Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CAC 40

5 451.54 Pts
+0.53% 

FR0003500008 PX1

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    5 441.54

  • clôture veille

    5 422.54

  • + haut

    5 459.72

  • + bas

    5 438.77

  • +haut 12 derniers mois

    5 657.44

  • +bas 12 derniers mois

    4 995.07

  • volume

    545

  • dernier échange

    18.07.18 / 13:42:45

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CAC 40

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CAC 40 à mes listes

    Fermer
Retour au sujet CAC 40

CAC 40 - Percer 5510/5518 pour ouvrir sur 5535/5556. Préserver 5494/5485 pour éviter 5472/5432.

M7191955
12 janv. 201807:31

Analyse technique - Boursorama

-

Cours de référenceTendanceMon objectif de coursRésistancesSupports
Pts neutral Court terme : Long terme :
Court terme : Long terme :
Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

63 réponses

  • M7191955
    12 janvier 201807:31

    Hello,



    L'Harami baissier de la veille a validé l'essoufflement du mouv H en cours.

    On tente de refranchir la R Horizontale des 5518 mais on est raffuté et contraint à aller chercher des appuis autour du retracement Fibo 76.40% 5472 pour clôturer sous le SOH Daily 5490.



    Pour revoir les PH, il va falloir s'affranchir de la ROB UT1H 5510, la R Horizontale 5518, la ROH UT15 5518, pour le retracement Fibo 5536.



    5536 percé et validé, on ouvrira alors sur la ROH Weekly 5555, les ROH Daily 5575 & 5603 et retracement Fibo Weekly 61.80%.





    Pour ce faire, il faudra préserver le SOH Daily sur 5494 & la MA7 autour des 5485.



    En ID, tant que l'indice reste au dessus du SOH Daily 5494/5485, on regarde vers le H.


    La MA7 enfoncée et validée, c'est le retracement Fibo 76.40% 5472, le SOH UT1H 5457, le SOH Daily 5446 puis le S Horizontal 5432 qui pourraient attirer.


    La MA20 Daily 5400 puis un faisceau de S autour des 5395 et le SOH Daily sur 5388.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201807:32

    Les choses sérieuses pourraient bien commencer ce jour. Et ce sera vers les US que les yeux seront tournés.

    A 14h30, on prendra en effet connaissance des très attendus chiffres des prix à la consommation pour le mois de décembre. Le consensus Bloomberg table sur une inflation de 0,1% sur un mois et de 0,2% en données « core », contre respectivement 0,4% et 0,1% en novembre.


    Vers une accélération de l'inflation en 2018

    « Concernant l'inflation sous-jacente, on sait que 2017 a enregistré un certain nombre de chocs spécifiques (prix de la santé et de la téléphonie mobile) qui ne sont pas censés se reproduire, décryptait Oddo BHF dans sa note de début de semaine.

    La croissance de la demande ne donne pas de signes de faiblesse pour l'instant. La composante « prix » de l'enquête ISM n'a plus été aussi élevée depuis 2011. De plus, le chômage pourrait bientôt passer sous les 4% contribuant à alimenter certaines tensions sur les salaires. En somme, tout paraît en place pour que l'inflation reparte sur une tendance haussière en 2018. »



    Au même moment les ventes au détail sont attendues en hausse de 0,5% pour le même mois, et de 0,3% hors automobile. A 16 heures, il s'agira des stocks des entreprises de novembre (+0,4% anticipé).


    JP Morgan et Wells Fargo sur le gril

    Du côté des entreprises, les publications se poursuivent au sein des banques américaines avec JP Morgan Chase (composante du Dow Jones) et Wells Fargo + Black Rock & PNC Financial.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201807:32

    La BCE prépare le terrain à une sortie du "QE"

    Sur le marché des changes, l'indice du dollar s'est replié jeudi de 0,5% à 91,98 face à un panier de 6 devises, dont l'euro. Le cours de la monnaie européenne a fait un bond de 0,7% à 1,2032$, après la publication des Minutes de la réunion de décembre de la BCE. Celles-ci ont montré que la banque centrale européenne se prépare à durcir son discours de politique monétaire, actuellement très accommodant, au début de 2018. Les investisseurs pensent que les achats d'actifs de la BCE, qui seront réduits de moitié à partir de ce mois de janvier, pourraient ensuite s'achever en septembre prochain.

    Les taux d'intérêts souverains européens se sont tendus après cette communication: le rendement du Bund allemand à 10 ans a grimpé jeudi de 4 points de base à 0,58%, au plus haut depuis juillet 2017. Le rendement de l'OAT française de même échéance a pris 5 pdb à 0,86%, au plus haut depuis octobre dernier.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201807:33

    Le pétrole au plus haut depuis 3 ans

    Les cours du pétrole ont poursuivi leur ascension, jeudi, le Brent retrouvant son plus haut niveau depuis 3 ans, franchissant même la barre des 70$ en séance. Toutefois, à la clôture de New York, l'or noir a réduit ses gains : +0,1% à 69,27$ pour le Brent et +0,36% à 63,80$ pour le WTI. Les cours du brut ont été soutenus par une déclaration du ministre du pétrole des Emirats arabes unis, Suhail al-Mazrouei. Il a affirmé que l'Opep était bien déterminée à poursuivre les mesures de maîtrise de sa production jusqu'à la fin de l'année 2018.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201807:34

    Chine: rebond du commerce extérieur en 2017, l'excédent commercial se réduit


    La Chine a vu son commerce extérieur rebondir vigoureusement en 2017, à la faveur d'une meilleure conjoncture et d'une demande mondiale robuste, selon des chiffres officiels, qui pointaient également un déséquilibre aggravé des échanges avec les Etats-Unis.


    Les exportations du géant asiatique, exprimées en dollars, ont progressé de 7,9% l'an dernier, remontant de façon spectaculaire après s'être effondrées de 7,7% en 2016, selon des chiffres de l'Administration des Douanes publiés vendredi.


    Une confirmation de la demande solide chez les principaux partenaires de la Chine, à même de doper les ventes de produits manufacturés du pays.


    De leur côté, les importations chinoises se sont envolées de 15,9% en 2017 (après une chute de 5,5% l'année précédente), témoignant du vif renforcement de la demande intérieure sur fond de stabilisation de la deuxième économie mondiale.


    Au final, cette robustesse a contribué à dégonfler quelque peu le colossal excédent commercial du pays: il s'est établi pour l'année à 422 milliards de dollars, chutant de 17% par rapport à 2016 (510 milliards).


    Les Etats-Unis, deuxième partenaire commercial de la Chine après l'Union européenne (UE), n'en ont cependant guère profité.


    Le déséquilibre des échanges entre les deux puissances --vivement critiqué par le président américain Donald Trump-- s'est encore aggravé, l'excédent commercial chinois avec les Etats-Unis bondissant de 10% sur l'année, à 276 milliards de dollars.


    Dans le même temps, l'excédent chinois avec l'UE reculait de 2,9% à 127 milliards de dollars.


    Lors de sa visite d'Etat à Pékin, en début de semaine, le président français Emmanuel Macron a lancé un vibrant appel à une ouverture accrue des marchés chinois aux entreprises européennes. Washington, pour sa part, accuse volontiers le régime communiste d'adopter des pratiques commerciales protectionnistes et déloyales.


    "A mesure que la conjoncture mondiale continue de se reprendre et que l'économie chinoise renoue avec une croissance stable aux fondamentaux renforcés, nos perspectives pour 2018 sont radieuses", s'est félicité le porte-parole des Douanes chinoises, Huang Songping, lors d'une conférence de presse.


    Non sans mettre en garde contre "la persistance d'incertitudes et de facteurs de déstabilisation" susceptibles de miner l'économie du globe.


    De fait, sur le seul mois de décembre, les statistiques offraient un tableau bien plus sombre.


    Les exportations de la Chine ont légèrement ralenti le mois dernier, grimpant de 10,9% seulement sur un an, tandis que ses importations s'essoufflaient de façon drastique, avec une progression de 4,5%, contre un bond de presque 18% en novembre.


    Une performance très en-deçà des anticipations des analystes sondés par Bloomberg, qui tablaient sur une hausse de 15,1% des importations.


    En conséquence, l'excédent chinois s'est envolé à 54,7 milliards de dollars en décembre, contre 40,2 milliards en novembre, à rebours des prévisions du marché.

    Signaler un abus

  • gacool2
    12 janvier 201807:40

    Hello poto et toute la file

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201807:48

    J'ai regardé Envoyé Spécial hier sur l'IA.

    Ca fait peur tout de même.


    Après l'industrie, le secteur des services

    Amelia est un robot capable d'apprendre n'importe quelles informations en quelques minutes. Le directeur de l'entreprise plastronne : » son cerveau informatique est construit comme celui d'un humain mais sans défaillance ».

    Capable de remplacer des employés travaillant dans les secteurs de la banque, les assurances, les ressources humaines ou les agences de voyages, son utilisation inquiète. Des économistes de l'université d'Oxford révèlent, dans une enquête datante de 2013, que cette intelligence artificielle va remplacer 99% des emplois de bureau.

    Le concepteur d'Amelia le dit lui-même, son invention va supprimer 250 millions d'emplois sur la planète d'ici 2025.




    C'est le cas du travail de Beverley Clayton. Cette ancienne comptable a subi le nouveau diktat imposé par la robotisation. Comptant parmi les 7000 comptables de Wall Mart licenciées elle a dû trouver un nouvel emploi payé deux fois moins chère. Motif du licenciement : « pénurie de travail »

    La destruction créatrice, vraiment ?

    Daron Acemoglu est chercheur au MIT, la prestigieuse école d'ingénieurs de Boston. En 2012 il l'affirme : « parfois les progrès technologiques parviennent à remplacer des ouvriers par des machines mais nous pensons au final que tout ceci est positif pour les travailleurs et pour la société ». Depuis, il a totalement changé de point de vue : « nos résultats sont légèrement plus négatifs, sur 20 ans, les créations d'emplois dans d'autres secteurs de l'économie, n'ont pas compensé les destructions liées à l'automatisation »

    Son étude révèle que de 1990 à 2007, les robots ont détruits jusqu'à 670.000 emplois américains dans l'industrie. Au-delà du premier impact direct qu'est la perte de l'emploi pour le salarié, Daron Acemoglu relève un autre problème : la pression à la baisse sur les salaires qu'exercent ces nouveaux chômeurs.

    La Chine, terre de robotisation

    Les journalistes de France 2 nous emmènent ensuite en Chine. En 2014 le gouvernement central chinois a décidé d'imposer à son économie un plan national de robotisation massif : 650.000 robots installés à l'horizon 2025 pour remplacer des millions d'ouvriers et rester compétitifs.

    Ce projet répond aux nombreux mouvements sociaux qui ont eu lieu dans le pays ces dernières années, notamment en 2013. Tao, un activiste ouvrier explique ce changement : « la génération d'ouvriers n'est pas aussi docile que l'ancienne. » À force, Tao prévoit que ces ouvriers puissent « passer au stade supérieur et renverser ce mauvais système. »

    Quelles seront les conséquences de l'automatisation systématique des empois ? Daron Acemoglu redoute que les gens mis en colère par la perte de leurs emplois se vengent sur le pouvoir politique et votent pour des extrémistes « qui promettent de renverser le système. »

    Signaler un abus

  • o.jorgen
    12 janvier 201807:50

    le meme appres

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201807:58

    Bras de fer inédit en Allemagne pour former un gouvernement


    Près de 24 heures de négociations non-stop et toujours pas de résultat: Angela Merkel et les sociaux-démocrates cherchaient désepéremment vendredi à s'entendre pour former un gouvernement en Allemagne, où la chancelière conservatrice joue sa survie politique.

