Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CAC 40

5 626.58Pts
+0.22% 

FR0003500008 PX1

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    5 626.70

  • clôture veille

    5 614.50

  • + haut

    5 631.90

  • + bas

    5 626.18

  • +haut 12 derniers mois

    5 643.15

  • +bas 12 derniers mois

    4 995.07

  • volume

    123

  • dernier échange

    21.05.18 / 09:20:15

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter CAC 40 à mes listes

    Fermer

File des potos de DAN du 7 Décembre

maryka
07 déc.07:18

Bonjour à tout le forum..

L'indice Cac 40 a abandonné 0.02% à 5374.35 points mercredi.
Il y avait 20 valeurs en hausse pour 19 valeurs en baisse.
Le marché parisien a débuté la séance dans le rouge avant d'effacer l'essentiel de ses pertes.
Sur le plan économique, l'indice PMI des ventes de détail s'est amélioré à 52.2 en novembre contre 51.5 le mois précédent.

Bonne journée et bons trades à tous

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

36 réponses

  • M7191955
    08 décembre14:25

    Les stats chinoises ont du rassurer ce matin:

    H. estimée CNY Exportations (Annuel) (Nov.) 12,3% 5,0% 6,9%
    H. estimée CNY Importations (Annuel) (Nov.) 17,7% 11,3% 17,2%
    H. estimée CNY Balance commerciale (USD) (Nov.) 40,21B 35,00B 38,19B

    Signaler un abus

  • M4790297
    08 décembre14:22

    Et à quel taux elle prête ta madame Mercier?

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre17:51

    Pareil, j'ai cherché et je n'ai rien trouvé non plus.
    Je pense à Ant (Aloug) tous les jours, et c'est dans des moments comme ça qu'il me manque le plus...

    Bonne soirée à tous

    P.S. Je n'ai pas eu mes 5360 donc je n'ai pas C.
    Et comme je n'ai pas eu le réflexe de S 5387 car je pensais qu'il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin...
    Demain il fera jour.

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre17:44

    5383,86 à l'arrivée...

    La journée finit dans le vert...
    Je n'ai pas trouvé le discours de Mario Draghi... dsl

    Bonne soirée à tous

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre17:03

    il faut aller à 5390/5392 a dit Dan... ?

    Grace à Mario??

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre16:59

    Magnifique contrat ... avec le Quatar.... cela fait verdir le Cacounet...

    Le Qatar signe pour 12 milliards d'euros de contrats avec la France

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre16:56

    M213 depuis huit jours je ne peux pas passer des messages de Reutrs j'ai "message 4" .. je cherche des infos
    boursières et je m'aperçois qu'elles sont supprimées... (5 ou 6 ce jour)

    fatiguant de poster sur Bourso...


    Je ne serais pas là demain .... toute la journée surement...

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre16:49

    Donc encore message 4 sur Steinhoff vs BCE je ne peux pas poster l'article.
    Je vous laisse donc aller dans le moteur de recherche connu de tous pour chercher de quoi il s'agit.

    Signaler un abus

  • M2310631
    07 décembre16:45

    Bonjour à tous

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre16:40

    Zone euro-Vers des émissions souveraines nettes positives en 2018

    * Le ralentissement des achats de la BCE influera sur l'équilibre du marché

    * L'offre nette de dettes souveraines à +€3 mds en 2018-ABN Amro

    * Elle a été négative au cours des trois années précédentes

    * De fortes divergences entre Etats

    par Dhara Ranasinghe

    LONDRES, 7 décembre (Reuters) - Les émissions de dettes souveraines au sein de la zone euro pourraient dépasser l'année prochaine les montants achetés par la Banque centrale européenne (BCE) pour la première fois depuis le lancement de son programme d'assouplissement quantitatif en 2015 et ce sera entre autres le cas pour la France, qui prévoit d'augmenter ses appels au marché.

    La BCE a annoncé qu'elle réduirait de moitié, à 30 milliards d'euros, le montant de ses achats mensuels d'actifs à compter du mois de janvier tout en les prolongeant jusqu'en septembre.

    Au cours des trois années écoulées, les interventions de la BCE se sont traduites par une baisse du volume d'émissions souveraines nettes de ses achats pouvant atteindre jusqu'à 400 milliards d'euros, selon certains estimations. La pénurie de titres qui en a résulté a précipité une grande partie de la courbe des taux dans les différents pays de la zone euro en territoire négatif.

    "Cette année, les achats de la BCE sont bien plus importants que les émissions nettes. L'année prochaine, les achats de la BCE seront à peu près équivalents aux émissions nettes", a dit Seamus Mac Gorain, gérant obligataire chez JPMorgan Asset Management.

    ABN Amro s'attend à des émissions souveraines nettes positives pour la première fois depuis le lancement du programme d'assouplissement quantitatif de la BCE, au printemps 2015.

    La banque anticipe un montant d'émissions nettes ajusté en hausse de trois milliards l'année prochaine, contre un solde négatif de près de 300 milliards cette année.

    Même les établissements qui anticipent que la demande de la BCE dépassera les nouvelles émissions prévoient une nette réduction de cet excédent.

    DE FORTES DIVERGENCES

    "Le marché de la dette souveraine de la zone euro sera bien soutenu en 2018 avec une BCE qui absorbera pratiquement tout le flux des nouvelles émissions", a dit Kim Liu, stratégiste obligataire d'ABN Amro.

    "Cela s'ajoutera au stock existant de dettes souveraines déjà au bilan de la BCE. Mais cela restera moins favorable qu'en 2017."

    Les stratégistes obligataires s'attendent aussi à de fortes divergences dans l'offre et par conséquent dans les conséquences des achats de la BCE au sein de la zone euro.

    Les émissions souveraines de la France et de l'Italie devraient en particulier excéder les achats attendus de la BCE l'année prochaine.

    Paris a d'ores et déjà expliqué, à l'occasion de la présentation du projet de loi de Finances pour 2018, que ses émissions de dette à moyen et long terme atteindraient 195 milliards d'euros l'année prochaine contre 185 milliards cette année en raison de la hausse des tombées et du déficit budgétaire..

    L'Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de l'Etat, détaillera son programme d'émission le 14 décembre.

    "Nous estimons que les émissions nettes des achats de la BCE devraient atteindre 32 milliards d'euros, le premier montant positif depuis 20134", a dit Antoine Bouvet, stratégistes taux chez Mizuho.

    En revanche, les émissions nettes de l'Allemagne ou des Pays-Bas devraient demeurer en territoire négatif.

    Aux Pays-Bas, les rentrées fiscales liées à la reprise économique et les produits de cessions d'actifs devraient réduire le besoin de financement de l'Etat et se traduire par des émissions nettes négatives pour la troisième année consécutive.

    La contraction du marché de la dette souveraine dans ces deux pays du "coeur" de la zone euro explique que les achats de la BCE favorisent le maintien des taux long à de très bas niveaux.

    "En rapprochant nos prévisions d'émissions du montant anticipé des achats de la BCE, il devient clair que le flux des interventions ce cette dernière demeure un facteur important, même après une division par deux des montants", a dit Benjamin Schroeder, stratégiste taux chez ING.

    L'accélération de la reprise économique au sein de la zone euro devrait se traduire par une diminution globale du montant des émissions souveraines.

    Commerzbank, ING et ABN Amro s'attendent ainsi à une diminution du montant des émissions brutes de 40 à 75 milliards à l'échelle de la zone euro l'année prochaine.

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre16:35

    de retour... dsl de l'absence
    mes posts boursiers ont été enlevés... les dé biles et agressifs restent..

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre15:19

    Pour ceux que ça intéresse

    De gauche à droite : ACTUEL ---> PREVISION ----> PRECEDENT

    14:30 USD Bénéficiaires réguliers de l'allocation chômage 1.908K 1.908K 1.960K
    14:30 USD Inscriptions hebdomadaires au chômage 236K 240K 238K

    Et comme l'a rappelé Dan aujourd'hui sur la file d'hier, n'oubliez pas Mario D. à 17H00 ce jour

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre14:25

    Le chef vient de rajouter ceci (ce qui je dois le dire n'arrange pas complètement mes petites affaires car j'ai une épuisette sur 5360 et elle risque de devenir obsolète).



    Appui sur 1° 5365.

    W&S



    M7191955 13:41 - 07.12.2017?

    Préserver 5374 / 5372 pour éviter 5365 / 5357 / 5345 / 5332

    Percer 5380 / 5382 pour ouvrir sur 5392 / 5399 / 5408

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre13:54

    Merci AUR, je n'avais pas vu.
    Donc je copie/colle ici le message de Dan posté sur la file d'hier.

    M7191955 13:41 07.12.2017

    Hello,

    Préserver 5374 / 5372 pour éviter 5365 / 5357 / 5345 / 5332

    Percer 5380 / 5382 pour ouvrir sur 5392 / 5399 / 5408

    Signaler un abus

  • Aur2011
    07 décembre13:47

    hello, je remonte car Dan a posté sur la file du 6, voilà celle du 7 déc

    Signaler un abus

  • M6604535
    07 décembre12:08

    Bonjour à tous
    pas vu hier une news sur Visio, une AK désespérée de 2.3 M, de quoi tenir qques mois.. du coup ça y est elle est penny... je n'en ai plus mais j'ai tout de même bien dégusté sur ce titre.
    Cordialement.

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre11:08

    Hello Ami Leo,
    Non moi perso pas fâchée. Juste prise ailleurs.
    Et toutes les deux (Maryka et moi) on ne se connait pas assez pour se fâcher ;-)

    Donc là je suis de retour.

    Je regarde tes points et je viens faire un coucou sur ta file.

    Signaler un abus

  • m.leotar
    07 décembre10:20

    Hello.
    Maryka et stubby seraient elles fâchées.?????
    Pas grave.
    Bonjour quand même et quelques points au cas oû.
    Ajouter le 91 sur ROB.


    Donc doux euphémisme ou la palissade si je vous dit haussier au dessus de 74 ( clôture)
    pour 86 (le revoilà encore lui) puis 97 5403 5412 5418 et en bas sous 74 possible 66 59 47 34 26 21 et 16 plus bas d'hier.
    Je vous souhaite une bonne journée faite de trades gagnants en espérant que vous
    réussissiez à déjouer les pièges de ce renard de cacou

    Signaler un abus

  • TianaLyn
    07 décembre09:55

    Bonjour à tous

    Signaler un abus

  • donbuba
    07 décembre09:33

    nano en chute libre depuis 3 jours sans aucunes news

    Signaler un abus

  • lorenz01
    07 décembre09:22

    Salut berna488,
    je ne comprends pas pourquoi tu te poses la question s'il faut shorter ?
    Pourquoi pas caller ?
    bt

    Signaler un abus

  • berna488
    07 décembre09:00

    bonjour à tous

    comment interpretrer le volume hier à 17h22 lorsqu'on était au+ ht 5386-5382 un volume de 9424 contrats sur le fce faut il shorter ?
    merci

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre08:48

    Je suis obligée de m'absenter ce matin.... mais peut être cet après midi aussi...

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre08:47

    L'euro en baisse

    ...... 1.1793

    Signaler un abus

  • Aur2011
    07 décembre08:38

    Hello maryka, hello à tous :)

    Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris et en Europe.

    * NATIXIS et Oddo BHF ont annoncé mercredi envisager un partenariat passant par une alliance dans leurs activités liées aux marchés d'actions en France. Ce partenariat vise à créer "un acteur majeur en Europe continentale sur les métiers d'intermédiation d'actions et de primaire actions", indiquent les deux groupes dans un communiqué.

    * AIRBUS a annoncé mercredi des commandes nettes de 333 appareils entre janvier et novembre 2017 et la livraison de 591 appareils sur la même période.

    * CARREFOUR - Bernstein abaisse sa recommandation à "sous-performer" contre "performance de marché".

    * BUREAU VERITAS a confirmé mercredi ses objectifs annuels et a confirmé également viser 5% à 7% de croissance organique d'ici 2020, porter la marge opérationnelle ajustée à plus de 17% et générer de solides flux de trésorerie.

    * OSE IMMUNOTHERAPEUTICS a annoncé jeudi dans un communiqué la reprise du recrutement dans l'essai clinique de phase 3 de Tedopi dans le cancer du poumon avancé non à petites cellules chez les patients précédemment traités par inhibiteur de point de contrôle.

    * ADP a annoncé mercredi l'émission d'un nouvel emprunt obligataire de 500 millions d'euros.

    * JCDECAUX a annoncé mercredi un accord entre Cyclocity, sa filiale dédiée aux vélos en libre-service, Smovengo, qui va récupérer ce marché à Paris, et les représentants syndicaux pour le reclassement de tous les volontaires désireux de conserver un emploi au sein de l'activité dédiée à Vélib'.

    * BANCA CARIGE - Les actionnaires de la banque italienne ont acquis 66% des 500 millions d'euros d'actions nouvelles émises par l'établissement, qui va désormais dépendre des accords passés avec un certain nombre d'investisseurs ayant accepté de garantir cette augmentation de capital.

    * AIR LIQUIDE - UBS relève sa recommandation à "neutre" contre "vendre", l'objectif de cours passe de 91 à 108 euros.

    * GECINA - ING entame son suivi avec une recommandation à l'achat. .

    Signaler un abus

  • reggliss
    07 décembre08:33

    Bonjour Maryka, merci pour tes infos
    Bonjour à tous
    Bons trades

    Signaler un abus

  • 8589
    07 décembre08:27

    Bonjour Leo, bonjour la file,
    L'actualité d'aujourd'hui voudrait que l'on s'inquiète, cad que les marchés baissent. Mais souvent dans ce cas, c'est l'inverse qui se produit. Pour l'instant, j'observe en étant liquide.
    Faites les bons choix, bonne journée

    Signaler un abus

  • lorenz01
    07 décembre08:15

    Hello Marika's file :-)
    merci pour la file
    Disant que la journée d'hier allait être rouge pour les raisons expliquées, je me suis bien trompé :-(
    Je n'ai pas callé, j'ai fait deux deals short dont un gagnant et un flat
    Ca démontre que les investisseurs sont là et vont certainement le tenir sur ces niveaux jusque la fin d'année
    Nous verrons bien...
    bt à tout le monde

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre08:04

    Demain matin à 7 H 30 le PDG de BNP Paribas s'exprimera sur BFM Radio... (il le fait rarement)

    Surement au sujet de Bal3

    Ce jour surveiller les bancaires... soyez Généralistes...

    Signaler un abus

  • M2130942
    07 décembre07:52

    Bonjour Maryka, Bonjour à tous,
    Merci Maryka pour la file et les infos.

    Très bons trades à tous.

    Signaler un abus

  • m.leotar
    07 décembre07:35

    Bonjour ma douce Maryka.
    Suis triste du départ de Johnny .
    C'est la vie mais c'est triste.
    Bises.
    Bonne journée.

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre07:30

    Bal3 dont je parlais plus haut


    spécificités des systèmes financiers

    Depuis la crise financière mondiale, les instances de réglementation bancaire proposent régulièrement de nouvelles mesures pour prévenir les dérives bancaires. Mais le ralentissement de la croissance est encore présent de nos jours. Dans ce contexte, une application homogène de cette régulation est-elle optimale ?

    Le cadre réglementaire suggéré en 2010 par le Comité de Bâle pour la supervision bancaire (BCBS) est en cours d'instauration, et des mesures complémentaires sont actuellement en discussion. Faisant suite à ceux de Bâle I et II, de 1988 et 2004, ces accords dits "de Bâle III" furent établis peu après la crise financière mondiale.


    Dans un contexte de fortes tensions financières à l'échelle mondiale, de nombreux pays se sont alors rapidement engagés à les mettre en place : ils représentent un gage de crédibilité pour les systèmes bancaires locaux. Toutefois, pour être efficace et équitable au cours d'une décennie post-crise marquée par une faible croissance économique, leur adoption doit être davantage considérée selon les spécificités des systèmes financiers des régions concernées.

    Une nouvelle mesure qui ne passe pas inaperçue : le ratio de levier

    Parmi les propositions des instances bâloises, celle d'une contrainte en capital indépendante du risque des banques (en plus de celle déjà existante qui en dépend) a été particulièrement remarquée : le ratio dit "de levier". C'est le simple rapport entre le montant des fonds propres d'une banque et celui de ses expositions. Cette mesure a été motivée par la sous-capitalisation de multiples banques, alors incapables de faire face aux différents chocs ayant accompagné la crise financière mondiale. À titre d'exemple, Northern Rock ou UBS possédaient en 2007 des fonds propres représentant moins de 2 % de leur bilan.

    Il est donc indéniable que les seules précédentes contraintes en capital, relatives au risque bancaire, ont engendré de sérieuses dérives. Il s'agissait de respecter un montant minimum de fonds propres fixé proportionnellement au risque encouru par chaque banque, lui-même étant parfois sous-estimé par ces dernières. Ces contraintes reposaient alors sur une évaluation du risque contestable, opaque, et souvent rapportée par les banques elles-mêmes sur la base de modèles internes. Il était impératif de repenser la régulation du capital après une telle crise.

    Des économies locales très disparates

    Les nouvelles mesures ne font cependant pas face à des situations homogènes. Le coût économique engendré par cette crise financière varie selon les pays, et de nombreuses économies nationales connaissent des niveaux de croissance encore très affaiblis. Par ailleurs, la dépendance de chaque système financier local au crédit bancaire (à travers le financement de l'investissement) diffère également. C'est le cas notamment entre l'Europe continentale et les économies anglo-saxonnes : cette distinction entre systèmes dits "bank-based" ou "market-based" se révèle particulièrement flagrante entre les États-Unis et la France.

    Si le financement bancaire est indispensable dans l'économie française, où le tissu économique composé en très grande partie de PME limite l'accès aux marchés financiers, il en est autrement aux États-Unis : les encours de titres y avoisinent, par exemple, le double des encours de crédits bancaires. Si de telles différences existaient déjà avant la crise, elles influent aujourd'hui sur la reconstruction des économies locales.

    Les effets mitigés du ratio de levier

    Des études académiques se sont par ailleurs penchées sur l'impact du ratio de levier sur la stabilité financière. Il pourrait paradoxalement accroître la prise de risque de certaines banques : celles faisant jusqu'ici partie des plus sûres auraient alors plus d'incitation à se tourner vers des projets plus rentables (et donc plus risqués), afin de compenser cette hausse du capital réglementaire, qui représente un coût élevé. Il est aussi à redouter que cette mesure s'accompagne d'une diminution de l'offre de crédit bancaire.

    En liant directement le montant minimum de fonds propres à la taille de leur bilan, il est très plausible que certaines banques privilégieront la réduction de ce dernier, en entraînant une diminution du portefeuille de crédits. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les principales juridictions ayant choisi de mettre en place cette mesure antérieurement à Bâle III rassemblent des systèmes financiers relativement peu dépendants du crédit bancaire (États-Unis et Canada, par exemple).

    Partant de ce constat, une restriction de l'activité bancaire occasionnée par cette nouvelle contrainte de capital apparaîtrait davantage préjudiciable à la reprise économique européenne qu'à celle des États-Unis.
    Notons également qu'un tel ratio réglementaire, en vigueur aux États-Unis depuis près de quarante ans, n'a pas empêché la plus grande crise financière des huit dernières décennies de s'y déclencher.

    La reprise économique comme condition

    L'application de standards harmonisés à des systèmes bancaires hétérogènes a toujours constitué un défi considérable. Aujourd'hui, les difficultés de nombreux pays à retrouver un niveau de croissance suffisant, couplées aux inégalités en termes de dépendance au crédit bancaire, amènent à repenser l'instauration géographique de la nouvelle régulation.

    Il conviendrait donc d'adapter localement le calendrier de mise en place des accords de Bâle et de leurs futures révisions, en tenant compte du niveau d'investissement et de la dépendance au crédit bancaire au sein des économies concernées. Du fait de la conjoncture, cela représenterait un compromis équilibré entre stimulation de l'activité économique et stabilité financière.

    Kévin Spinassou (Université des Antilles, Laboratoire caribéen de sciences sociales)

    * D'après " Ratio de levier à la Bâle III : quel impact sur l'offre de crédit et la stabilité bancaire ?" , Revue économique, vol. 67, n° 6, novembre 2016, p. 1153 à 1177.

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre07:25

    BOURSE-Tokyo finit en nette hausse
    La Bourse de Tokyo a fini
    jeudi en nette hausse, les investisseurs reprenant goût pour le
    risque après les prises de bénéfices de la veille.
    L'indice Nikkei .N225 a pris 320,99 points (1,45%) à
    22.498,03 points et le Topix .TOPX , plus large, a gagné 1,18%
    ou 20,83 points, à 1.786,25 points.

    La tendance a été soutenue notamment par le poids lourd de
    la cote Fast Retailing 9983.T , propriétaire de l'enseigne
    Uniqlo, dont le titre a progressé de 2,37%.

    Le secteur pharmaceutique a également apporté sa
    contribution, son indice sectoriel .IPHAM.T prenant 1,04%.

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre07:23

    Attention à ceci ce jour

    FRANCFORT:
    - 17h00 conférence de presse du Groupe des gouverneurs de banque
    centrale et des responsables du contrôle bancaire (GHOS) du Comité
    de Bâle

    Signaler un abus

  • hft51
    07 décembre07:22

    Bonjour a toutes et a tous
    Adocia annonce des resultats positifs
    A voir si elle monte

    Signaler un abus

  • maryka
    07 décembre07:20

    Les stats du jour

    08h45 Commerce extérieur / octobre
    - 08h45 Balance des paiements / octobre
    - 10h50 Adjudication d'OAT long terme
    - Visite officielle d'Emmanuel Macron au Qatar

    PEKIN:
    - Réserves de change / novembre

    BERLIN:
    - 08h00 Production industrielle / octobre

    BRUXELLES:
    - 11h00 PIB détaillé zone euro / T3

    WASHINGTON:
    - 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 2 décembre



    SOCIÉTÉS:
    PARIS:
    - Orange / journée investisseurs (à Londres)
    - 09h00 Institut français de la mode (IFM) / bilan 2017 et perspectives
    - Oeneo / résultats du S1
    - Bonduelle / AG

    Signaler un abus

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.