1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

EDF
10.7350 EUR
+1.85% 
indice de référenceSBF 120

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    10.6100

  • clôture veille

    10.5400

  • + haut

    10.7350

  • + bas

    10.5700

  • volume

    368 061

  • valorisation

    32 752 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    19.08.19 / 14:43:55

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.2000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.2700

  • rendement estimé 2019

    2.94%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    16.73

  • dernier dividende

    0.16 EUR

  • date dernier dividende

    22.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EDF

EDF : lisez bien le dernier paragraphe

quarrymen
09 nov. 201820:42

PARIS, 9 novembre (Reuters) - Le ministre de la Transition
écologique et solidaire, François de Rugy, a dit vendredi
entrevoir un moindre nombre de réacteurs nucléaires en
fonctionnement en France d'ici 2028, un propos prudent laissant
présager d'une transition en douceur.
A l'heure où la publication de la programmation
pluriannuelle de l'énergie (PPE), feuille de route de l'Etat en
la matière pour les dix prochaines années, se fait attendre, le
successeur de Nicolas Hulot a fait état de deux "directions
fondamentales" dans la PPE et cité, dans un second temps
seulement, la réduction de la part du nucléaire.
"La stratégie française pour l'énergie dans les dix ans qui
viennent est là pour donner un cap précis, énergie par énergie,
dans deux directions fondamentales : premièrement réduire la
consommation d'énergie pour réduire les émissions de CO2,
deuxièmement développer les renouvelables", a-t-il déclaré sur
franceinfo.
"C'est pour ça qu'il y a un rééquilibrage pour
l'électricité, entre les énergies renouvelables et le nucléaire,
au profit des énergies renouvelables", a-t-il poursuivi.
Interrogé sur une réduction du nombre de réacteurs
nucléaires d'ici 2028, dont l'inclusion dans la PPE fait
question, il a déclaré : "La logique évidemment, c'est qu'il y
ait moins de réacteurs nucléaires en fonctionnement, ça c'est du
bon sens. C'est le sens de la trajectoire que nous nous sommes
donnée avec la loi de transition énergétique votée en 2015."
Cette loi prévoit de ramener à 50% la part du nucléaire dans
la production d'électricité d'ici 2025, une échéance repoussée
par le gouvernement, le Premier ministre, Edouard Philippe,
évoquant en septembre l'"horizon de 2035".
Selon des sources industrielles interrogées par Reuters, la
lutte contre les émissions de CO2 va probablement conduire le
gouvernement à trancher prochainement en faveur du maintien en
France d'une part élevée d'électricité nucléaire, en dépit des
appels pressants des écologistes.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

8 réponses

  • quarrymen
    09 novembre 201820:43

    celui là......

    Selon des sources industrielles interrogées par Reuters, la
    lutte contre les émissions de CO2 va probablement conduire le
    gouvernement à trancher prochainement en faveur du maintien en
    France d'une part élevée d'électricité nucléaire, en dépit des
    appels pressants des écologistes.

    Signaler un abus

  • PEA4EVER
    09 novembre 201821:22

    Le nucléaire!Ou bien le chaos climatique et des étés à 50°c au nord de la Loire.Sortir du nucleaire et les liberaux qui misent sur un arret de nucleaire pour rationner l'électricité et realiser des profits???Non merci!Nos vies valent plus que leurs lubies!

    Signaler un abus

  • g.prigen
    09 novembre 201821:49

    Il a raison De Rugy. Moins de réacteurs nucléaires, mais avec plus d'EPR!

    Signaler un abus

  • pallach
    10 novembre 201807:12

    1 EPR = un peu plus de 2 tranches 900 ... cqfd

    Signaler un abus

  • lezinco
    10 novembre 201809:43

    finalement réduire le nombre en augmentant la capacité,tout est question de sémantique (ah! l'itinérance mémorielle).

    Signaler un abus

  • Jack_
    10 novembre 201810:45

    La transition écologique pour lutter contre le réchauffement climatique passera obligatoirement par la construction de nouveaux EPR aptent à produire en très grande quantité de l'électricité décarbonée. Bruno Le Maire en a parlé il y a quelques jours sur RMC, il était l'invité de JJ Bourdin.

    Signaler un abus

  • Jack_
    10 novembre 201811:12

    La machine à remonter le temps.

    Certains ont connu le 110 volts, puis le 220 volts dont parfois la tension distribuée aux portes des habitations descendait à 180 volts et variait affreusement, surtout si l'on était en bout de ligne, il fallait alors avoir chez-soi, un régulateur de tension d'environ 10 kg pour ne pas voir l'image de son tube cathodique TV diminuer de moitié. Il y a eu entre temps des renforcements de secteurs sur tout le territoire pour améliorer cette tension qui est en 2018 d'une régularité exemplaire à 230 volts et 400 volts entre phases.

    Les verdâtres de la nouvelle génération ne peuvent s'en souvenir, il était en ce temps là pas encore né ou encore au biberon avec maman, et ce genre de castre inculte pour la plupart veut donner des leçons à EDF, ne sachant pas comment EDF a du batailler pour en être arrivé à ce stade ultime de perfection sur la distribution d'électricité.

    d'Autres illuminés notoires siégeant à Paris et Bruxelles ont créé la loi NOME et l'ARENH pour compliquer les choses, histoire d'avoir des mesures antagonistes qui s'opposent à la bonne marche de l'entreprise EDF, parce que quand c'est parfait et que ça fonctionne bien, ça ne plait pas, il faut absolument mettre des bâtons dans les roues de n'importe quelle entreprise, il n'y a pas qu'à EDF, et puis la France aurait toujours la possibilité d'avoir recours à la bougie pour s'éclairer en cas d'erreur de la part des verts.

    Signaler un abus

  • PEA4EVER
    10 novembre 201812:01

    Merci Jack pour se rappel.La France doit tant aux serviteurs du service public de l'électricité de 1946 à nos jours.Et les verts en votant les directives de dérégulation de l'énergie à Bruxelles veulent détruire EDF.

    Signaler un abus

Retour au sujet EDF

8 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer