Et la dernière partie de la phrase confirmerait mes craintes : l'arrêt du nucléaire serait juste un problème d'ignorance totale du sujet par les décideurs, considérant qu'un KW délivré de façon aléatoire et intermittente est équivalent à un KW pilotable à la demande. Ou qu'ils confondent KW et KWh.

Un doute m'assaille : dirigerait-on la France vers une catastrophe, juste parce que nos décideurs sont des littéraires post-modernes, considérant dépassé de tenir compte des contingences techniques ? Nous sommes effectivement dans le monde des « éléments de langage » et des « narratifs ». Le narratif : « on arrête le nucléaire au fur et à mesure de l'augmentation des ENR » est simple, compréhensible par tous, donc satisfaisant pour l'esprit. Peu importe qu'il soit une fable.

Réveillez-moi de ce cauchemar.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

7 réponses

  • axialof7
    12 octobre 201919:36

    Tout à fait....:o((²

    Signaler un abus

  • pallach
    12 octobre 201921:42

    Excellent !

    Signaler un abus

  • abuboira
    13 octobre 201911:02

    Effectivement en plus de devoir payer nos KWh consommés beaucoup plus cher, on risque d'ici 2035 de devoir accepter la pénurie par le black out que devra aussi gérer EDF. Un casse tête permanent et une véritable pagaille énergétique nationale en prévision .

    Signaler un abus

  • pallach
    13 octobre 201912:56

    La production d'électricité est un sujet technique. Depuis quand nos énarques auraient-ils une compétence technique pour dire quel outil utiliser ? L'Etat dicte-t-il à Renault combien d'usines lui faut-il ?

    Signaler un abus

  • yzotop
    13 octobre 201913:53

    POURQUOI ARRÊTER 14 RÉACTEURS A L HORIZON 2035 !
    Réponse :
    Pour se tirer une balle dans le pied, nous sommes des spécialistes en France

    Signaler un abus

  • KimJongI
    13 octobre 201915:32

    Toute l'astuce est de sortir du nucleaire sans sortir des epr

    EDF a publié un appel d'offres pour construire les bâtiments devant accueillir 2 nouveaux réacteurs nucléaires EPR en France.

    Bon, a la vitesse où ils sont construits, 2035 ça va faire court.

    Signaler un abus

  • Jack_
    13 octobre 201916:09

    l'Etat est un piètre décideur pour ses bijoux de famille, nos deux derniers ministres de l'écologie ont démissionné, il n'y a pas de quoi en être fière.

    Signaler un abus

Retour au sujet EDF

7 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer