1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

EDF
9.4300 (c) EUR
+0.06% 
indice de référenceSBF 120

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    9.4560

  • clôture veille

    9.4240

  • + haut

    9.5700

  • + bas

    9.3800

  • volume

    1 330 705

  • valorisation

    28 771 MEUR

  • capital échangé

    0.04%

  • dernier échange

    15.10.19 / 17:35:22

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    8.9600

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    9.9000

  • rendement estimé 2019

    3.33%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    13.29

  • dernier dividende

    0.16 EUR

  • date dernier dividende

    22.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EDF

EDF : La seule vraie question qui vaille, pour le ENR c'est le coût du back up

alain..c
19 sept. 201913:08

et du stockage de masse. Quand ce coût sera mieux cerné et mieux argumenté on saura où aller. Mais avant il n'y a que des pré-chis pré-chas qui annoncent tout et n'importe quoi en provenance de tous les bords.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

15 réponses

  • yzotop
    19 septembre 201913:14

    Tient, il vient de se réveiller.

    Signaler un abus

  • alain..c
    19 septembre 201913:26

    A mon avis c'est toi qui dormait

    Signaler un abus

  • pedro314
    19 septembre 201914:32

    en tous cas le stockage de masse ne sera pas avec des batteries (pas lithium c'est sûr, pas sodium c'est probable);

    si je devais parier, ça serait sur de la production H2 avec de l'hydrolyse new look, il y a beaucoup de recherche pour améliorer le rendement et se passer des métaux précieux, pareil pour les piles à combustible à l'autre bout, mais ça va prendre pas mal de temps pour être au point et pas trop cher!

    Signaler un abus

  • yzotop
    19 septembre 201914:36

    Mais il va se rendormir :o)

    Signaler un abus

  • yzotop
    19 septembre 201914:49

    Il a quand même des fenêtres de lucidité le ..c, mais elles sont courtes, dommage.

    Signaler un abus

  • g.prigen
    19 septembre 201914:53

    Alain..c, que penses-tu voir apparaître à l'avenir? Comme tu le dis, c'est un peu l'âge de pierre actuellement.
    J'aime bien l'idée de Pedro. Je ne sais pas si c'est réalisable.

    Signaler un abus

  • clausfer
    19 septembre 201915:29

    Juste pour la beauté de la langue française, on écrit "prêchi-prêcha, mot invariable , vient de prêcher...

    Signaler un abus

  • alain..c
    19 septembre 201916:33

    Merci clausfer il ne faut jamais perdre l'occasion de se cultiver. Pour le reste je pense que dans un premier temps et pour des stockage de la journée à quelques heures le s batteries sous toutes leurs formes auront un rôle à jouer, celles des voitures mais aussi celles stationnaires du type métal air, comme la batterie au zinc développée par la R&D d'EDF. Mais il y aura aussi l'électrolyse avec membranes protoniques avec stockage dans les réseaux gaz pouvant être utilisé l'hiver

    Signaler un abus

  • alain..c
    19 septembre 201916:36

    Ne pas négliger les volants d'inertie encore un peu cher mais très utiles pour le stockage court terme. Bien évidemment les STEP mais très limitées dans leur déploiement. Pour le reste on peut toujours comprimer de l'air ou faire monter et descendre des masses mais c'est marginal.

    Signaler un abus

  • pedro314
    19 septembre 201917:38

    pour le stockage court et faire du lissage, les supercondensateurs sont tellement peu chers et faciles à fabriquer qu'on peut en mettre beaucoup mais ça reste ridicule en capacité totale, ça irait pour une maison mais pour plus gros...

    Signaler un abus

  • pallach
    19 septembre 201919:28

    En fait il y a deux questions :
    A. Une question technique sur la meilleure technologie (pour moi l'idéal serait de gros volants d'inertie en lévitation mais c'est encore trop cher).
    B. Une question politique sur qui doit payer le stockage. A ce jour le syndicat des ENR a REFUSE. Ils se comportent donc en passagers clandestin qui "cra.chent" sur le réseau sans contribuer à la stabilité. Ils doivent donc rester marginal.

    Signaler un abus

  • alain..c
    20 septembre 201909:15

    Qui doit payer le stockage....bonne question. Si une entreprise possède une multitude de moyens de productions elle doit avoir si nécessaire le back up et elle doit répercuter dans ses prix le coût de ce back up. Pour le passager clandestin il faut lui faire payer ou déduire de son prix le vente la partie proportionnelle à l'utilisation de ce back up. Donc il faut identifier et publier le coût complet de ce back up et du stockage. Tant que ce travail ne sera pas fait pas d'équité possible.

    Signaler un abus

  • axialof7
    20 septembre 201909:18

    Pour dire l'ouverture d'esprit, même des factuels sont effacés......:o))²

    Quel est le coût du back up en Allemagne avec plus de 100 000 MW d'ERi installés...??
    Aujourd'hui plus de 90 000 MW de thermiques pilotables dont 10 000 MW de nucléaire sont nécessaires à l'équilibre allemand.

    Bilan 2018

    Une électricité vendu à 30 euros le MWh contre 18 en France
    160 millions de tonnes de CO² émis contre 36 millions par EDF
    ERi 33,9% (vent/soleil) en France que 7%, mais un mix nucléaire /hydraulique 4 fois moins carboné

    Il n'y a pas que le coût du back up et du stockage de masse, il y a aussi la taxe CO² à prendre en compte pour déterminer le coût final de l'électricité.

    Il ne faudrait pas perdre de vue, que l'on s'ouvre sur des ERi vertes non pilotables pour tendre vers une énergie décarbonée que l'on a déjà avec le nucléaire.

    Aujourd'hui, on a dépensé des dizaines de milliards depuis 2 décennies pour RIEN sur le bilan CO² avec des ERi en inadéquation avec l'énergie déjà décarbonée de la France.

    On n'a fait qu'alimenter grassement des lobbies verts pour RIEN, hors mis de propulser le tarif avec 65 % d'augmentation pour assouvir des deals illégaux et en acceptant un bilan final CO² négatif.
    Ça c'est la France, vouloir singer ses voisins qui ont un demi siècle de retard en assurant aux citoyens que ce retard serait en fait de l'avance.

    Mais on se garde bien d'exposer les bilans en chiffres et factuels de l'Allemagne...... Qui arrive au bout de son impasse écologique.

    Quand la taxe CO² atteindra les 100 € la tonne ......... Aujourd'hui il faudrait à l'Allemagne débourser 16 milliards par an avec ses 160 millions de tonnes pour son mix ERi.

    Sachant que le nucléaire allemand couvre encore 13,3% de la production allemande avec 50 TWh de production pour 9500 MW de nucléaire, il leur faudra installer 40 000 MW d'ERi pour arrêter le nucléaire, sans gagner 1 seul gramme de CO².....

    En 2018

    100 GW de solaire et vent ont fourni 125 TWh pour l'année, il faudrait donc aujourd'hui installer:

    100/125X50=40 GW ou 40 000 MW supplémentaires d'ERi pour remplacer le nucléaire, sans gagner 1 g de CO² au bilan carbone.

    En faisant cette opération de remplacer une énergie nucléaire pilotable par une énergie intermittente aléatoire, l'Allemagne augmentera encore plus son coût de back up, puisqu'elle sera contraint de remplacer le pilotable nucléaire par du pilotable thermique carboné........:o))))

    C'est fou, non....... ou paradoxale

    Si l'Allemagne remplace son nucléaire par des ERi, sont bilan carbone du mix va s'alourdir......:o((

    Tous les chiffres et bilans énergétiques allemands sont là:

    https://energy-charts.de/energy_pie_de.htm

    Totalement ahurissant de ne pas vouloir ouvrir les yeux, on a 'en live" un pays qui s'enfourne dans une impasse écologique qui émet 4 fois plus de CO² que notre mix et dont l'électricité est 2 fois plus chère.... mais on continue à pratiquer une politique énergétique d'autruche que les lobbies verts imposent.

    On a tendance à imposer aux Français qu'écologie c'est la lutte contre le nucléaire, totalement absurde et faux, au lieu de s'en servir d'atouts pour diversifier notre mix et supprimer toutes les énergies carbonées (charbon, gaz, biomasse thermique) en les remplaçant par des ERi, on est entré dans une guerre au nucléaire, qui nous fera comme en Allemagne revenir à des pilotables carbonés incontournables sans stockage de masse....

    Stockage de masse pour un pays qui consomme 80 000 MWh chaque heure en hiver.... ce n'est pas avec un million de batteries que l'on couvrira une semaine d'anticyclone ou de période d'intempéries hivernales.

    Signaler un abus

  • alain..c
    20 septembre 201909:27

    L'Allemagne n'a pas un mix réfléchit il fait avec son mix toutes les erreurs possibles comme un peu EDF fait beaucoup d'erreurs avec son EPR. Un vrai mix c'est surtout une réflexion sur le stockage et l'Allemagne n'a pas cette réflexion. Maintenant si l'Allemagne ou d'autres veulent imaginer un vrai mix ils doivent être méthodologique et économiste dans leur approche

    Signaler un abus

  • axialof7
    20 septembre 201910:01

    Qui doit payer le stockage.....???

    Bien évidemment qu'un opérateur concurrent digne de ce nom doit assumer une prestation de concurrence d'un bout à l'autre de la chaîne de sa concurrence. Assurer du jus 24h/24 comme une énergie pilotable oblige les ERi à se prémunir d'outil pilotable de secours pour respecter le deal de fourniture et assurer l'équilibre permanent conso/production.....tout à fait normal.
    Aujourd'hui les aléas de l'intermittence sont assumer par les énergies thermiques pilotables, les aléas d'exploitations pour les uns et les subventions pour les autres avec priorité de déverser sa production à toute heure de la journée mêm quand la demande n'est as au RDV.

    Ça ressemble en quoi à une concurrence qu'un fournisseur se fasse fournir avec un tarif préférentiel (loi Nome ou ARENH) un produit qu'il ne fabrique pas, revend avec une marge mais légèrement moins cher que l'opérateur que l'on force de vous alimenter.

    Tu produits une électricité aléatoire qui demandent des stockages et des outils de production de secours.... ce n'est pas aux autres filières de production de te payer des diesels ou CCG de substitution.

    Comme tu dis, on veut peser le coût de revient de chaque filière pour fonctionner avec une énergie pilotable et autonome, ce n'est pas en martelant que solaire et éolien ne sont pas chers et de faire assumer la production aux autres que l'on mettra en évidence la pertinence de la filière et sa viabilité.

    Bien évidemment que le back up est a mettre sur le dos des énergies qui en ont besoin, tu as déjà entendu parlé de back up pour une énergie pilotable......?????

    EDF à payer le stockage par STEP, et dans le coût du kWh final, tout est dedans, achat combustible, provisions, déconstruction, investissements, exploitation de l'outil, coût de personnel, maintenance, aléas des tempêtes sur le réseau..... tous les coûts revient sont pris en compte que ça déplaise ou non aux escrolos.

    Est-ce qu'EDF demande qui doit payer le back up quand une tranche de 1450 MW est mise à l'arrêt pour une VD.

    Est-ce qu'EDF demande qui doit payer le back up quand une tranche toutes les 2 décennies est arrêtée 6 mois pour changer tous ses gros composants (GV, transfo, alternateurs....etc).

    On installe des gadgets verts qui n'ont rien à voir avec des outils de production pilotables et qui ne doivent leur survis qu'en modifiant les modes de productions des outils pérennes pilotables, que l'on barde de subventions pour exister et qui n'assument même pas leur back up....mdr.

    Que le solaire soit une filière concurrente de l'éolien.... ok, elles ont des aléas d'intermittences proches, mais incomparable avec une filière de production de masse stable et pilotable.

    Signaler un abus

Retour au sujet EDF

15 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer