1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CFF RECYCLING
50.520 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0000039059 CFF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    50.520

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    0 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    -

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CFF RECYCLING

CFF RECYCLING : CFF et après ????

jomeau
02 déc. 200413:14

pour ma part , je garde ma position actuelle en CFF et vais me remettre à la recherche d'autres CFF
j'ai une approche long terme ( donc moins rigolote au quotidien sauf ces 5-6 derniers jours ) mais qui m'oblige à étudier à fond une valeur avant d'y entrer

j'ai fait le choix depuis maintenant 2 ans de n'avoir maxi 3-4 valeurs dans mon portefeuille ( sur lesquelles j'ai une très forte conviction ) - je reconnais d'avance que sur ce point vous pouvez critiquer ma démarche style " je mets tous les oeufs dans le meme panier "

ceci étant , j'ai pu en 2003 battre l'indice de 27% et sur 2004 je le bats actuellement de 70%
et je compte bien continuer en 2005
pour info c'est PASSAT et BANQUE DE LA REUNION quim'ont permis l'essentiel de ma perf en 2003

croyant dur comme fer à un objectif de 30 voire plus d'ici fin 2005 et donc à une hausse de 50% , il est clair que , tant que je n'aurais pas trouvé une autre valeur à fondamentaux identiques avec un potentiel de hausse supérieur à 50% , je resterai sur CFF

rappel de mes fondamentaux :
- pas de valeurs SRD ( pour éviter les spéculations articielles )
- flottant supèrieur à 20%
- PER 2005 inférieur à 10
- ratio VE/ Rex infèrieur à 7
- peu ou pas de CA en dollars ( risque de change )
- rendement correct et pérenne ( 3% environ )
- évolution sur un marché lisible , compréhensible
- position soit de leader soit de niche
- gearing en baisse et supportable

je crois sincèrement que c'est au prix de filtres et de critères de ce type que l'on peut sur la durer battre la bourse et développer son patrimoine
cordialement et à vous lire
pierre

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

67 réponses

  • bishop12
    02 décembre 200413:21

    Signaler un abus

  • trieger1
    02 décembre 200413:27

    ... n'hésite pas à nous en faire part, nous complèterons les infos.
    Je propose que le forum de CFF qui a tjs été très professionel en dehors des euphories des hausses successives, deviennent celui de référence où l'on pourra retrouver des informations pertinentes à la fois sur CFF mais aussi sur d'autres actions.

    TR

    Signaler un abus

  • cancrel2
    02 décembre 200413:31

    sans avenir.

    Signaler un abus

  • jomeau
    02 décembre 200413:34

    mais reflète aussi peut etre mon aversion pour le risque court terme et une démarche d'investissement délibérement long terme
    ces filtres ( que j'ai validés petit à petit ) ne sont valables que dans ma démarche

    par exemple thierry ( qui est moins long terme que moi ) va avoir des filtres différents
    mais j'ai cité mes filtres car je pense que le simple fait de les énoncer peut déja permettre à chacun de se poser les bonnes questions avant d'acheter quoique ce soit )

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200413:38

    Signaler un abus

  • jomeau
    02 décembre 200413:39

    oui j'ai revendu de mémoire en octobre 2003 pour 2 raisons essentielles : le per était à plus de 10 et surtout je croyais déja beaucoup à l'époque à l'affaiblissement du dollar et je voyais mal passat résister longtemps alors que son marché de développement est les states
    ok- j'ai bien fait mais je n'enterrerai pas passat qui est une valeur de qualité- à ta place j'attendrai une inflexion au niveau de la croissance de ca pour y revenir et n'oublions pas qu'elle propose un beau rendement

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200413:57

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200413:57

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200413:58

    Signaler un abus

  • jomeau
    02 décembre 200414:03

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200414:06

    Signaler un abus

  • trieger1
    02 décembre 200414:12

    ... j'ai un colissimo qui m'attends à la Poste, c'est ce que je pense bishop ?

