1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

BULL REGROUPEMENT
4.900 EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.000

FR0010266601 BULL

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    4.900

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    599 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    15.12.14 / 17:35:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    06.06.14

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet BULL REGP

BULL REGROUPEMENT : Croissance soutenue au deuxième trimest

M2390797
01 août 200707:02

Croissance soutenue au deuxième trimestre
Rentabilité d'exploitation en ligne avec les objectifs

Chiffres clés du 1er semestre 2007

* Le chiffre d'affaires consolidé progresse à périmètre comparable* de 4,6% pour atteindre €550,2 millions, contre €525,8 millions pour la même période de 2006; le chiffre d'affaires publié au 1er semestre 2006 était de €559,2 millions
* A périmètre comparable, le chiffre d'affaires des activités de services et solutions progresse de 13,5%, celui des activités de maintenance croît de 3,2%
* A périmètre comparable, le chiffre d'affaires produits est stable par rapport au 1er semestre 2006 avec une croissance de 2,9% au 2e trimestre
* La marge brute de €135,1 millions, soit 24,6% du chiffre d'affaires, baisse de 0,7 point par rapport à celle publiée en 2006, en raison de l'évolution du mix produits/services

* L'EBIT (cf glossaire) s'élève à € 9,5 millions, soit 1,7% du chiffre d'affaires, contre € 9,3 millions publiés en 2006
* Le résultat opérationnel atteint € 7,2 millions, et est à comparer à une perte de € 2,8 millions publiée pour la même période de 2006
* Le résultat net s'élève à € 4,5 millions, en progression de 15% par rapport à celui publié au premier semestre 2006
* La trésorerie nette (cf glossaire) du Groupe s'élève à € 189 millions au 30 juin 2007

Perspectives : le Groupe confirme un objectif d'EBIT (voir glossaire) compris entre €20 millions et €24 millions pour l'exercice 2007


Paris, le 1 Aout 2007 -

Le Conseil d'Administration de Bull (Euronext Paris : BUL.PA) a arrêté les comptes consolidés revus au 30 juin 2007.

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2007 s'élève à € 550,2 millions, soit une baisse de 1,6% par rapport au chiffre d'affaires de € 559,2 millions publié pour la même période en 2006. Néanmoins, à périmètre comparable1 , le chiffre d'affaires est en croissance de 4,6%. La marge brute atteint € 135,1 millions ou 24,6% du chiffre d'affaires, à comparer à € 141,3 millions, soit 25,3% du chiffre d'affaires pour la même période de l'année précédente. L'EBIT (voir glossaire) s'élève à € 9,5 millions, soit 1,7% du chiffre d'affaires ; l'EBIT (voir glossaire) publié pour le premier semestre 2006 était de € 9,3 millions. Le résultat opérationnel, quant à lui, atteint € 7,2 millions et se compare à une perte de € 2,8 millions publiée pour la même période de l'année dernière. Bull enregistre un résultat net de € 4,5 millions en croissance de 15%.

Didier Lamouche , Président Directeur Général de Bull, a déclaré : "Ce semestre, la progression du chiffre d'affaires à périmètre comparable et la bonne tenue du résultat opérationnel montrent que le plan d'actions lancé au cours du second semestre 2006 continue à porter ses fruits.
Nous continuons à recentrer notre portefeuille d'activités avec, d'une part, la cession de notre filiale au Portugal dont l'offre était éloignée de nos priorités, et, d'autre part, l'acquisition en Espagne de Siconet, dont les compétences et le portefeuille de clients renforceront significativement nos activités de services. Notre gamme dans le domaine des solutions d'infrastructure a été profondément renouvelée au premier semestre 2007, ce qui nous positionne favorablement pour les trimestres à venir".

Résultats financiers du 1er semestre 2007

Sauf indication contraire, les comparaisons sont établies à semestre équivalent d'une année sur l'autre et à périmètre comparable*

Le chiffre d'affaires consolidé progresse à périmètre comparable1 de 4,6% pour atteindre € 550,2 millions, contre € 525,8 millions pour la même période de 2006 ; le chiffre d'affaires publié au premier semestre 2006 était de € 559,2 millions

Le chiffre d'affaires des trois activités du Groupe, services et solutions, maintenance, produits est soit en progression soit stable. Les acquisitions effectuées en 2006 ont contribué à la croissance du chiffre d'affaires à hauteur de 1,3 point.

A périmètre comparable* , le chiffre d'affaires des activités de services et solutions progresse de 13,5%, celui des activités de maintenance croît de 3,2%

Les activités de services et solutions affichent une croissance de 13,5%, toujours supérieure à celle du marché ; leur chiffre d'affaires de € 173 millions est le plus élevé depuis 2003. Les activités de maintenance qui avaient progressé de 3,8% au premier trimestre sont à nouveau en croissance au second trimestre. Au total, la croissance du chiffre d'affaires maintenance s'élève à 3,2% sur le premier semestre 2007 confirmant la pertinence des actions entreprises en 2006 : déploiement d'un nouveau schéma mondial d'organisation, lancement d'offres différentiantes.

A périmètre comparable* , le chiffre d'affaires produits est stable par rapport au premier semestre 2006 avec une croissance de 2,9% au deuxième trimestre

Le chiffre d'affaires de l'activité produits du premier semestre 2007 est stable à € 257 millions alors qu'il était en décroissance à la fois au premier semestre 2006 par rapport au premier semestre 2005 et au second semestre 2006 par rapport au second semestre 2005.

La marge brute de € 135,1 millions, soit 24,6% du chiffre d'affaires, baisse de 0,7 point par rapport à celle publiée en 2006, en raison de l'évolution du mix produits / services

La forte progression (+13,5%) de l'activité services et solutions, dont le taux de marge est de 11,2%, et la stabilité de l'activité produits, dont le taux de marge est de 32,0%, expliquent la baisse du taux de marge brute de 0,7 point. Il convient de noter que le taux de marge de l'activité services et solutions progresse de 0,8 point par rapport au premier semestre 2006.

L'EBIT (voir glossaire) s'élève à € 9,5 millions, soit 1,7% du chiffre d'affaires, contre €9,3 millions publiés en 2006

Les frais administratifs et commerciaux, exprimés en pourcentage du chiffre d'affaires, sont en baisse de 0,7 point ; ils s'élèvent à € 102,3 millions contre € 108,0 millions publiés en 2006. Les dépenses de R&D diminuent légèrement de € 24,1 millions publiés pour le premier semestre 2006 à € 23,0 millions au premier semestre 2007.

L'EBIT (voir glossaire) s'élève à € 9,5 millions contre € 9,3 millions publiés pour le premier semestre 2006.

Le résultat opérationnel atteint € 7,2 millions et est à comparer avec une perte de€ 2,8 millions publiée pour la même période de 2006

Le résultat net s'élève à € 4,5 millions, en augmentation de 15% par rapport au résultat net publié au premier semestre 2006

Le résultat net intègre des produits et charges opérationnels non courants à hauteur de € 4,1 millions ; il s'agit principalement de la plus value de cession de la société Bull Portugal et de la plus value de cession de titres Arkoon. Le résultat net inclut également une charge de restructuration à hauteur de € 6,4 millions destinée à poursuivre la réduction de la structure de coûts du Groupe. L'augmentation des frais financiers nets comparés à 2006 s'explique par une diminution des placements en certificats de dépôt, partiellement remplacés à partir de novembre par des placements en OPCVM. L'ajustement de juste valeur sur ces placements à fin juin 2007, constaté en capitaux propres, est de € 1,7 millions.

La trésorerie nette (voir glossaire) s'élève à € 189 millions au 30 juin 2007

L'évolution défavorable anticipée du BFR génère un flux de trésorerie négatif de €15,5 millions pour le premier semestre 2007. La variation du BFR reflète notamment la montée en charge d'un contrat d'intégration de système aux Etats-Unis pour lequel le paiement n'interviendra qu'en 2008 d'une part, et la livraison partielle d'un contrat de HPC en France d'autre part. Au cours de la même période, les éléments non récurrents, liés principalement aux acquisitions et aux restructurations, ont généré un flux financier négatif de € 20,7 millions. A fin juin 2007, la trésorerie brute (voir glossaire) est ainsi de € 286,1 millions et la trésorerie nette (voir glossaire) de € 189,0 millions.

Faits marquants du premier semestre 2007

Bull a résolument inscrit le premier semestre 2007 dans la poursuite de son engagement stratégique, conjuguant le meilleur des services et des technologies ouvertes, associant serveurs ouverts, maîtrise des infrastructures complexes et des applications critiques, calcul intensif et Open Source.

Serveurs : des innovations significatives pour plus de performance et une diminution de la consommation d'énergie

Dans le domaine des serveurs d'entreprise, Bull a annoncé de technologies innovantes permettant de diminuer la consommation d'énergie, de réduire les émissions de CO 2 et d'augmenter les performances, notamment avec l'introduction dans sa gamme NovaScale® des nouveaux processeurs quadri coeurs d'Intel apportant un accroissement sensible du ratio performance / watt.

Bull a également annoncé pour les applications de calcul intensif le serveur NovaScale® R422 qui associe une densité de calcul exceptionnelle permettant d'optimiser l'utilisation de l'espace et un rendement énergétique très élevé contribuant à préserver l'environnement.

De plus, Bull a renforcé son offre de serveurs NovaScale® Microsoft® Windows® à tolérance de pannes et a introduit les premiers serveurs Escala® équipés du nouveau processeur POWER6TM. Développés en partenariat avec IBM, ces nouveaux serveurs Escala® sont prioritairement destinés au support des applications au coeur du centre informatique.

Enfin, Bull a confirmé une nouvelle fois sa très grande compétence dans les solutions d'infrastructure de Business Intelligence en apportant le meilleur ratio prix / performance de l'industrie avec le serveur Bull NovaScale® sous Microsoft® SQL Server 2005.

Services : une montée en puissance dans les applications critiques et les infrastructures complexes

Bull a confirmé sa volonté de développer agressivement ses activités de services dans des segments spécifiques et sur des marchés porteurs. Bull a ainsi annoncé l'acquisition de Siconet, société de services espagnole spécialisée dans le conseil, l'intégration de systèmes, le développement logiciel et l'assistance technique.

En France, Bull associé à ses partenaires a été retenu au Ministère des Finances par l'Agence pour l'Informatique Financière de l'État (AIFE), l'un des plus importants marchés de services d'infrastructure et de sécurité national, pour le développement et le maintien en conditions opérationnelles du programme Chorus. Chorus a pour vocation de gérer la dépense, les recettes non fiscales et la comptabilité de l'État. Il sera déployé dans toutes les administrations centrales et déconcentrées de l'Etat d'ici 2010.

Aux Etats-Unis, Bull a renforcé sa position de 1 er fournisseur de prestations de Business Intelligence auprès des services de santé du service public après le choix de l'Etat de Californie pour les solutions de Bull dans le cadre du programme de santé américain "Medicaid ». Avec ce nouveau contrat, les solutions de Bull aux Etats-Unis gèrent désormais les prestations de santé d'un allocataire de Medicaid sur quatre, soit 15 millions de personnes, ce qui représente 1/3 des dépenses de Medicaid (Source : Commission Kaiser sur les agences de santé).

Enfin, Bull a annoncé la signature d'un accord avec le Gouvernement marocain pour la création, au sein de Casashore, d'un centre de services dédié à l'offshoring. Ce centre de services sera dédié aux projets de maîtrise d'oeuvre et d'intégration dans le secteur des télécommunications ainsi qu'aux projets de e-gouvernement, activités où Bull Maroc peut capitaliser sur ses succès récents pour devenir l'un des leaders du marché.

De nouveaux succès et de nouveaux partenariats confirment la percée de Bull dans le Calcul Haute Performance

Le Calcul Haute Performance (HPC) demeure l'un des axes prioritaires du développement du Groupe.

Dans le domaine de la recherche scientifique, Bull et l'université de Düsseldorf ont annoncé une coopération de deux ans à l'occasion de la mise en service d'un supercalculateur NovaScale® au Centre des technologies de l'information et de la communication (ZIM). Cette coopération intervient dans la conception des futurs systèmes de calcul haute performance dans les domaines des technologies de visualisation, des composants logiciels et des technologies de cluster de calcul haute performance.

De plus, le réseau fédéral allemand de calcul scientifique D-Grid s'est également équipé d'un supercalculateur Bull qui sera hébergé par l'Université Leibniz de Hanovre. Sa puissance sera mise à la disposition de l'enseignement supérieur et des centres de recherche allemands.

Dans le domaine de l'industrie, les supercalculateurs de Bull ont été notamment retenus par Quadrics pour le nouveau centre de calcul haute performance d'Alenia Aeronautica, filiale de Finmeccanica ; et par Alcan qui a sélectionné sa nouvelle infrastructure de calcul haute performance pour sa puissance évolutive, son faible emplacement au sol et sa consommation électrique réduite.

Renforçant ses partenariats dans le domaine des technologies de calcul intensif, Bull a annoncé la création de TALOS (Technologies for Advanced Large Scale Open Supercomputing), en partenariat avec le CEA (Commissariat à l'Energie Atomique), le HLRS (Centre National de Calcul Haute Performance d'Allemagne), Intel et Quadrics. TALOS a comme objectif l'accélération du développement de solutions de HPC en Europe.

Bull est également au coeur du consortium ParMA (Parallel Programming for Multi-core Architectures), auprès de grands industriels et centres de recherche spécialisés dans le calcul haute performance en Allemagne, en Espagne, en France et au Royaume Uni. Le principal objectif de ParMA est d'aider la communauté du calcul haute performance à bénéficier de l'évolution rapide des processeurs en développant des technologies innovantes, flexibles et ouvertes pour tirer pleinement parti des architectures multi-coeurs.

La dynamique dans l'Open Source confortée

Lors du premier semestre 2007, Bull a démontré à nouveau sa capacité à développer dans le domaine des logiciels libres des offres innovantes en s'appuyant sur ses propres experts et en tissant de nouveaux partenariats à travers un réseau mondial.

Lors du salon Linux Solutions à Paris, Bull a annoncé NovaForge, une plate-forme innovante de développement collaboratif basée sur l'Open Source, pour réduire la charge de développement et diminuer les risques, pour optimiser la gestion des délais, améliorer la qualité des logiciels délivrés et faciliter l'appropriation du projet par les différents acteurs.

Bull a établi un partenariat technologique et commercial avec SpikeSource, fournisseur de solutions Open Source d'entreprise, afin d'accélérer conjointement l'adoption des applications Open Source au sein des entreprises.

Enfin, pour soutenir le développement d'acteurs informatiques locaux, (PME, éditeurs et grands intégrateurs et fabricants), Bull s'est associé à de grands acteurs de l'Europe, de la Chine et du Brésil pour lancer QualiPSo, une plate-forme "qualité » dédiée au développement des logiciels libres, leviers de croissance au service de la compétitivité de leurs industries. QualiPSO est aujourd'hui la plus importante initiative Open Source financée par la Communauté européenne.

Perspectives

Le Groupe confirme les perspectives annoncées en février 2007, à savoir un objectif d'EBIT (voir glossaire) compris entre € 20 millions et € 24 millions pour l'année 2007. Les facteurs clés permettant d'atteindre ces objectifs seront la poursuite de la stabilisation de l'activité Maintenance, l'amélioration de la marge des activités de Services et la croissance des ventes de serveurs ouverts.



* Le périmètre de comparaison est celui du 30 juin 2007. Le premier semestre 2006 est ainsi retraité des activités italiennes et le deuxième trimestre 2006 est retraité des activités portugaises. Les sociétés acquises en 2006 sont inclues en 2006. Siconet n'est pas intégrée dans le compte de résultat du premier semestre 2007.