    Vers 05h00 GMT, toujours aucun accord n'était en vue, mais un report des tractations était exclu, selon des sources proches des négociateurs.

    Selon plusieurs médias allemands, les discussions patinent notamment sur des questions fiscales et sur la politique migratoire.

    Jamais la chancelière n'aura négocié aussi longtemps, quel que soit le sujet, relève le quotidie Die Welt. Les pourparlers pour le maintien de la Grèce dans la zone euro ou le traité de paix de Minsk pour l'Ukraine de l'est avaient duré "seulement" 17 heures.

    "Ce sera une dure journée", avait averti d'emblée Angela Merkel jeudi matin avant la dernière séance de négociations, parlant de "gros obstacles" à surmonter.

    Après avoir d'abord échoué en novembre à s'entendre sur une coalition majoritaire avec les écologistes et les libéraux, elle n'a plus le droit à l'erreur.

    La chancelière de 63 ans s'est dite prête à "trouver des compromis constructifs" entre son camp démocrate-chrétien (CDU et CSU) et les sociaux-démocrates du SPD, mais sans dépasser certaines lignes rouges.

    Le président du SPD Martin Schulz a lui aussi parlé de "gros obstacles" à franchir.

    Face au risque de blocage, le président allemand Frank-Walter Steinmeier, social-démocrate, a appelé les deux camps à surmonter leurs différends au nom de l'intérêt national.

    - 'Coalition des perdants' -

    Les tractations se déroulent dans un contexte politique défavorable tant pour les démocrates-chrétiens que pour les sociaux-démocrates.

    Certains médias ont déjà qualifié leur possible alliance de "coalition des perdants" car les deux camps ont été sanctionnés par les électeurs lors du scrutin législatif, marqué par la percée de l'extrême droite.

    A eux deux, ils ne représentent qu'une courte majorité des suffrages. Angela Merkel, au pouvoir depuis douze ans, a emporté une victoire à la Pyrrhus avec un score historiquement bas et le SPD a subi une humiliation en septembre.

    Une majorité d'Allemands (56%) pensent que la chancelière quittera ses fonctions avant la fin de son éventuelle prochaine mandature, selon un sondage.

    Sur le fond, les divergences restent importantes. Les conservateurs, en particulier la CSU qui est déjà en campagne pour des élections régionales cet automne, exigent un durcissement de la politique migratoire et une réduction limitée des impôts pour tous.

    Le SPD plaide, lui, en faveur d'un assouplissement du regroupement familial pour les réfugiés, d'importants investissements publics ou d'une réduction des inégalités face à l'assurance maladie entre riches et pauvres.

    Il veut aussi à tout prix imposer une hausse du taux d'imposition pour les gros salaires de 42 à 45%, une exigence que la CSU rejette catégoriquement.

    - Inconnue SPD -

    Les sociaux-démocrates ne devraient dévoiler que vendredi s'ils recommandent une nouvelle coalition.

    Ensuite il reviendra aux délégués du parti, réunis en congrès extraordinaire le 21 janvier, de dire s'ils approuvent ou non des négociations détaillées. Et en fin de parcours, les militants devront approuver le contrat de gouvernement.

    Si tout va bien, un nouvel exécutif ne sera donc en place que fin mars, alors que toute l'Europe s'impatiente. La France en particulier, qui attend une réponse à ses propositions de réformes de la zone euro.

    C'est l'une des exigences du SPD: "Si nous acceptions de rentrer au gouvernement, ce ne serait qu'à la condition de renforcer l'Europe", a insisté M. Schulz jeudi.

    Même en cas d'accord jeudi soir, la base du SPD, qui aura le dernier mot, peut tout faire capoter au bout du compte. Et elle reste très sceptique à l'idée de servir à nouveau d'appoint aux conservateurs.

    "Pour la base du parti, l'idée d'une nouvelle coalition reste catastrophique", a déclaré le chef des jeunes sociaux-démocrates Kevin Kühnert.

    Martin Schulz a cruellement besoin d'un succès, faute de quoi "il aura de grosses difficultés à convaincre les délégués puis les militants de la nécessité d'une grande coalition", souligne Gustav Horn, directeur du Think Tank IMK, proche des syndicats, sur la chaîne de télévision Phoenix

    Signaler un abus

  • lorenz01
    12 janvier 201808:00

    Bonjour Dan and co,

    Oui l'harami baissier de la veille a validé l'essoufflement du mouvement haussier mais on a pas retracé grand chose car 5465 (fibo 23.6%) n'a pas t atteint contrairement au Dax qui lui a t chercher 13166 (38.2%) et a fait contact avec la M20 10 pts près (13151 pour 13140)
    Je pense que l'on va retracer au minimum sur fibo 23.6% 5365
    w&s
    bonne journée et bt à tous

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201808:00

    Vente 2C 5388 Fut ovn sur 5507

    Signaler un abus

  • HTRVDR
    12 janvier 201808:10

    Bonjour toutes et tous, merci Dan pour les repères et le tour d'horizon quotidien...
    Le CAC devrait rallier la M20 aujourd'hui, mais démarrer en hausse / la clôt d'hier.
    Bons trades amici.

    Signaler un abus

  • velise12
    12 janvier 201808:40

    Bonjour tout le monde

    dan seq stop ou encore?

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201808:42

    Hi Lorenz,

    Je ne trouve pas de retracement fibo sur 5465 sur le retracement 5258.66 / 5536.40.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201808:46

    Je surveille Poxel ce matin, elle donnait quelques signes haussiers en fin de séance hier.

    Signaler un abus

  • M9773106
    12 janvier 201808:49

    Bonjour à tous

    Record historique hier pour le Russel 2000
    Les small caps ont explosé hier + 1,70%

    Je renforce à la hausse ce matin sur GECP et continue de suivre ATA, CIBOX, FPN et aussi ALGAU et ALAUP qui s'est réveillée hier

    GECP la moitié du K échangé hier rien de moins, dont la moitié au dessus du cours de clôture donc je pense que tous ceux qui ont vu leurs ordres de vente exécuté entre 0,25 & 0,32 (le plus haut d'hier) vont revenir dessus progressivement
    BTs à tous Zé à toutes les copains

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201808:57

    Accord en Allemagne entre Angela et les sociaux démocrates.

    Signaler un abus

  • lorenz01
    12 janvier 201809:01

    @Dan
    graph investing :
    5258.66 le 2 janv
    5529.30 le 10 janv
    me donne en retracement fibo 23.6% à 5465.24

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:02

    Placé C sur 5493 Fut avec stop

    Puis sur 5483

    Signaler un abus

  • lorenz01
    12 janvier 201809:03

    5 shorts 5508 racheté rapidement sur 5498.2 :-)

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:07

    Tu pars de 5529.30 et pas du dernier PH 5536.40 qui a engendré la baisse .

    Voilà pourquoi....

    Signaler un abus

  • M3192787
    12 janvier 201809:09

    Bonjour
    placé C 83

    GG

    Signaler un abus

  • M9773106
    12 janvier 201809:09

    9H07 première RH du jour à 0,264 €sur GECP

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:12

    Seq objectiff 0.90 atteint!

    Sortie 75% de ma pose SRD.

    Signaler un abus

  • velise12
    12 janvier 201809:16

    que vises tu pour les 25% restants?

    Signaler un abus

  • lorenz01
    12 janvier 201809:17

    5536.4 est il le cash ou future ?

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:21

    Le cash PH du 01/11/2017

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:22

    85% de ma pose, désolé.

    Prochaines R: 0.96 MA200 Daily et 0.977 ROH Daily et 1.027 ROB Daily.



    M7191955 09:12 - 12.01.2018? 3

    Seq objectif 0.90 atteint!

    Sortie 75% de ma pose SRD.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:25

    Vendu mes 3C 5494 Fut ID sur 5496

    On devrait aller faire une touchette sur la MA7 5483 amha.

    Signaler un abus

  • lorenz01
    12 janvier 201809:33

    ok Dan
    moi je cherche les points de retracements du dernier mouvement haussier qui part du 2 janv jusqu'au 10 janv

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201809:43

    Certains résultats des banques US devraient être pénalisés vu que pour certaines les provisions devraient être copieuses avec la baisse du taux US avec la réforme Trump.

    Mais les marchés ont du l'anticiper.


    Certains établissements risquent de devoir passer d'importantes provisions : les banques qui ont accumulé les pertes pendant la crise ont reporté leurs déficits d'une année sur l'autre pour réduire leur facture fiscale. Mais la baisse du taux va les forcer à passer des dépréciations sur ces sommes se chiffrant en dizaines de milliards de dollars, selon les analystes.

    Parmi les noms cités : Citi, Bank of America, l'assureur AIG, ainsi que les spécialistes du crédit hypothécaire Fannie et Freddie qui pourraient même devoir lever de l'argent.


    Celles qui n'ont pas de déficit reportable seront en revanche gagnantes avec la réforme, comme JP Morgan Chase ou Wells Fargo. Les fonds de capital investissement ont, pour leur part, réussi à préserver l'essentiel de leur système d'imposition des plus-values (« carried interests »).

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201810:02

    Aïe:

    1.2113 contre €/$

    Signaler un abus

  • M3192787
    12 janvier 201810:31

    l'€ 1.2130

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201810:50

    Bon là on est coincé entre les bulls qui veulent réintégrer le SOH Daily 5494 et les bears qui veulent essayer d'enfoncer la MA7 5483.

    Y pas de catalyseur avant les stats et les premiers résultats US à part la H de l'€ ce matin.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201811:28

    Quel gland, j'ai attendu comme les "charles attend" d'hier que l'indice viennent sur mon C placé sur 5483 Fut et bien il s'est arrêté sur 5485 et je l'ai dans le baba.

    Je vais peut-être tenter un S autour des 5505 avec stop court now.

    Signaler un abus

  • M2130942
    12 janvier 201811:35

    Bonjour tout le monde, Bonjour Dan,
    Alors qu'est-ce que j'ai manqué ?
    Je vois que mon épuisette n'a toujours pas été remplie... Bwarf
    Bons trades à tous

    Signaler un abus

  • M2130942
    12 janvier 201811:37

    Ro.oo je n'avais pas vu ton 11H28 Maestro.
    Ca me rassure de voir que toi aussi tu es humain et donc faillible des fois. ^^'
    Bises

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201811:51

    Repris un peu de Seq sur 0.82.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201811:55

    Paris oscille autour de l'équilibre, dans l'attente des premiers résultats des grandes banques américaines, et notamment de JPMorgan Chase, composante du Dow Jones.

    Le marché salue les rumeurs d'accord politique en Allemagne, tout en pâtissant de la poussée de l'euro à plus de 1,21 dollar, au plus haut depuis décembre 2014, qui en découle.

    La CDU-CSU (démocrates chrétiens) de la chancelière Angela Merkel et les responsables du SPD (sociaux démocrates) sont parvenus à un accord préliminaire en vue d'entamer des négociations sur la formation d'un gouvernement de coalition, rapporte Bloomberg en citant des sources proches des discussions.

    Cet accord devrait être annoncé ce vendredi, ajoute l'agence.

    Signaler un abus

  • M7191955
    12 janvier 201811:58

    S 5507 Fut engagé.

    Signaler un abus

Retour au sujet CAC 40

63 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.