    TR

    Signaler un abus

  • jsavio
    02 décembre 200414:14

    Tout dépend de la manière de fonctionner de chacun et aussi, surtout, des compétences.
    Sur ce terrain, Pierre va être difficile à battre.
    Je suis très loin d'avoir ses compétences mais je me suis aventurée seule sur les marchés boursiers avec une connaissance "zéro" car je voulais absolument maîtriser la composition de mon portefeuille plutôt que de le confier à un intermédiaire.
    Après avoir bien gagné (avec des rapports rapides de 18 %) sur des Sicav monétaires, j'ai décidé de tenter ma chance seule.
    Mon principal handicap est le manque de temps pour apprendre correctement, l'indécision aussi fait que je regarde souvent passer le train sans réagir. Je viens de faire un triple coup perdant sur 3 valeurs que je surveillais de près et qui ont boosté ensemble avec de confortables PV en quelques jours.
    Je fonctionne beaucoup au feeling et à l'intuition et, jusqu'à maintenant, cela ne m'a pas mal réussi. Ma prudence de sioux fait le reste. J'ai quand même réussi à franchir le pas pour m'aventurer sur le marché libre et c'est là que j'ai réussi ma meilleure plue value avec LDLC (210 % en 8 mois), pas mal non plus avec Vet Affaires (hein, Pierre ?).
    Les rares valeurs sur lesquelles j'ai réitéré des conseils appuyés sur les forums ont toutes eu un parcours plus qu'honorable. Tant mieux pour ceux qui m'ont suivie. Moi, ça ne m'apporte rien mais je m'en voudrais de décevoir les autres. Exemple, Hiolle pour Pierre qui m'a suivie, et qui, je l'espère, n'aura pas à le regretter comme moi je ne regrette pas d'avoir investi dans CFF. Il était tellement sûr de lui avec un effet, limite méthode Coué.
    Donc, Pierre, continue à nous faire monter dans ton bateau pour de magnifiques aventures.
    A +


    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200414:15

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200414:21

    Signaler un abus

  • trieger1
    02 décembre 200414:30

    Pierre a ce talent de découvreur, en le suivant nous ne risquons pas grand chose. Pierre ne connait pas le risque. S'il le prend il en mesure l'impact. Pour ça, chapeau bas. Nous apportons cela dit également notre "pierre" à l'édifice dans le sens où il nous présente un titre comme porteur et à nous de juger si effectivement son analyse tient la route. C'est le principe d'un débat argumenté, le principe d'un forum. Le nôtre marche plutôt bien pour ça.

    TR

    Signaler un abus

  • jomeau
    02 décembre 200414:31

    mais l'essentiel est de se sentir progresser
    c'est vrai - j'avais oublié vet affaires qui a aussi contribué à mes PV 2003
    mon regret : ne pas t'avoir suivie il y a 6 mois sur MFC ( elle était à 40 je crois )

    l'important c'est de faire en sorte que nos choix d'investissements nous amenent du plus au final et de limiter , l'expérience venant et s'accumulant , le nombre de mauvais choix
    à+
    pierre

    Signaler un abus

  • frayres2
    02 décembre 200414:31


    Pour être dans ta continuité Pierre, oui il faut élaborer des filtres et des critères... Mais ceci étant, une société peut correspondre a tous ces critéres, ce n'est pas pour autant synonyme d'une socété de qualité. Il faut passer à une seconde étape de filtrage, et c'est certainement la plus dificile à faire.

    C'est l'étude de la société à travers l'analyse financière.

    Imagine-t-on un médecin rédiger une ordonnance sans avoir au préalable fait un diagnostic et osculté son patient ? Un tailleur faire un costume sans avoir pris les mesures de son client ? Bien sûr que non !

    l’analyse financière de l’entreprise est de la même façon la première et indispensable étape de tout raisonnement sain.

    Un novice est déconcerté face à une analyse financière car il ne sait pas par quoi commencer ni où aboutir. Il risque alors d’enchaîner des remarques essentiellement descriptives, sans les mettre en relation et vérifier ainsi leur cohérence interne, sans établir de liens de causalité.

    L’analyse financière ne se résume donc absolument pas à un vague commentaire des comptes de résultat, des bilans ou de quelques ratios.

    Non, l’analyse financière est en fait une enquête qui doit suivre un cheminement logique composé de parties non cloisonnées mais qui se répondent au contraire les unes les autres. La question qu’il doit le plus souvent se poser est : est-ce logique, est-ce cohérent avec ce que j’ai déjà établi, si oui pourquoi ? et si non pourquoi ? L’analyste se pose un certain nombre de questions, va chercher les éléments de réponse dans tel ou tel document comptables qu’il ne commente pas en tant que tel mais qui sont pour lui un gisement de matières premières.

    L’analyste est un Sherlock Holmes ou une Miss Marple modernes, aux aguets et qui cherche un enchaînement logique mais aussi les éléments perturbateurs qui sont peut être annonciateurs de problèmes.

    Son fil conducteur qui va le guider dans son apprentissage de la compréhension de l’entreprise est : « la création de richesse nécessite des investissements qui doivent être financés et être suffisament rentables » .

    En effet, une entreprise ne peut être viable et survivre à terme si elle n’arrive pas à trouver durablement des clients qui acceptent d’acheter sa production ou ses services à un prix donné qui doit lui permettre de réaliser un résultat d’exploitation positif et suffisant. C’est la base de tout.

    Dès lors, il convient d’étudier en premier lieu la formation du résultat de l’entreprise. Mais la réalisation de marges nécessite des investissements préalables qui prennent deux formes : l’acquisition de matériel, de bâtiments, de brevets, de filiales... et la constitution du besoin en fonds de roulement. Bien évidemment ces investissements devront être financés que ce soit par capitaux propres ou par endettement bancaire et financier.

    Dès lors que les trois éléments précédents (marges, investissements, financement) ont été étudiés, il est possible de calculer la rentabilité de l’entreprise, c’est-à-dire son efficacité, que celle-ci s’applique à l’actif économique ou aux capitaux propres.

    "L'analyste" aura alors achevé son travail et pourra répondre à ces questions simples qui l’ont motivé : l’entreprise est-elle capable de faire face aux engagements qu’elle a pris à l’égard de ses créanciers ? Est-elle capable de créer de la valeur pour ses actionnaires ?

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200414:31

    Signaler un abus

  • samfisc1
    02 décembre 200414:56

    merci a vous pour vos conseils toujours avises et motives

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200415:12

    çà me rappelle mes cours à Sup de Co. Heureux temps.
    Néanmoins ce qui fait la décision pour nous ( pour moi au moins) c'est la capacité de détecter les deux ou trois signaux en + qui créeront le Boost.
    Innovation( qqs belles technos) ou positionnement hyper favorable sur un marché donné à un moment donné (CFF) délocalisation ( en tant que déclencheur 1/ d'une revision à la baisse des frais fixes et 2/ en ouvrant de nouveaux marchés. Il y a d'autres signaux très simples comme le changement d'un manager ou une restructuration..ou encore déséquilibre flagrant entre la valeur intrinsèque d'une entreprise et sa valeur boursière ( on pourrait parler longtemps de la manière d'estimer une entreprise)
    Tout ce que tu as dit est vrai dans tous les cas les données financières de base sont supposées être respectées...pour moi c'était implicite.
    Un rapide examen du Bilan et du CE s'impose toujours et c'est après seult que l' on considérer les points ci-dessus.
    Pour avoir une fois voulu faire le malin et m'être solidement planté, je connais bien et j'applique ce protocole rigoureusement.
    Merci de ton rappel

    Signaler un abus

  • pernot13
    02 décembre 200415:46

    Signaler un abus

  • brunoh1
    02 décembre 200416:34


    what about :

    FINUCHEM, MONTUPET SA, PLASTIC OMNIUM

    Ma démarche ci-dessous.

    --------

    Je viens de me livrer à l'exercice.

    Partant de ma liste de valeurs :

    ALSTOM, ARCELOR, AVIATION LATECO, BELVEDERE, CFF RECYCLING, COIL ANODIZING, COMPLETEL EUR., ERAMET , FINUCHEM , GROUPE BOURBON , IMS INTL METAL , JACQUET INDUSTR , KINDY , LACROIX SA , MAUREL ET PROM , MONTUPET SA , NORTENE , PEUGEOT , PLASTIC OMNIUM , RENAULT , SECHILIENNE SID , TESSI , VRANK.POM.MONOP , ZAMBIA COPPER

    J'applique le filtre drastique du PER <10 sur 2005, il me reste :

    ARCELOR, CFF RECYCLING, COMPLETEL EUR.R, ERAMET , FINUCHEM , IMS INTL METAL , JACQUET INDUSTR , LACROIX SA , MAUREL ET PROM , MONTUPET SA , PEUGEOT , PLASTIC OMNIUM , RENAULT

    Je retire les valeurs SRD, c'est regrettable mais c'est le jeu, disparaissent ainsi les superbes Arcelor, Peugeot, Renault

    Restent :
    CFF RECYCLING, COMPLETEL EUR.R, ERAMET , FINUCHEM , IMS INTL METAL , JACQUET INDUSTR , LACROIX SA , MAUREL ET PROM , MONTUPET SA , PLASTIC OMNIUM

    - Je retire les valeurs qui facturent en $ : M&P, Eramet (je pense, cours du Nickel en $)

    - Sur le critère du flottant > 20%, je supprime Lacroix (on notera que Jacquet et Completel passent la barre limite)
    - Sur le rendement je supprime Completel, les autres doivent etre OK

    - Le ratio VE/REX : je ne l'ai pas sous la main, une autre fois peut etre

    Il reste :
    CFF RECYCLING, ERAMET, FINUCHEM, IMS INTL METAL, JACQUET INDUSTR, MAUREL ET PROM, MONTUPET SA, PLASTIC OMNIUM

    - Toutes ces belles sociétés sont sur des marchés compréhensibles.
    La lisibilité se discute, car la plupart sont TRES fortement exposées au cours des matières premières (acier pour CFF, Jacquet et IMS, nickel pour Eramet, pétrole pour M&P).

    Si on les supprime, il reste :

    FINUCHEM, MONTUPET SA, PLASTIC OMNIUM

    Signaler un abus

  • bishop12
    02 décembre 200416:40

    Signaler un abus

  • jomeau
    02 décembre 200417:50

    qui est effectivement réduit en nombre meme si je retiendrai plutot ton avant dernier niveau - car pour moi la lisibilité meme si elle se discute est et sera plus présente sur le secteur des MP que sur celui des services

    je m'explique :
    le marché des MP concerne de plus en plus des pays émergents donc aux forts besoins industriels ( batiments , ouvrages , machines ..) et s'attache à l'étre
    le marché des services est plutot le marché de réference des pays industrialisés et s'attache au bien etre
    mon raisonnement est de dire que si nul ne peut prédire la prochaine crise ni sa date , toute crise se traduit par une restriction commencant par ce qui fait le moins mal ( le bien etre ) et se terminant par ce qui fait le plus mal ( l'etre )

    je suis conscient que ces filtres sont sévères mais encore une fois refléte mon degré d'appétence au risque ( de fait aucune techo ne peut passer ces filtres - tant mieux car je n'en veux pas )
    si tu t'autorises un per superieur , tu verras que d'autres activites autre que l'industrie lourde vont apparaitre -
    je pense notamment au secteur de la technologie médical ou du confort des personnes agées ( AUDIKA et ORPEA en sont de beaux exemples de meme que GUERBET )

    à chacun de trouver ses filtres - le simple fait d'en fixer est à mon avis signe d'une approche raisonnée de ses investissements et c'est déja pas mal

    mon filtre donne la primeur à des valeurs industrielles et si en plus , j' y apporte ( comme le dit jocelyne ) une intuition ou une conviction supplémentaire , alors j'y vais

    ma conviction ( je ne m'en cache pas ) est de croire au retour des valeurs matières premieres ( ralentissement ou pas )

    cancrelat a eu un bon mot dans un mail disant à propos de ce type de valeurs et posait la question :
    Et si le marché ,redécouvrant le secteur des mp et de l'industrie lourde , acceptait une revalorisation de ce marché et l'évaluait non plus sur une base d'un per de 7-8 mais sur une base de 10-12
    est-il interdit de l'envisager ?
    En tout cas je ne me l'interdis pas

    à+
    pierre

    Signaler un abus

  • c.henry-
    02 décembre 200418:33

    Mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec tes critère Pierre. Je les reprends :

    - pas de valeurs SRD ( pour éviter les spéculations articielles )
    Ca oui, j'évite aussi, mais pas de façon systématique. Si la liquidité est suffisante, les risques spéculatifs sont limités.

    - flottant supérieur à 20%
    Là, absolument d'accord.

    - PER 2005 inférieur à 10
    Non, c'est excessif. Ca dépend de l'époque, ce la situation économique globale, et du secteur. Actuellement le PER moyen du CAC est de 12,5 mais avec des différences significatives et logiques entre les valeurs industrielles, les services, les financières ... Les critères ne sont pas du tout les mêmes.

    - ratio VE/ Rex inférieur à 7
    Ce ratio n'est en fait qu'une combinaison du PER et du gearing, il n'apporte rien de plus. Par contre, des fonds propres supérieurs à la dette sont une bonne chose, encore que.

    - peu ou pas de CA en dollars ( risque de change )
    Ca c'est un choix, mais je ne le partage pas. Le dollar ne peut pas, pour de multiple raisons y compris purement techniques descendre beaucoup plus bas. Par contre, il remontera si la reprise économique américaine se précise et si l'emploi redémarre. Les sociétés qui font une part importante de leur CA en $ sont celles qui sont le plus pénalisées, mais aussi celles dont la croissance mécanique des RE et RN sera la plus forte, sans compter une croissance organique probable. La seule restriction que j'y apporte, c'est que leur dette ne soit pas aussi libellée en $, sauf si (justement c'est le cas d'un de mes titres : Naturex) les frais financiers sont largement inférieurs aux bénéfices en $.

    - rendement correct et pérenne ( 3% environ )
    Parfois je préfère une société qui suspend ou modère temporairement le dividende pour assurer sa croissance, plutôt que recourir à un endettement/

    - évolution sur un marché lisible , compréhensible
    Ca élimine beaucoup de monde.

    - position soit de leader soit de niche
    CFF est une niche, d'accord. Mais si tu attends la position de leader pour acheter, il es tdéjà trop tard.

    - gearing en baisse et supportable
    Une société doit avancer et donc investir. Il faut simplement distinguer entre le dette chronique et malsaine et celle qui est temporaire et rentable. CFF a dépassé à un moment un gearing de 1, mais on savait pourquoi.

    Mes critères principaux sont différents, et je mets en tête, loin devant d'ailleurs, la qualité du managment. En regardant le passé de l'entreprise, et la façon dont les crises ont été gérées, ou les opportunités saisies, je suis prête à investir au contraire sur des boites en difficulté, c'est même très exactement ma méthode. J'ai acheté CFF quand ils se sortaient tout juste de lourdes pertes, et parce qu'ils avaient un projet. J'ai acheté Vinci quand il n'était encore que la modeste SGE, filiale BTP de Vivendi qui n'était encore que la CGE, dans la même situation en 99. J'ai acheté Peugeot dans les mêmes conditions et c'est même l'investissement le plus rapide que j'ai jamais fait, vendu à +25% en 2 mois.

    L'exemple type de ce que j'ai fait et où tu ne m'aurais certainement pas suivie est Fimalac acheté en 2002, à l'annonce de résultats calamiteux. Fimalac dont les filiales industrielles sont en difficulté, et qui réalise à travers Fitch une part importante en $.

    Vinci, je ne sais même plus quel est le montant de mes PV, je sais seulement que ma ligne restante (7% du portefeuille) ne m'a rien coûté. Sur CFF j'ai quadruplé, Fimalac j'ai quasiment doublé.

    J'ai d'autres lignes moins réussies évidemment. Soit parce qu'elles sont récentes (FTE, L'Oréal, Steria), soit (EADS) parce qu'il y a des choses qu'on ne peut pas prévoir, comme le 11 septembre 2001.

    Un autre de mes critères, c'est de limiter les petites valeurs, sans pour autant exagérer les trop grosses. Je ne vous suivrai donc pas sur la plupart des titres que vous avez cités.

    Bonne chance

    Signaler un abus

  • trieger1
    02 décembre 200419:02

    ... de l'économie traditionelle. J'ai vu cité :
    - Montupet
    - Plastic Omnium
    - CFF Recycling (évidemment)
    - Naturex
    - Finuchem
    et je rajouterais
    - CNIM

    C'est un bon porte-feuille en soit. De mon point de vue, toutes ces valeurs s'inscrive en hausse sur une durée de 1 an minimum. La tendance de fond LT est clairement positive. En clair, faites votre choix !

    TR

    Signaler un abus

  • trieger1
    02 décembre 200420:08

    ... elle ne me plait pas du tout cette action. Elle a réussi un temps à sauver son support LT, mais le rebond qui en a suivi s'est vite essouflé. La MM50 devient résistance. De là à percer son support LT il n'y a qu'un pas. Je mets en garde les détenteurs.

    TR

    Signaler un abus

  • brunoh1
    02 décembre 200421:06

    Dans le filtre PER, j'avais supprimé Kindy et Sechilienne Sidec car les valeurs n'étaient pas disponibles sur Boursorama.

    En relisant mes notes, il s'avère que :

    Kindy -> PER 5,6 - rdt brut 5,90%

    SECHILIENNE SID -> PER 8,4 et rdt 5% mais valeur à fin septembre, donc le PER est peut etre legerement au dessus de 10

    Exposition au dollar inexistante pour Sechilienne et vec effet de ciseau positif pour Kindy qui achete en $ et vend en E

    Visibilité on ne peut meilleure : contrats de 25/35 ans de vente d'electricité pour sechilienne, et business de la chaussette pour Kindy

    De bien belles valeurs, l'une en plein retournement (Kindy) avec de forts leviers d'appreciation, l'autre en pleine croissance avec des centrales en construction... à rediscuter...

    Signaler un abus

  • susinifr
    02 décembre 200423:00

    MP depuis le 1 er janvier c'est quand 200 % de hausse malgré la chute de 8 % d'aujourd'hui.

    C'est un split,
    un fin de commandite
    une prod de 20 000 à 25 000 bpj pour 2004, et entre 35 000 et 40 000 bpj 2005
    la production va doubler, un per de 9 pour 2005.

    bientot nouvelles sur les nouveaux forage notamment le 1301.

    peut être une acquisition, un risque d'OPA, et sous valorisée par rapport aux junior anglaise.

    une réevaluation des réserves sur M'boundi, + exploration sur des autres permis.

    la en ce moment c'est un le gros temps sur MP, le barril qui baisse mais les prix restent haut (10 000 barrils hedgés a 40 $ avec les chinois), peut être le facteur côte d'ivoire.


    Ca ne m'a pas empêché de tout vendre ce matin à 125,5€ en ATP vente (j'avais passé un ordre dans le nuit, le matin bien au chaud dans le lit paf !! je vend) mais c'était prévu suis allé sur JCQ ca fait 2 jours que je ma charge. Aprés Resultats JCQ retourne sur MP. J'en ai encore un bon paquet que je garde précieusement.


    pour moi le LT est une sucession de CT, j'hesite pas à faire des allés retours.


    Signaler un abus

  • mrumeau1
    03 décembre 200412:38

    Voir pourquoi ... et les 2 raisons fondamentales et ATistes (anticipées) dans mon post remonté sur son forum

    En plus, Groupe Open satisfait 6 des 9 critères de Pierre !

    PS : Il faut savoir que le ratio de gearing < 1 bien que point de vigilance, observable et "pas inutile" est un peu obsolète, mais que :

    Le ratio Endettement net / Excédent brut d'exploitation exprime en nombre d'années d'excédent brut d'exploitation, la capacité de l'entreprise à rembourser son endettement au moyen de son excédent brut d'exploitation.
    Sauf exception, un ratio supérieur à 5 années traduirait un endettement trop important au regard de la création de richesse de l'entreprise, 3 souvent le max bien venu !

    C'est pourquoi avec un même "gearing", certaines boites sont à éviter à tout prix et d'autres, non !

    Donc l'exploitation et une bonne marge d'exploitation qui fait l'EBE, c'est important, puisque c'est le FOND de la raison de l'entreprise

    Préferre le VE/Rex au PER qui tient compte de "l'endettement net" et s'abstrait du résultat exceptionnel qui peut être très variable

    (Pour ceux qui font ds le long terme, bien sur !)

    Signaler un abus

  • c.henry-
    03 décembre 200418:51

    la même chose que moi.

    Je ne polarise pas sur le gearing, bien que ce soit évidemment une donnée à connaître, mais plutôt sur la nature, la durée et la raison de l'endettement.

    Qu'une dette soit théoriquement remboursable en 5 ans, c'est loin d'être systématique. Le surplus d'EBE généré par l'investissement réalisé n'est pas forcément immédiat, ce qui compte c'est que cet investissement soit relutif à terme (terme peut-être lointain mais connu d'avance), et qu'il ne fragilise pas excessivement l'entreprise par les frais financiers immédiats, ou l'impatience des créanciers. Il faut aussi qu'il soit parfaitement ciblé (on ne se disperse pas quand on s'endette beaucoup), et que le désendettement progressif vienne dès les premières rentrées.

    Autant de critères qualitatifs que quantitatifs donc.

    Signaler un abus

  • maury127
    04 décembre 200418:32

    J'espère que vous interviendrez souvent sur ce forum afin de pouvoir bénéficier de vos conseils.Merci

    Signaler un abus

  • brunoh1
    06 décembre 200408:50

    Dans Le Revenu de cette semaine, parmi les "10 peptites", j'ai eu l'oeil attiré par la situation de Hagemeyer, qui me semble receler un potentiel de hausse comme je les apprecie (xxx%).