Glossaire :

Clause de Retour à Meilleure Fortune (CRMF): En contrepartie du versement d'une aide à la restructuration de la part de l'Etat Français, Bull s'est engagé en 2004 à lui verser annuellement une portion de son Résultat Courant Avant Impôts (RCAI) pour les exercices 2005-2012, sous les conditions cumulatives suivantes : (i) le RCAI de l'exercice considéré est supérieur ou égal à €10m ; (ii) le flux de trésorerie généré par les opérations de l'exercice est supérieur ou égal à €10m ; (iii) que les capitaux propres de Bull ne deviennent pas inférieurs de €10m par l'application de la CRMF pour un exercice. Si l'un des trois critères n'est pas rempli, aucune somme n'est due. Une description complète de la CRMF peut être trouvée dans le rapport annuel de Bull.

EBIT (Earnings before interest and taxes) correspond au résultat avant impôts, autres produits et charges opérationnels non courants et financiers et quote part des résultats des sociétés associées.

La trésorerie brute correspond à l'ensemble de la trésorerie et équivalents de trésorerie (y compris OPCVM classés monétaire Euro par l'AMF), actifs financiers disponibles à la vente (autres OPCVM de trésorerie), dépôts et comptes de garantie.

La trésorerie nette correspond à la trésorerie brute moins endettement.

Endettement : cession de créances avec recours, emprunts bancaires et obligataires.

Investissements opérationnels : acquisition d'actifs par Bull pour son propre compte ou pour le compte de clients dans le cadre de contrats "managed services. ».

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

11 réponses

  • homard22
    01 août 200707:04

    Signaler un abus

  • M8403947
    01 août 200707:08

    Signaler un abus

  • M2390797
    01 août 200707:11

    La trésorerie nette (voir glossaire) s'élève à € 189 millions au 30 juin 2007

    L'évolution défavorable anticipée du BFR génère un flux de trésorerie négatif de €15,5 millions pour le premier semestre 2007. La variation du BFR reflète notamment la montée en charge d'un contrat d'intégration de système aux Etats-Unis pour lequel le paiement n'interviendra qu'en 2008 d'une part, et la livraison partielle d'un contrat de HPC en France d'autre part. Au cours de la même période, les éléments non récurrents, liés principalement aux acquisitions et aux restructurations, ont généré un flux financier négatif de € 20,7 millions. A fin juin 2007, la trésorerie brute (voir glossaire) est ainsi de € 286,1 millions et la trésorerie nette (voir glossaire) de € 189,0 millions.

    Signaler un abus

  • jossie44
    01 août 200707:21

    ces résultats plutôt satisfaisants ...

    Signaler un abus

  • M2390797
    01 août 200707:22

    Bull: RN S1 à EUR4,5 mlns contre EUR3,9 mlns



    PARIS (Dow Jones)--Le groupe informatique Bull SA (BULL.FR) a publié mercredi un résultat net en hausse de 15% au titre du premier semestre, à 4,5 millions d'euros, contre 3,9 millions d'euros un an plus tôt, grâce à une cession d'actifs.


    Signaler un abus

  • sebire13
    01 août 200707:22

    Signaler un abus

  • megniac
    01 août 200707:22

    Signaler un abus

  • M6662180
    01 août 200707:25

    tu as le bonjour d'un cop : jmbjm ! dis alors elle se marie , pas la Bullette ?

    Signaler un abus

  • jossie44
    01 août 200707:28

    tu as raison Sebiré mais tu vois, je m'attendais vraiment à pire ;-)

    Signaler un abus

  • com23
    01 août 200707:46

    Signaler un abus

  • Twizone
    01 août 200707:51

    l'EBIT ....ZO.BI LAMOUCHE Sous la douche !! Maintenant il ne pourra plus nous dire qu'une seule chose, c'est qu'il est nul ce mek ! Il va sans doute nous expliquer cette fois que c'est la Météo de second trimestre qui n'était pas bonne et a remplacé l'Italie pour pénaliser sa rentabilité !!

    Signaler un abus

Retour au sujet BULL REGP

11 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer