1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

EDF
11.0350 EUR
+0.73% 
indice de référenceSBF 120

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    10.9200

  • clôture veille

    10.9550

  • + haut

    11.1000

  • + bas

    10.9200

  • volume

    259 624

  • valorisation

    33 667 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    24.07.19 / 10:58:11

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.4850

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.5850

  • rendement estimé 2019

    2.79%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    16.74

  • dernier dividende

    0.16 EUR

  • date dernier dividende

    22.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EDF

EDF : EDF ! LA VÉRITÉ ENFIN DIVULGUéE

Jack_
14 sept. 201813:55

E. Macron souhaite vendre à l'Inde 12 réacteurs, dont une centrale nucléaire de 6 réacteurs du type EPR à Jaitapur, en Inde.
Début 2018, nous avons 449 réacteurs en fonctionnement dans le monde, et 56 en construction.

Les énergies renouvelables, en France, ne survivent que parce que subventionnées d'une façon éhontée par l'usager.
Le prix de vente de l'électricité issue de l'éolien terrestre est trois fois plus élevé que celui du nucléaire ; le solaire photovoltaïque peut être jusqu'à quinze fois plus cher. Quant à l'éolien en mer, il est six fois plus cher que le nucléaire.

L'éolien n'est qu'une « pompe à fric » pour es.crocs avec des bénéfices scandaleux que nous payons dans le surcoût de nos factures EDF. L'État garantit, en effet, un revenu de base de huit centimes par kWh. L'éolien n'est en aucune façon un investissement écologique pour le développement du pays. Combattre les éoliennes qui polluent, avec leurs matériaux et les politiciens locaux corrompus, c'est aussi préserver la beauté et l'environnement de la France.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

25 réponses

  • Jack_
    14 septembre 201814:03

    Produire de l'électricité avec de l'éolien et du solaire c'est possible et ça doit-être surtout utile, MAIS SEULEMENT dans des endroits inaccessibles ayant réellement besoin d'électricité, ce n'est pas le cas de la France qui est hyper maillé en réseaux THT alimentés par les 58 réacteurs EDF . Vouloir baisser le nombre de réacteurs pour faire du mix-énergétique à 50% va coûter les yeux de la tête pour une idée fixe de Mrs les écologistes.

    Signaler un abus

  • M4309138
    14 septembre 201815:19

    Combien coûte démantèlement d'une centrale nucléaire ? la filière du nucléaire est également subventionné...

    Signaler un abus

  • Gypse
    14 septembre 201816:28

    qui paye quoi ? c'est le politique qui décide : Macron pdg d'EDF en quelque sorte ...

    Signaler un abus

  • alain..c
    16 septembre 201818:24

    Le délire est reparti...toujours pas de chiffres, pas de perspectives, pas de vision...l'inquisition était plus ouverte

    Signaler un abus

  • excfp
    16 septembre 201819:05

    Je suis d'accord avec vous Jack sur certains points ; chaque cas est bien différent et doit être analysé sur tout le territoire, y compris dans les DomTom qui sert aussi de laboratoire à EDF et d'autres pour des projets pilotes d'après ce que j'ai lu ; personnellement, je crois en l'avenir des smart grids pour convertir l'énergie électrique produite pour la stocker et la restituer en fonction des besoins ; je crois que le stockage est bien sûr la clé essentielle pour optimiser les différentes productions et les restituer localement aussi si possible, pour diminuer les gaspillages, en fonction des besoins (solaire,éolien, biogaz...) .

    Je pense qu'il faut raisonner en territoire et non plus globalement; un exemple ? Les centrales solaires s'installent essentiellement au sud de la Loire, les éoliennes plutôt dans la partie nord de la Loire... C'est une donnée existante. On va plutôt faire du biogaz aussi dans les régions d'élevage intensif, pas dans des zones désertiques...

    Installer des EPR ne me semble pas être la solution dans tout le réseau ...Par contre, je le comprends mieux pour alimenter de grosse métropoles, très concentrées comme en Asie ...ou la région parisienne éventuellement.

    C'est ainsi que je le concois , tout en gardant le maillage public RTE , pas forcément à le développer encore plus; la combinaison des choix qui seront faits par la CRE devraient en tenir compte...Il faudra décentraliser quelque peu à mon avis pour prendre en compte le potentiel de chaque territoire..Il n'y a pas une solution unique.

    Je vois d'ailleurs vient de remporter un contrat pour éoliennes au Brésil...

    Signaler un abus

  • excfp
    16 septembre 201819:24

    Vous aurez compris qu'EDF a remporté un contrat d'éoliennes au Brésil...De plus je voudrais rajouter aussi que lorsque je parle de territoires, je ne parle pas que des limites territoriales de la France ; nous sommes aujourd'hui dans l'UE et non plus dans l'après guerre de 39-45 ; une meilleure coopération est souhaitable bien que les réseaux soient déjà interconnectés , il serait souhaitable de mettre en oeuvre une Europe de l'Energie afin de maximiser les potentiels que nous pouvons mettre en commun également...

    C'est possible sans doute , mais on est loin d'avoir une énergie commune et il y a là je pense de gros efforts politiques à mettre en oeuvre.

    Signaler un abus

  • pallach
    17 septembre 201807:55

    Pour les bouf*fons qui continuent à prétendre que le démantèlement n'est pas provisionné, voir page 362 :

    https://www.edf.fr/sites/default/files/contrib/groupe-edf/espaces-dedies/espac e-finance-fr/informations-financieres/informations-reglementees/document-de-refe rence/edf-ddr-2017-version-accessible-fr.pdf

    Signaler un abus

  • excfp
    17 septembre 201808:26

    Pallach, document introuvable avec IE ou Chrome...
    A+

    Signaler un abus

  • pallach
    17 septembre 201808:32

    Attention aux espaces ajoutés. Devrait être plus simple avec ce lien raccourci :
    https://bit.ly/2xmyCTD

    Signaler un abus

  • PTIK275
    17 septembre 201808:55

    ""Combien coûte démantèlement d'une centrale nucléaire ? la filière du nucléaire est également subventionné... ""

    démantèlement est provisionné, voir ci dessous, ce qui est subventionné de la filière nucléaire c'est la recherche comme dans pratiquement la majorité des recherches quel que soit le domaine.

    Le scénario de déconstruction retenu par EDF est conforme au Code de l'environnement qui impose un délai aussi court que possible entre l'arrêt définitif de l'installation et son démantèlement dans des conditions économiquement acceptables et dans le respect des principes énoncés à l'article L. 1333-1 du Code de la santé publique (radioprotection) et au chapitre II de l'article L. 110-1 du Code de l'environnement (protection de l'environnement).

    L'état final visé est celui d'un usage industriel : les sites seront remis en état et les terrains pourront être réutilisés pour un usage industriel.

    Les opérations en cours concernent les centrales qui ont été construites et exploitées avant le parc nucléaire actuel (centrales de « première génération ») ainsi que la centrale de Superphenix et l'Atelier des Matériaux Irradiés.

    Ces opérations couvrent quatre technologies différentes de réacteurs : réacteur à eau lourde (Brennilis), réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium (Superphenix à Creys-Malville), réacteur modéré au graphite et refroidi au gaz (réacteurs UNGG à Chinon, Saint Laurent et Bugey) et réacteur à eau pressurisé (« REP » à Chooz).

    Ces opérations constituent des premières pour EDF et à l'exception du REP, elles concernent des technologies de réacteurs pour lesquelles le retour d'expérience international est faible voire inexistant. Elles nécessitent donc le développement de méthodes et technologies nouvelles qui comportent un risque plus important que des technologies disposant déjà d'un retour d'expérience.
    La déconstruction du REP à Chooz bénéficie d'un retour d'expérience (essentiellement américain et limité) mais présente la particularité de se situer dans une caverne, ce qui en fait également une opération singulière pour laquelle le retour d'expérience n'est pas immédiatement transposable et qui comprend des aléas spécifiques.

    Le retour d'expérience acquis sur le REP de Chooz permet toutefois de rendre robuste autant que possible les études et l'estimation des coûts futurs de la déconstruction du parc nucléaire actuellement en fonctionnement (centrales de« deuxième génération »).
    Etc. etc.....

    Les variations des provisions pour déconstruction des centrales nucléaires se répartissent comme suit :(en millions d'euros)

    PROVISIONS POUR DÉCONSTRUCTION DES CENTRALES NUCLÉAIRES
    31/12/2016 : 14 122 millions €
    31/12/2017 : 14 920 millions €

    Signaler un abus

  • g.prigen
    17 septembre 201810:39

    Merci pour ces excellentes informations. Dis-moi, Pallach, t'as lu tout le rapport?

    Signaler un abus

  • excfp
    17 septembre 201810:53

    Merci Pallach ; moi je compte bien le lire et en tirer la quinte essence...J'ai bien lu le rapport de référence de Total fin 2017 , 424 pages!!! ...Avant de m'exprimer, j'ai toujours cherché à comprendre .et çà me rappelle Coluche qui disait: " ce n'est pas parce que l'on a rien à dire qu'il faut fermer sa g.....", non mais, sans blague...
    A+

    Signaler un abus

  • pallach
    17 septembre 201811:04

    Évidemment je n'ai pas tout lu, mais il se trouve que je suis particulièrement le sujet des provisions pour démantèlement. Alors quand un benêt nous ressort "nan c'est pas provisionné", je réagis !

    Signaler un abus

  • g.prigen
    17 septembre 201814:05

    Y a aussi ça aussi, à partir de la page 24
    :
    http://www.sfen.org/sites/default/files/public/atoms/files/note_-_les_couts_d e_production_du_parc_nucleaire_francais_-_ppe_-_sfen.pdf

    Signaler un abus

  • M4309138
    17 septembre 201814:26

    Pour Information ! Un rapport parlementaire estime qu'EDF "sous-évalue" le coût du démantèlement des 58 réacteurs français.

    Signaler un abus

  • M4309138
    17 septembre 201814:27

    Pour Information ! Un rapport parlementaire estime qu'EDF "sous-évalue" le coût du démantèlement des 58 réacteurs français.

    Signaler un abus

  • M4309138
    17 septembre 201814:27

    Pour Information ! Un rapport parlementaire estime qu'EDF "sous-évalue" le coût du démantèlement des 58 réacteurs français.

    Signaler un abus

  • M4309138
    17 septembre 201814:27

    Pour Information ! Un rapport parlementaire estime qu'EDF "sous-évalue" le coût du démantèlement des 58 réacteurs français.

    Signaler un abus

  • soyeux8
    17 septembre 201815:11

    M34....Tu bégayes !

    Signaler un abus

  • sky45
    17 septembre 201815:34

    non il quequaye 4 fois encore un sorti de l école écolo la EEEE

    Signaler un abus

  • axialof7
    17 septembre 201815:35

    Un rapport parlementaire avec Pompili et le Bruce Lee des contraventions (JV Placé).......:o)))
    Depuis quand un élu....... estime......mdr

    Il n'y a pas de rapport parlementaire qui estime qu'EDF n'a jamais eu un copeck de subvention depuis 1946 pour financer les 25 000 MW hydraulique, les 120 000 km de THT, pas plus pour les 75 000 MW de nucléaire ou les 25 000 MW d'ER, biomasse, CCG, fioul et charbon...

    EDF a su investir plus de 300 milliards dans ses outils de production,
    de transport et de distribution, je ne vois pas pourquoi, elle ne serait pas capable de finaliser sa mission......:o)))

    Le seul boulet économique, c'est d'utiliser ses performances pour gaver la concurrence et les ER intermittentes au travers de la loi Nome et CSPE qui l'a font subventionner tous les délires de Bruxelles et des escrolos.

    Signaler un abus

  • pallach
    17 septembre 201816:13

    Parlons-en de ce rapport Pompili, truffe de 80 erreurs ou omissions. Ci-dessous la réponse d'EDF, notamment sur le coût de démantèlement
    :
    https://www.edf.fr/sites/default/files/contrib/groupe-edf/producteur-industri el/hydraulique/Notes%20d%27info/note_info_pompili.pdf

    Signaler un abus

  • pallach
    17 septembre 201816:15

    Un technicien peut faire de la politique, mais si un politicien essaye de faire de la technique, c'est en général un désastre ! Route solaire, éoliennes en mer... le problème c'est que les clients payent...

    Signaler un abus

  • masyson
    17 septembre 201816:17

    Pour avoir le É, taper ALT+0201.

    Signaler un abus

  • PKO34
    17 septembre 201817:40

    Bravo Jack pour ce post très intéressant, comportant beaucoup d'arguments plutôt justes. Il semblerait que 2018 soit en train de devenir une année charnière pour le nucléaire. Mais qui dans le gouvernement actuel aura l'audace de lancer le renouvellement de la moitié du parc électronucléaire ?

    Signaler un abus

Retour au sujet EDF

25 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5592.57 -0.46%
0.7655 -1.73%
3.756 -0.74%
23.13 +1.80%
0.0254 -4.87%

Les Risques en Bourse

Fermer