1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

DELTA PLUS GRP
39.000 (c) EUR
-3.47% 

FR0013283108 DLTA

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    40.400

  • clôture veille

    40.400

  • + haut

    40.800

  • + bas

    38.400

  • volume

    5 336

  • valorisation

    287 MEUR

  • capital échangé

    0.07%

  • dernier échange

    23.07.19 / 17:35:07

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    35.100

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    42.900

  • rendement estimé 2019

    1.96%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    12.62

  • dernier dividende

    0.6 EUR

  • date dernier dividende

    20.06.18

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet DELTA PLUS GROUP

DELTA PLUS GRP : Investir : achat : obj : 47 €

fhumbert
14 sept. 201414:14

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/consei l-du-jour/croissance-et-rentabilite-sont-au-rendez-vous-998555.php

DELTA PLUS GROUP : Croissance et rentabilité sont au rendez-vous
12/09/14 à 08:35 - Investir.fr 0 Commentaire(s)

Le fabricant d'équipements de protection individuelle confirme ses objectifs annuels, après un premier semestre solide. L'amélioration de la marge va se poursuivre en seconde partie d'année.

L'analyse (Investir)
Si l'Europe est le berceau historique de Delta Plus Group, c'est vers l'international que le fabricant vauclusien d'équipements de protection individuelle oriente son développement. De 83 % il y a trois ans, la part des ventes sur le Vieux Continent est tombée à 55 %. « Notre barycentre s'est déplacé vers les pays émergents au cours des dernières années, explique Arnaud Danel, le directeur administratif et financier. C'est notamment lié à l'évolution des normes en matière de protection individuelle dans ces pays. » Le groupe s'appuie sur cinq branches d'activité qui permettent de protéger l'homme de la tête aux pieds (chaussures, gants, casques de chantier, bouchons d'oreilles, masques respiratoires anti-poussière, harnais, etc). « Notre développement dans les émergents s'est fait en croisant un axe pays et un axe produit, en privilégiant l'antichute en Argentine et la tête au Brésil, deux activités sous-représentées au sein du groupe et fortement margées », poursuit le DAF. Conséquence, les marges hors Europe sont supérieures de 1,5 point à celles dégagées sur le Vieux continent. Le rythme de croissance de l'activité y est aussi plus élevé.

Quand le chiffre d'affaires semestriel progresse de 3,7 % en Europe, il augmente de 10 % dans le reste du monde. Et de 6,5 % à l'échelle du groupe. « Pour la première fois, la tendance s'est inversée en Europe », souligne toutefois Arnaud Danel. Cette amélioration, après deux années de déclin, est à mettre au compte d'un dynamisme retrouvé dans les pays de l'Est, la Pologne en tête, et du sud, en particulier dans la Péninsule ibérique. Pour la suite, le ton se fait un peu plus prudent, mais n'entrave en rien l'objectif de la direction d'afficher un chiffre d'affaires record en 2014.

L'Ukraine et l'Argentine, deux marchés à la taille modeste
Cette réserve, toute relative, tient aux évènements géopolitiques qui agitent les marchés et la sphère économique depuis quelques mois déjà. Il s'agit, d'une part, du conflit russo-ukrainien, d'autre part, du défaut de paiement de l'Argentine. Certes, Delta Plus Group ne fait que 4 % de son chiffre d'affaires dans ce pays d'Amérique du Sud, mais cela ne l'empêche pas de suivre de près la situation. « Ce défaut a des répercussions sur l'économie réelle, l'industrie et le bâtiment, reconnaît la direction. Pour l'heure, il n'y pas d'impact sur le chiffre d'affaires mais les prochains indicateurs argentins seront surveillés de près. » En Ukraine, Delta Plus Group dispose d'une filiale opérationnelle depuis 2008. Après avoir fortement progressé ces dernières années, elle a subi un sérieux coup de frein en début d'année, perdant un tiers de son chiffre d'affaires. A la fermeture forcée d'usines dans l'est du pays, s'est ajoutée la dévaluation de la devise locale, la hryvnia.

Pour l'exercice entier, le groupe vauclusien mise donc sur une hausse des facturations comparé aux 159,6 millions d'euros dégagés en 2013, qui constituaient déjà un niveau historique. La progression se situera aux alentours de 4 % à 5 %. L'effet périmètre lié à l'intégration du brésilien Pro Safety s'estompant, Delta Plus Group devrait connaître une croissance de l'ordre de 3 % au second semestre, contre 6,5 % au premier.

Vers une nouvelle amélioration de la marge
Côté rentabilité, les indicateurs sont au vert. Les charges fixes sont restées globalement stables par rapport à 2013, année au cours de laquelle le groupe s'est séparé de son activité de distribution de vêtements de travail, Workstore Marseille. « Elle ne correspondait pas à notre métier, était marginale à l'échelle du groupe et déficitaire », justifie Arnaud Danel. Trois bonnes raisons de l'abandonner. « La sortie de Workstore de notre périmètre nous a permis de gagner 0,4 point de marge », détaille-t-il. A mi-parcours, la marge opérationnelle courante s'établit à 8,3 %, en hausse de près d'un point sur un an. En décembre, elle devrait atteindre 9 % Dernière ligne du compte de résultat, le profit net s'améliore également : + 11,7 %, à 3,9 millions d'euros.

Tout en profitant de l'embellie en Europe et du dynamisme des émergents, le groupe continue d'avoir un œil sur les opportunités de développement à l'international. Le spécialiste de l'équipement de protection individuelle pourrait continuer d'élargir son champ d'action en Amérique du Sud, où il dispose d'une filiale au Pérou (depuis 2008) et a racheté deux sociétés en deux ans, Pro Safety, au Brésil, et Eslingar, en Argentine. Aucune opération n'est prévue d'ici la fin de l'année, mais en 2015 Delta Plus Group pourrait sortir son chéquier. Le groupe a les reins assez solides avec un ratio d'endettement ramené à 54 %. Pour rappel, il était de 104 % en 2011.

LE CONSEIL
ACHAT / Objectif : 47 €
Le repli de 18 % de l'action depuis son pic du 2 juin, à près de 50 euros, peut être mis à profit pour étoffer son portefeuille en titres Delta Plus Group. L'action capitalise 8,4 fois notre prévision de profit net pour 2014 (9 millions d'euros) et 7,5 fois celle pour 2015 (un peu plus de 10 millions), un niveau attrayant. Achat. Viser 47 euros.


Le cours au moment du conseil : 40.96 €

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

0 réponse

Retour au sujet DELTA PLUS GROUP

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer