Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CASINO GUIC PER

35.980 EUR
0.00% 
indice de référenceSBF 120

FR0000125585 CO

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    35.960

  • clôture veille

    35.980

  • + haut

    36.170

  • + bas

    35.870

  • volume

    120 745

  • valorisation

    3 948 MEUR

  • capital échangé

    0.11%

  • dernier échange

    26.09.18 / 12:53:32

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    34.190

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    37.770

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CASINO GUIC PER

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter CASINO GUIC PER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CASINO GUIC PER à mes listes

    Fermer
Retour au sujet CASINO GUICHARD

a lire imperativement

verdun1
12 sept. 201818:06

Casino Guichard-Perrachon : Le groupe a, aussi, des soutiens


share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail




1


2




12/09/2018 | 15:38










Après avoir relayé le point de vue du bureau d'études Bernstein ce matin sur Casino, place à une autre vision du dossier en provenance d'AlphaValue, qui campe immédiatement le décor en expliquant que l'étude "est réservée aux investisseurs qui ont un penchant pour les investissements à hauts-risques quoique calculés, avec un horizon de 3 à 6 mois".


Le débat se poursuit sur le dossier Casino, entre ceux qui pensent qu'il est extrêmement bon marché et ceux qui estiment qu'il n'a pas encore touché le fond. Avec près de 15,5% d'intérêts vendeurs, la balance penche actuellement clairement du côté des seconds. Ce matin, Bernstein a publié une étude aboutissant à une réduction de la valorisation de Casino à 20 EUR, contre un titre qui cote actuellement un peu plus de 29 EUR. En dépit des apparences, le bureau d'études est plutôt constructif, en rappelant que le distributeur lui-même ne fait pas face à une crise de liquidités, mais que ses holdings sont plus tendus. Il propose d'ailleurs des pistes pour y remédier.

Chez AlphaValue, on est plus radical, mais dans l'autre sens. Nishant Choudhary pense qu'il y a une solide opportunité d'achat avec un cœur bien accroché. L'analyste réitère les postulats de base qu'il a développés ces dernières semaines : il n'y a pas de craintes sur le free cash-flow chez Casino France, qui reste bien positionné malgré la pression concurrentielle et qui a lancé des chantiers majeurs dans le commerce en ligne. En conséquence, Rallye devrait continuer à bénéficier de généreux dividendes. En outre, le management a encore une poche de cessions disponibles et la dette de Rallye n'est pas soumise à des covenants bancaires. Enfin, et même si le holding doit améliorer son profil, Rallye a les moyens d'honorer sa dette proche. Choudhary voit (très) bien le scénario de 2016 se reproduire (-60% pour l'action en six mois, avant un gros rebond).

Contre-pied

Pourquoi Casino est-il un "must-buy", comme le décrit l'analyste ? D'abord, parce que la punition subie est vraiment excessive au regard des performances opérationnelles. Ensuite parce que la remontée de la dette au premier semestre, qui a tant effrayé le marché, est une aberration qui devrait être corrigée rapidement, pour reprendre la tendance à l'allègement du bilan constatée sur les dernières années. Une meilleure contribution du périmètre latino-américain serait la cerise sur le gâteau. "Tout bien pesé, l'action offre un potentiel substantiel pour tout investisseur qui saurait se montrer un peu patient", poursuit l'analyste d'AlphaValue.

Le spécialiste se lâche aussi sur les opportunités qui pourraient apparaître, un peu comme son confrère de Bernstein l'a fait ce matin en dressant les options de désendettement et/ou de réorganisation possibles. Son propos est plutôt de lister les partenaires potentiels du groupe, à l'heure ou Jean-Charles Naouri a peut-être envie d'un peu d'aide (en conservant le contrôle malgré tout par le truchement des droits de vote). Et les prétendants potentiels sont nombreux, à divers degrés. Nishant Choudhary place Amazon en pôle-position, d'autant que les deux groupes vont déjà collaborer via Monoprix. Au passage, pour ceux qui s'interrogent sur l'avenir du secteur, l'analyste estime in fine que le panorama mondial se réduira à terme en une compétition à trois, opposant Amazon, Alibaba et la "Troïka JD.com" (avec Wal-Mart et Tencent). Parenthèse refermée. Outre les acteurs de la distribution, un fonds souverain qui passerait par là pourrait aussi en profiter, estime AlphaValue. En bonus, le tableau produit par le bureau d'études sur les prétendants possibles :

Pour finir, Nishant Choudhary partage quelques réflexions :
o Il n'est pas préoccupé par le débat sur la transparence des comptes, car la loi française est très stricte, bien plus que la loi britannique par exemple ("c'est une des raisons pour lesquelles un scandale à la Steinhoff ou à la Tesco est hautement improbable").
o Les positions à découvert ne dureront pas indéfiniment (cf. 2016).
o Les autorités françaises ne verraient pas d'un bon œil une prise de contrôle par les créanciers, notamment au regard des conséquences sociales.
o L'AMF veille et a rappelé à l'ordre les vendeurs à découvert sur leurs obligations réglementaires.
o Le fils de Jean-Charles Naouri a quitté le groupe en 2017, ce qui réduit le risque d'une gestion dynastique.
o Cependant, l'analyste n'est qu'à "accumuler" et pas à "acheter" sur le dossier, car le contexte oblige le management à remplir les objectifs, notamment de désendettement, conformément à ce qui est attendu, sans accrocs. Et il faudrait éviter les cadavres dans le placard. Car si Choudhary pense que les craintes sur la dette sont excessives, il n'a manifestement pas apprécié la découverte d'outils d'optimisation de la dette comme les opérations de sale and lease-back ou l'ingénierie financière avec Segisor. A bon entendeur...

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

4 réponses

  • spirouet
    12 septembre 201818:21

    Pas mal - très cohérent et en phase avec la situation réelle.

    Signaler un abus

  • bernoll1
    12 septembre 201818:37

    J'aime bien la phrase : "réservé aux investisseurs qui ont un penchant pour les investissements à hauts-risques quoique calculés".

    Parce que pour moi, il n'y a pas de "haut-risque" avec Casino, quant à "calculés", ça me fait bien rire car si tous les analystes, bureaux d'études, etc... peuvent attaquer l'image du groupe quotidiennement, impunément afin de faire évoluer le cours au gré de leurs intérêts, il est clair que le PP ne peut pas calculer grand chose...

    Quelle mascarade tout ça !

    Signaler un abus

  • lbastie
    12 septembre 201818:45

    Berstein, MW et les autres ferment les yeux sur les aspects positifs du groupe...

    Signaler un abus

  • spy102
    12 septembre 201820:44

    Les baisses excessives sont une occasion en or pour le long terme. Casino va peut etre encore se faire secouer mais pour celui qui a une véritable strategie d'invest. Casino est une belle opportunité.
    Je me souviens des nouveaux constructeurs. Tous les signaux etaient au vert, pourtant parfois, il y avait des chutes importantes. Depuis l'action a fait *10. Pareil pour innate pharma, chargeur, voire meme orange decrié quant elle etait a 7 et qui offre a celui qui l'a acheté a ce prix un gros rdt. Pour casino, je mise sur le rendement. Tout va dans le sens pour son maintien, alors laissez faire, acheter et devenez rentiers pour ceux qui ont les moyens.

    Signaler un abus

Retour au sujet CASINO GUICHARD

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

10.99265 -0.05%
21.04 -2.59%
6.78 -0.59%
81.72 +0.27%
37.61 -2.46%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.