    Pas eu le temps de plus creuser le dossier, mais si qq'un a un avis dessus je suis intéressé.

    Signaler un abus

  • M670946
    06 décembre 200420:24

    Aux différentes lectures de posts avisés, je retiens que :

    Finuchem et Montupet
    sont recommendées depuis longtemps par Marc ET sélectionnées par Bruno après passage aux filtres de Pierre

    Groupe Open
    conseillée par Marc aussi présente en effet une sacrée opportunité qui risque de ne pas durer creux à 8,2 ce jour !

    Il semble que
    Plastivaloire
    conseillée par Marc satisfasse bcp des critères de Pierre aussi et toujours pas bougée ... résultats le 05.12

    Signaler un abus

  • jomeau
    06 décembre 200420:30

    il y a un temps - elles ont elles aussi un potentiel intéressant avec un effet endettement en baisse important pour montupet

    Signaler un abus

  • mrumeau1
    06 décembre 200420:59

    Groupe Open et Plastivaloire vs critères de Pierre :

    - pas de valeurs SRD : Groupe Open et Plastivaloire
    - flottant supèrieur à 20% : Groupe Open et Plastivaloire
    - PER 2005 inférieur à 10 : Groupe Open et Plastivaloire
    - ratio VE/ Rex inférieur à 7 : Groupe Open VE/Rex (05) = 4,5 - Plastivaloire VE/Rex (05) = 5 (*)
    - peu ou pas de CA en dollars ( risque de change ) : Groupe Open et Plastivaloire
    - rendement correct et pérenne ( 3% environ ) : Groupe Open et Plastivaloire à un chouia près
    - évolution sur un marché lisible , compréhensible : Groupe Open et Plastivaloire
    - position soit de leader soit de niche : Plastivaloire assez unique … Groupe Open moins (**)
    - gearing en baisse et supportable : Groupe Open et Plastivaloire, ts deux en trésorerie nette positive !


    (*) Voir évaluation sur leurs forum

    (**) Groupe Open a sacrément tenu la route dans la crise des 2 ans passés et a un positionnement original mixte avec un management ambitieux quia fait ses preuves :
    - VAR et services à valeurs ajoutées France et Europe ds le cadre de partenariat avec des LEADERS en Réseaux & Sécurité, Business Intelligence, Stockage, décisionnel, ERP … sur marchés porteurs
    - SSII avec renforcement pour le moyen terme de cette partie par prise de participation dans d’autre stés (ex Teamlog planifiée sur 4 ans !)

    Signaler un abus

  • cln0
    06 décembre 200422:58

    Si le CA est de 260 M€ et marge net de 2 % cela donne
    BNPA = 260 * 0,02 / 9,75 Millions actions = 0,53 € par actions
    Soit un PER de 15,5 à 8,3 € l'action
    Donc le filtre à Pierre ne laisse pas passer Groupe Open

    A moins que je ne fasse une erreur quelque part ?

    Signaler un abus

  • palm6174
    06 décembre 200423:45

    exemple, récemment arkopharma était recommandée dans un article sur les valeurs sur le domaine porteur de l'obésité. La courbe d'arkopharma ne me plaisant pas du tout, je n'en achetereai pas (pour l'instant). Le livre de Weinstein est intéresssanr à ce sujet, mais je penser qu'ici tout le monde l'a lu. Pour rappel, courbe des cours au dessus de mm10 et mm30, volumes en hausse nette, bref un titre en "phase 2 " (en nette hausse). En plus CFF a
    actuellement une caractéristique très intéressante: le titre étant au plus haut, tous les possesseurs d'actions CFF sont gagnants, donc pas vraiment pressés de vendre... Si CFF avait coté 22 Euros récemment, il y aurait des vendeurs pour sortir sans perte. Le courant vendeur doit etre bien faible actuellement, et ce qui est rare est cher :-)

    Signaler un abus

  • brunoh1
    07 décembre 200400:02

    Tres belle société, sans doute sous valorisée, ce qui m'empeche d'etre dessus, c'est le marché de l'injection plastique qui souffre et va souffrir encore plus à l'avenir de la concurrence des pays à bas coûts...

    Signaler un abus

Retour au sujet CFF RECYCLING

67 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer